Le Lézard
Classé dans : Les affaires

L'accessibilité à la propriété immobilière au Québec se détériore, selon les Services économiques RBC



MONTREAL, le 18 mai /CNW/ -- MONTREAL, le 18 mai /CNW/ - L'accessibilité à la propriété immobilière au Québec a diminué un deuxième trimestre de suite, selon la dernière édition de l'Indice d'accessibilité à la propriété immobilière des Services économiques RBC.

"Alors que l'accessibilité à la propriété a continué de baisser, le ratio des ventes aux inscriptions a progressivement reculé au cours de la dernière année, ce qui laisse penser que le refroidissement du marché immobilier québécois que nous avions prévu est maintenant amorcé, dit Derek Holt, économiste en chef adjoint, de RBC. D'autres signes d'un ralentissement ont commencé à apparaître puisque les mises en chantier domiciliaires d'avril accusent maintenant un recul de 23 pour cent par rapport à un an plus tôt et que la demande de permis de construire résidentiels a fléchi."

L'Indice d'accessibilité à la propriété immobilière RBC - qui mesure la proportion du revenu des ménages avant impôt consacrée aux coûts de possession d'un bungalow individuel - se situait à 34,8 pour cent pour le Québec. La plus forte érosion de l'accessibilité a été constatée dans la catégorie des appartements en copropriété standard pour lesquels il faut maintenant 29,2 pour cent du revenu. Cette baisse était en grande partie motivée par une augmentation de 10 pour cent d'une année à l'autre des prix des appartements et une augmentation de 8,5 pour cent depuis le trimestre précédent.

RBC relève que les prix moyens des appartements en copropriété qui avaient à peu près stagné pendant deux trimestres ont augmenté d'environ 13 000 $ au cours du dernier trimestre, portant le prix d'achat moyen à 171 115 $. Alors que les appartements en copropriété restent encore la catégorie de logement la plus abordable au Québec, les maisons en rangée suivent de près avec un prix moyen de 174 000 $, en baisse un deuxième trimestre de suite. L'accessibilité à la propriété d'une maison en rangée standard se situait à 30,3 pour cent du revenu des ménages et celle d'une maison de deux étages standard, à 43,2 pour cent.

L'accessibilité a aussi diminué à Montréal dans toutes les catégories de logements. Les prix des appartements en copropriété étaient en hausse de 10,5 pour cent, marquant la plus forte détérioration, suivis par les maisons de deux étages. Résistant à la tendance au tassement qui a commencé en 2005, la forte appréciation des prix des appartements en copropriété a provoqué la plus forte baisse de l'accessibilité.

"La conjugaison d'une faible baisse des revenus des ménages, de taux hypothécaires légèrement plus élevés et de prix immobiliers à la hausse a contribué à la détérioration générale de l'accessibilité à Montréal", ajoute M. Holt.

Dans les grandes villes canadiennes, l'indice d'accessibilité RBC d'un bungalow individuel se situe aux niveaux suivants : 64,4 pour cent à Vancouver, 41,7 pour cent à Toronto, 34,9 pour cent à Montréal, 32,7 pour cent à Calgary et 28,9 pour cent à Ottawa.

Le rapport de RBC fait aussi état des conditions d'accession à la propriété dans un échantillon plus vaste de plus petites villes dans tout le pays, dont Québec. Pour ces villes plus petites, RBC a utilisé un indicateur plus étroit d'accessibilité à la propriété qui ne tient compte que des paiements hypothécaires par rapport au revenu.

L'indice d'accessibilité à la propriété, que RBC calcule depuis 1985, est basé sur les coûts de propriété d'un bungalow individuel, un point de référence raisonnable sur le marché immobilier. D'autres genres de logements standard sont aussi présentés, dont la maison de deux étages standard, la maison en rangée standard et l'appartement en copropriété standard. Plus l'indice est élevé, plus la propriété d'un logement coûte cher. Ainsi, si l'indice se situe à 50 pour cent, le coût de propriété d'un logement, comprenant les paiements hypothécaires, les services publics et les impôts fonciers, représente 50 pour cent du revenu mensuel avant impôts d'un ménage type.

