Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sans buts lucratifs, Enfance

Le monde laisse tomber les nouveau-nés, affirme l'UNICEF



Les enfants des meilleurs pays où naître courent 50 fois moins de risques de mourir dans le premier mois de leur vie.

NEW YORK, le 20 févr. 2018 /CNW/ - Le nombre de décès de nouveau-nés à l'échelle internationale demeure à un niveau alarmant, particulièrement dans les pays les plus démunis, a déclaré aujourd'hui l'UNICEF dans un nouveau rapport sur la mortalité néonatale. Les bébés nés au Japon, en Islande et à Singapour jouissent des meilleures possibilités de survie, alors que les nouveau-nés du Pakistan, de la République centrafricaine et de l'Afghanistan courent le plus de risques de ne pas survivre.

Un bébé prématuré est gardé au chaud dans un incubateur à l'unité néonatale de soins intensifs soutenue par l'UNICEF, à l'hôpital général Assosa, dans la région éloignée de Benishangul-Gumuz, en Éthiopie. © UNICEF/UN0157446/Ayene (Groupe CNW/UNICEF Canada)

«?Depuis 25 ans, nous avons réduit de plus de moitié le nombre de décès parmi les enfants âgés de moins de cinq ans, mais nous n'avons pas fait les mêmes progrès pour enrayer la mortalité chez les enfants âgés de moins d'un mois. Puisque la majorité de ces décès sont évitables, nous manquons clairement à nos responsabilités auprès des bébés les plus démunis du monde?», affirme Henrietta H. Fore, la directrice générale de l'UNICEF.

À l'échelle mondiale, dans les pays à faible revenu, la mortalité moyenne chez les nouveau-nés est de 27 décès pour 1000 naissances, mentionne le rapport. Dans les pays à revenu élevé, ce taux est de 3 décès pour 1000 naissances. Les bébés qui naissent dans les endroits où il est moins sécuritaire d'accoucher courent 50 fois plus de risques de mourir que ceux qui naissent dans les lieux plus sûrs.

«?Même si de grands progrès ont été réalisés en matière de mortalité infantile, à l'échelle mondiale, 7000 nouveau-nés meurent encore chaque jour. La plupart de ces décès, qui se produisent dans les communautés les plus vulnérables du monde, sont évitables. Nous demandons aux gouvernements et aux chefs de file de se joindre à nous pour contribuer à sauver la vie de millions d'enfants en s'assurant que le système de soins de santé dans chaque pays bénéficie du financement, des équipements et de travailleuses et travailleurs de la santé compétents pour que chaque bébé naisse entre bonnes mains. C'est une question d'équité : un enfant né en République centrafricaine devrait avoir la même possibilité de voir le 22e siècle qu'un enfant né au Canada?», affirme David Morley, le président et chef de la direction d'UNICEF Canada.

Le rapport révèle que huit des 10 endroits les plus dangereux où naître se trouvent en Afrique subsaharienne, où les femmes enceintes sont le moins susceptibles de bénéficier d'une assistance adéquate lors de l'accouchement en raison de la pauvreté, des conflits et de la faiblesse des institutions. Si chaque pays pouvait diminuer son taux de mortalité chez les nouveau-nés et le rapprocher de la moyenne de celui des pays riches d'ici 2030, 16 millions de vies pourraient être sauvées.

Possibilités inégales de survie1



Taux de mortalité les plus élevés

Taux de mortalité les moins élevés

1. Pakistan : 1 sur 22

1. Japon : 1 sur 1?111

2. République centrafricaine : 1 sur 24

2. Islande : 1 sur 1?000

3. Afghanistan : 1 sur 25

3. Singapour : 1 sur 909

4. Somalie : 1 sur 26

4. Finlande : 1 sur 833

5. Lesotho : 1 sur 26

5. Estonie : 1 sur 769

6. Guinée-Bissau : 1 sur 26

5. Slovénie : 1 sur 769

7. Soudan du Sud : 1 sur 26

7. Chypre : 1 sur 714

8. Côte d'Ivoire : 1 sur 27

8. Biélorussie : 1 sur 667

9. Mali : 1 sur 28

8. Luxembourg : 1 sur 667

10. Tchad : 1 sur 28

8. Norvège : 1 sur 667


8. République de Corée : 1 sur 667

 

