Le Lézard
Classé dans : Transport
Sujets : Sécurité publique, CFG

Des facteurs opérationnels et la prise de décisions du pilote ont contribué à une collision avec des arbres et des lignes électriques à l'aérodrome de Duncan (Colombie-Britannique) en 2017



RICHMOND, BC, le 13 févr. 2018 /CNW/ - Dans son rapport d'enquête (A17P0007) publié aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déterminé que des facteurs opérationnels et la prise de décisions du pilote ont contribué à la collision avec des arbres et des lignes électriques à l'aérodrome de Duncan (Colombie-Britannique) en janvier 2017.

En début d'après-midi, le 19 janvier 2017, un aéronef Cessna 172 exploité par le Victoria Flying Club a quitté l'aéroport international de Victoria (Colombie-Britannique) pour effectuer un vol d'entraînement selon les règles de vol à vue. Un instructeur et un élève-pilote se trouvaient à bord. Après environ 1,5 heure de vol, l'équipage a décidé d'effectuer un atterrissage court sur la piste 31 à l'aérodrome de Duncan. La piste se trouve au sommet d'un talus, et le relief descend abruptement sur tous les côtés, y compris aux deux bouts de piste. Cette piste n'a pas d'aires de dépassement aux deux bouts de piste, mais aucune réglementation ne l'exige. L'aéronef s'est posé environ au tiers de la piste d'atterrissage et, après une tentative de freinage, on a essayé de le faire décoller. L'aéronef a percuté des arbres, puis des lignes électriques aux abords de l'extrémité nord de la piste avant de s'immobiliser à l'envers sous les lignes électriques. L'instructeur a été grièvement blessé, et l'élève a été légèrement blessé. L'aéronef a subi d'importants dommages. Aucun incendie ne s'est déclaré après l'impact.

L'enquête a permis de déterminer que l'exercice d'atterrissage court à l'aérodrome de Duncan avait été effectué avec des vents arrière légers et variables sur une piste courte démunie d'aire de dépassement de piste. Aucun calcul d'atterrissage court n'a été effectué avant le vol. Après une approche à une altitude et à une vitesse excessives, l'aéronef a franchi le seuil de piste à une vitesse de toucher des roues supérieure à la vitesse visée; il a survolé au moins le tiers de la piste avant de poser ses roues. La tentative d'atterrissage s'est poursuivie jusqu'à un point où la distance de piste restante était insuffisante pour immobiliser l'aéronef. Une tentative de décollage a alors été faite, mais la vitesse anémométrique et la longueur de piste restante étaient insuffisantes. Lorsqu'il a dépassé la piste, l'aéronef volait à une vitesse trop basse pour être sécuritaire. Il est alors descendu sous l'élévation de la piste, ce qui a entraîné une collision avec plusieurs arbres et des lignes électriques.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Le BST dispose d'un site Web à l'adresse www.bst.gc.ca. Obtenez de l'information à jour au moyen de fils RSS, Twitter (@BSTCanada), YouTube, Flickr et de notre blogue.

 

SOURCE Bureau de la sécurité des transports du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 00:00
Le 22 mai (heure locale), Xiamen Airlines a réceptionné son premier appareil Boeing 737 MAX à Seattle, étendant ainsi sa flotte à 200 avions et figurant ce faisant formellement au nombre des compagnies aériennes les plus grandes du monde. Le 737...

22 mai 2018
17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, les...

22 mai 2018
Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 1,6 million de dollars à la Coop des propriétaires de taxi de Laval pour remplacer 28 véhicules de son parc par différents types de voitures électriques et pour les évaluer en conditions...

22 mai 2018
NAV CANADA a annoncé aujourd'hui les statistiques du trafic aérien pour avril 2018, tel qu'il est mesuré en unités de redevance pondérées pour les services de navigation aérienne en route, terminaux et océaniques, par rapport au dernier exercice. ...

22 mai 2018
Le gouvernement du Québec versera une aide de 1,5 million de dollars sur 5 ans au Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) de Rimouski pour appuyer la réalisation de ses projets de recherche et développement (R-D) ainsi que ses...

22 mai 2018
Le Canada possède le plus long littoral au monde, et nos océans sont l'une de nos plus importantes ressources. Le transport maritime est essentiel non seulement dans la vie de tous les Canadiens, mais aussi pour acheminer les produits vers les...




Communiqué envoyé le 13 février 2018 à 13:00 et diffusé par :