    Tour d'horizon du Canada :

    -  Colombie-Britannique : L'accessibilité à la propriété s'est encore
       détériorée et la province demeure celle où il en coûte le plus pour
       posséder une maison. Malgré l'érosion de l'accessibilité, l'économie
       britanno-colombienne reste vigoureuse.
    -  Alberta : Le coût de propriété d'une maison en Alberta a continué
       d'augmenter, puisque les hausses rapides des prix des maisons et des
       taux hypothécaires ont dépassé la forte croissance des revenus et de
       l'emploi un deuxième trimestre de suite.
    -  Saskatchewan : L'accessibilité a baissé en Saskatchewan dans toutes
       les catégories d'habitation un deuxième trimestre de suite.
       L'augmentation des services publics et la hausse des taux
       hypothécaires en étaient la cause, malgré une croissance respectable
       des revenus.
    -  Manitoba : Les solides augmentations des prix de l'immobilier
       résidentiel et les hausses des taux hypothécaires étaient la cause de
       la détérioration générale du marché immobilier de la province où
       l'accessibilité a diminué un troisième trimestre de suite.
    -  Ontario : Alors que le marché immobilier ontarien continue de donner
       des signes de décrue contrôlée, l'accessibilité à la propriété a
       diminué. Les augmentations de revenu de près de 50 $ par mois ce
       trimestre n'ont pas suffi à compenser la hausse des taux hypothécaires
       et des coûts des services publics.
    -  Région de l'Atlantique : La région de l'Atlantique continue de voir
       l'accessibilité à la propriété se détériorer lentement et
       régulièrement. De modestes hausses salariales dans la région n'ont pas
       réussi à compenser l'augmentation des paiements mensuels nécessaires
       pour entretenir une maison.


Le rapport intégral de l'Indice d'accessibilité à la propriété immobilière de RBC est disponible en ligne à partir de 8 h HAE aujourd'hui à l'adresse www.rbc.com/economie/marche/pdf/house_f.pdf.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

18 oct 2017
NOIDA, Inde, October 19, 2017 /PRNewswire/ -- Le chiffre d'affaires augmente de 4 % de façon consécutive NIIT Technologies Limited (NSE : NIITTECH), une grande entreprise mondiale de solutions informatiques, a annoncé aujourd'hui ses résultats...

18 oct 2017
Il faut s'attendre à un bénéfice net total entre 4,3 milliards et 4,8 milliards RMB pour l'exercice complet SHENZHEN, Chine, 18 octobre 2017 /CNW/ - ZTE Corporation (0763.HK / 000063.SZ), grand fabricant mondial de solutions technologiques de...

18 oct 2017
MONTRÉAL, le 18 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain annonce ce soir que Gilbert Rozon a remis sa démission à titre d'administrateur du conseil d'administration. Cette démission prend effet immédiatement. La...

18 oct 2017
QUÉBEC, le 18 oct. 2017 /CNW Telbec/ - En réaction à l'annonce de la Stratégie d'investissement face au défi climatique de la Caisse de dépôt et placement du Québec, la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, reconnait le pas en avant...

18 oct 2017
La conférence inaugurale aura lieu à Montréal le 19 octobre MONTRÉAL, le 18 oct. 2017 /CNW/ - Le 19 octobre 2017, plus de 300 professionnels du domaine de la santé se réuniront à Montréal, au Québec, pour s'informer sur les pratiques exemplaires...

18 oct 2017
MONTRÉAL, le 18 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain invite les représentants des médias à une conférence au cours de laquelle Thomas Enders, CEO d'Airbus, et Alain Bellemare, président et chef de la direction de...




Communiqué envoyé le 18 mai 2006 à 05:00 et diffusé par :