1Note : Les taux de mortalité chez les nouveau-nés sont estimés avec une marge d'incertitude. Les taux sont basés sur un taux médian estimé de mortalité néonatale (mortalité néonatale par 1000 naissances vivantes). Ils ne tiennent pas compte de la marge d'incertitude et les positions au classement sont donc sujettes à changement. Les classements excluent les pays qui comptent moins de 1000 naissances vivantes ou moins d'un total de 90?000. Pour le classement complet de tous les pays cliquez ici.

Plus de 80 % des décès de nouveau-nés sont attribuables à la prématurité, à des complications à la naissance ou à des infections comme la pneumonie et la septicémie, estime le rapport. Ces décès peuvent être évitées grâce à des sages-femmes adéquatement formées et à des solutions éprouvées comme l'accès à l'eau potable, à des désinfectants, à l'allaitement dans l'heure suivant la naissance, au peau à peau et à une bonne alimentation. Malgré ces solutions simples, des milliers de bébés ne reçoivent pas les soins essentiels à leur survie en raison du manque de personnel de santé bien formé et de sages-femmes. Par exemple, la Norvège compte 218 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10?000 habitants alors qu'en Somalie, cette proportion est de 1 pour 10?000.

Ce mois-ci, l'UNICEF lance Every Child ALIVE, une campagne internationale ayant comme objectif d'exiger et de fournir des solutions pour tous les nouveau-nés du monde. Grâce à cette campagne, l'UNICEF lance un appel pressant aux gouvernements, aux fournisseurs de soins de santé, aux donateurs et donatrices, au secteur privé, aux familles et aux entreprises, afin de garder chaque enfant vivant en :

«?Chaque année, 2,6 millions de nouveau-nés dans le monde ne survivent pas au-delà de leur premier mois. Un million d'entre eux meurent le jour même de leur naissance. Nous savons que nous pouvons sauver la grande majorité de ces bébés grâce à des solutions de soins abordables et de qualité pour chaque mère et chaque enfant. Un tout petit pas de notre part permet d'assurer les premiers pas de chacune de ces jeunes vies?», affirme madame Fore.  

Téléchargez des photos, le b-roll et le rapport complet ici

Apprenez-en plus sur la campagne Every Child ALIVE.

À propos de l'UNICEF

L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

SOURCE UNICEF Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:21
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) et la Division de l'inspection des aliments de la Ville de Montréal, en collaboration avec l'entreprise Boulangerie Pâtisserie la Parisienne inc., située au 4025, rue...

à 17:08
Le dimanche 16 septembre dernier, les élus de Saint-Laurent ont assisté au départ sous le soleil de la première édition de la course Terry Fox au chalet du bassin du Suroît du parc Bois-Franc. Un peu plus d'une cinquantaine de participants ont permis...

à 16:30
Dans le cadre des Conférences de l'Ordre 2018, onze pharmaciens ont reçu le titre Fellow de l'Ordre des pharmaciens du Québec (FOPQ). Ce titre a vu le jour en 2017 afin, notamment, de reconnaître des pharmaciens qui sont des modèles et des leaders...

à 16:30
Le prix Louis-Hébert 2018, la plus haute distinction décernée par l'Ordre des pharmaciens du Québec, a été remis à M. Jean-Pierre Grégoire, pharmacien et professeur retraité de la Faculté de pharmacie de l'Université Laval. M. Grégoire a toujours eu...

à 16:30
C'est avec fierté que l'Ordre des pharmaciens du Québec a remis le prix Innovation 2018 à la pharmacienne Rachel Rouleau, instigatrice et responsable du projet d'évaluation de la personnalisation des soins pharmaceutiques (PEPS) en centre...

à 16:30
Le Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) a été remis aujourd'hui à la pharmacienne Marie-Christine Anctil des mains de Mme Gyslaine Desrosiers, présidente du CIQ. Diplômée en pharmacie de l'Université de Montréal en 2005,...




Communiqué envoyé le 20 février 2018 à 06:00 et diffusé par :