Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Économie, Plaidoyer (politique), CMG

Ensemble Montréal votera contre le PTI 2018-2020



MONTRÉAL, le 13 févr. 2018 /CNW Telbec/ - Les élus d'Ensemble Montréal, qui forment l'Opposition officielle à l'hôtel de ville de Montréal, voteront contre l'adoption du Programme triennal d'immobilisations (PTI) 2018-2020 de l'administration Plante-Dorais. Leur position est expliquée dans un rapport minoritaire* qui sera déposé aujourd'hui au cours d'une séance spéciale du conseil municipal.

« Comme pour le budget 2018, ce PTI démontre l'amateurisme du style de gestion de l'administration Plante-Dorais: des projets lancés sans connaître les conséquences financières, une hausse des dépenses qui ne tient pas compte de la capacité de payer des contribuables, un penchant dangereux pour l'augmentation des emprunts. Si cette tendance se maintient durant quatre ans, les Montréalais devront s'attendre à voir leur compte de taxes monter en flèche », a déclaré le chef de l'Opposition officielle, M. Lionel Perez.

Une hausse de taxe pour boucler un budget dépensier
Le PTI est un outil de planification des investissements municipaux pour les trois prochaines années. Les projets qu'il renferme ont une incidence financière sur le budget annuel de la Ville, qui doit planifier les effectifs et les ressources nécessaires pour leur réalisation. C'est pourquoi, en toute logique, le PTI doit être adopté avant ou en même temps que le budget. Or, l'administration Plante-Dorais a fait l'inverse : elle a adopté le budget avant le PTI, trouvant le moyen de dissimuler au passage une augmentation de taxe inutile.

« Le budget comporte une hausse de 1,1 % de la taxe de l'eau que l'administration a justifiée par l'urgence d'accélérer les investissements dans les infrastructures de l'eau. Or, à la lecture du PTI 2018-2020, rien ne justifie une telle hausse. Non seulement le niveau des investissements diminue en 2018 (par rapport à ce qui était prévu l'an dernier), mais aussi, les objectifs de réhabilitation des conduites d'eau pour les trois prochaines années sont les mêmes qu'en 2017. Nous sommes devant une administration qui n'a pas su contrôler ses dépenses générales et qui a choisi d'augmenter la taxe de l'eau pour équilibrer son budget », a affirmé M. Perez.

Niveau d'endettement inquiétant
Les élus de l'Opposition officielle ne sont pas rassurés devant l'évolution prévue de la dette municipale, qui sera en forte croissance au cours des trois prochaines années. En fait, pour 2018, la Ville dépassera la limite qu'elle s'est elle-même fixée à l'intérieur de sa Politique de gestion de la dette, qui établit le plafond d'endettement à 100 % de ses revenus annuels. Cette année, ce niveau sera de 102 %.

« On voit que Projet Montréal, malgré toutes les belles promesses, aime bien se servir de la carte de crédit et refiler la facture aux générations futures. Mais ce n'est pas le plus inquiétant. Avec l'incapacité de l'administration Plante-Dorais à limiter ses dépenses et sa propension à laisser croître les emprunts, elle devra recourir dès les prochaines années à des hausses de taxes marquées pour financer ses projets et respecter la limite d'endettement de la Ville », a ajouté M. Alan DeSousa, porte-parole d'Ensemble Montréal en matière de finances.

Des projets mal ficelés ou absents
Le PTI 2018-2020 ne contient aucune trace de certaines promesses phares de Projet Montréal ou ne prévoit pas les montants nécessaires pour remplir les engagements pris par la nouvelle administration. Le meilleur exemple est la « ligne rose » du métro : absente du budget 2018, elle est également introuvable dans les pages du PTI.

Pour ce qui est de la commande des 300 autobus hybrides, l'administration Plante-Dorais a également fait preuve d'un manque de rigueur budgétaire. Par exemple, l'étude du PTI a démontré que la Société de transport de Montréal (STM) ne disposait pas des espaces nécessaires pour garer cette nouvelle flotte d'autobus. De plus, les coûts additionnels de 75 M$ par année, à partir de 2020, pour opérer ces autobus (embauche de chauffeurs, mécaniciens, etc.) n'ont jamais été discutés publiquement.

L'Opposition officielle dénonce également des coupures dans le programme de protection des cours de services, qui vise l'amélioration et l'harmonisation des services aux citoyens, ainsi que la révision des deux principaux programmes de réhabilitation de la voirie, ce qui aura un impact direct sur le taux de réalisation des travaux, laissant la Ville de Montréal avec un plus grand déficit d'entretien que prévu.

Autre absurdité de l'administration Plante-Dorais : celle-ci a annoncé que le projet de réamé­nagement de la rue Ste-Catherine Ouest sera entièrement revu, après trois ans de travaux préparatoires, de rencontres et de consultations avec le milieu.

« Ce sont là des décisions qui pourraient coûter très cher aux Montréalais. L'amateurisme de cette administration nous fait craindre que les conséquences des promesses de l'administration Plante-Dorais et de son style de gestion pourraient être plus onéreuses que ce à quoi les citoyens s'attendent. C'est pourquoi nous votons contre le PTI 2018-2020 », a conclu M. Perez.

* Pour lire le rapport minoritaire d'Ensemble Montréal : http://bit.ly/2nWopJI

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:30
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) Le député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, annoncera un appui financier à des projets de cinq entreprises du Saguenay?Lac-Saint-Jean : Technosoude, Dynamic Concept, Sublimart, Imago...

à 14:04
Fier partenaire de plusieurs festivals et événements, le gouvernement du Québec accorde un montant de 758 800 $ au Carrefour international de théâtre, qui se déroule du 22 mai au 8 juin, à Québec. La ministre de la Culture et des Communications et...

à 14:00
Dans sa 30ème édition, le Classement 2018 de l'IMD surla compétitivité mondiale fait ressortir une tendance à long terme mise en exergue dans ses éditions précédentes selon laquelle les pays en haut de la liste adoptent chacun une approche unique...

à 14:00
La vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, vous invite à une conférence de presse concernant l'incubateur FormFintech.   Date :...

à 14:00
Dans le but d'attirer et d'assurer l'établissement durable d'un grand nombre de personnes immigrantes dans la région de Chaudière-Appalaches, le gouvernement du Québec accorde un soutien financier de près de 266 000 $ aux MRC de Montmagny et de...

à 13:49
Si le cannabis est une plante connue et reconnaissable, il n'en demeure pas moins que tous ses secrets ne sont pas encore dévoilés. Alors que la société nord-américaine est confrontée à une crise d'utilisation des opioïdes, les recherches sur les...




Communiqué envoyé le 13 février 2018 à 14:00 et diffusé par :