Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Politique intérieure

Le Conseil des grandes villes canadiennes plaide en faveur d'une stratégie urbaine nationale pour soutenir la mise en oeuvre des projets d'infrastructure



OTTAWA, le 13 févr. 2018 /CNW Telbec/ - Selon un nouveau rapport publié par le Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC), les centres urbains canadiens tireraient parti d'une stratégie urbaine nationale favorisant la planification et le financement à long terme des infrastructures afin de répondre à la croissance.

Publié aujourd'hui, le rapport Planning for an Urban Future: Our Call for a National Urban Strategy for Canada propose de remplacer l'approche par projets ponctuelle actuellement suivie en matière d'investissements fédéraux dans les principales régions métropolitaines du Canada par une approche qui harmonise les investissements avec les priorités régionales afin de soutenir la croissance et la compétitivité.

« La compétitivité économique des villes canadiennes dépend de la qualité et de la capacité des infrastructures de transport ainsi que des infrastructures sociales et économiques », a affirmé Jan De Silva, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce de la région de Toronto et présidente du CGVC pour l'année 2018. « Sans processus de planification permanent et sans stratégie uniforme de financement, le Canada accuse un retard par rapport à d'autres pays, ce qui a une incidence sur la compétitivité des entreprises, la croissance de l'emploi et la qualité de vie. »

La stratégie urbaine nationale telle que la conçoit le CGVC entraînerait trois changements importants au niveau des politiques.

« Nous devons cesser d'évaluer l'impact du gouvernement fédéral sur les villes en fonction des sommes consacrées ou du nombre de rubans coupés », a déclaré Patrick Sullivan, président et chef de la direction de la Chambre de commerce d'Halifax et vice-président du CGVC pour l'année 2018. « Le Canada devrait suivre l'exemple de ses homologues de l'OCDE, entre autres la France, la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, en établissant des objectifs urbains plus vastes et en faisant participer les villes et les régions urbaines à l'élaboration de plans conformes aux priorités nationales. »

« Pour que nos systèmes de transport rivalisent avec ceux d'autres villes d'envergure mondiale, les secteurs privé et public doivent investir davantage dans nos ports et nos aéroports ainsi que dans nos réseaux ferroviaires, électriques et routiers », a souligné Mme De Silva. « Nous devons veiller à investir d'abord dans les domaines prioritaires à l'échelle locale et à obtenir de bons résultats. L'établissement d'une stratégie urbaine nationale est le moyen d'y parvenir. »

Le CGVC représente le monde des affaires dans le cadre du travail de sensibilisation du Caucus des maires des grandes villes (CMGV) de la Fédération canadienne des municipalités, et a publié son premier rapport, Accroître la connectivité mondiale et la valeur économique grâce aux aéroports internationaux du Canada, en 2016. 

Il y a rotation des rôles de président et de vice-président du CGVC sur une base annuelle. En 2018, Jan De Silva assure la présidence après avoir occupé le poste de vice-présidente en 2017. Elle succède au président sortant Adam Legge, qui est également président et chef de la direction de la Chambre de commerce de Calgary. Patrick Sullivan exerce quant à lui la fonction de vice-président pour l'année 2018.

Les membres du CGVC sont : Jan De Silva, présidente et chef de la direction, Chambre de commerce de la région de Toronto; Michel Leblanc, président et chef de la direction, Chambre de commerce du Montréal métropolitain; Zoe Addington, représentante, Chambre de commerce de Calgary; Iain Black, président et chef de la direction, Chambre de commerce de la région de Vancouver; Janet M. Riopel, présidente et chef de la direction, Chambre de commerce d'Edmonton; Loren Remillard, présidente et chef de la direction, Chambre de commerce de Winnipeg; Todd Letts, chef de la direction, Chambre de commerce de Brampton; Patrick Sullivan, président et chef de la direction, Chambre de commerce d'Halifax.

À propos du Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC)
Fondé en 2015, le Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC) est une coalition formée des présidents et des chefs de la direction des huit plus grandes chambres de commerce urbaines régionales du Canada : Brampton, Calgary, Edmonton, Halifax, Montréal, Toronto, Vancouver et Winnipeg.Représentant 52 % du PIB et plus de la moitié de la population du pays, le CGVC collabore à des dossiers d'intérêt national et international ayant une incidence sur la compétitivité de nos régions. L'infrastructure, l'environnement économique, le commerce et le talent sont au coeur de ses préoccupations.

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmm

 

SOURCE Chambre de commerce du Montréal métropolitain


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 02:23
La Fondation Niwano pour la paix remettra le 35e Prix Niwano de la paix à la fondation libanaise Adyan, en reconnaissance de son engagement permanent en faveur de l'édification globale de la paix, en particulier pour l'élaboration de son programme...

à 02:00
AvaTrade continue de participer à la révolution des cryptodevises en ajoutant les pièces les plus populaires de 2018  AvaTrade, l'un des plus grands courtiers de Forex et CFD, a annoncé aujourd'hui qu'il ajoutait deux cryptodevises très populaires à...

à 01:30
Aujourd'hui, Conagra Brands, Inc. a annoncé qu'elle a signé un accord définitif pour vendre sa division de fruits et de légumes transformés Del Monte au Canada au Groupe Bonduelle. La vente est assujettie aux conditions de clôture usuelles et elle...

à 01:00
La société devrait remporter de multiples contrats auprès des plus grands fabricants d'équipement d'origine internationaux de l'industrie aéronautique, et prévoit d'embaucher plus de 300 ingénieurs de fabrication et professionnels de la chaîne...

19 fév 2018
Le bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat s'est établi à 895 M$ pour l'exercice clos le 31 décembre 2017, ce qui représente une hausse de 180 M$, ou 25 %, par rapport à celui de l'exercice 2016. Pour le quatrième trimestre de 2017, il s'est...

19 fév 2018
Du 16 au 18 janvier, l'Académie russe de l'économie nationale et du service public auprès du Président de la Fédération de Russie (ARENSP - ou RANEPA selon l'acronyme anglais) a accueilli à Moscou le neuvième Forum Gaïdar, qui est la première...




Communiqué envoyé le 13 février 2018 à 10:18 et diffusé par :