Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Lois fédérales et d'états, Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Modification de la Loi sur les normes du travail touchant aux pourboires - La CSN et la FTQ s'opposent à la modification de l'article 50



MONTRÉAL, le 12 févr. 2018 /CNW Telbec/ - La Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) ainsi que leurs fédérations et syndicats affiliés s'opposent à toute modification de l'article 50 de la Loi sur les normes du travail (LNT) qui toucherait aux pourboires.

«?Plusieurs voix demandent au gouvernement de modifier la LNT afin de donner le pouvoir aux patrons de partager les pourboires des serveuses et des serveurs avec les salarié-es travaillant dans les cuisines dans le but, soutiennent-ils, de valoriser ces métiers. Pour nous, cette proposition ne ferait que déplacer le problème des bas salarié-es de la restauration. Ce genre de nivellement vers le bas risque de dévaloriser entièrement le secteur de la restauration, l'effet contraire de ce qui est recherché ici?», de préciser Jacques Létourneau, président de la CSN.

«?Révisée en 2002, la LNT actuelle prévoit que le pourboire versé directement ou indirectement par un client appartient en propre au salarié qui a rendu le service au client. Le partage des pourboires permettrait aux employeurs de piger dans ces sommes et de les distribuer arbitrairement, selon leur bon vouloir. Si, à l'époque, le législateur a adopté cette formule dans la LNT, c'est qu'il avait bien saisi le danger de laisser le choix de la méthode de partage de ces sommes aux employeurs?», de souligner Daniel Boyer, président de la FTQ.

«?Comme plusieurs autres secteurs, la restauration traverse une période difficile de recrutement et de rétention de ses salarié-es. La restauration n'est pas un domaine facile, particulièrement en cuisine, et, la plupart du temps, les salaires offerts ne reconnaissent pas les compétences et les efforts demandés : le travail debout en cuisine s'effectue sous pression, dans la chaleur et l'humidité, où le risque de blessure est beaucoup plus élevé que dans d'autres secteurs. À notre avis, le partage des pourboires n'est pas une solution puisque cette proposition risque de déplacer le problème de recrutement en cuisine vers les serveuses et les serveurs?», de renchérir Daniel Boyer.

«?Si on veut améliorer les conditions de travail des plus bas salariés de la restauration, il serait plus efficace d'augmenter le salaire minimum à 15 $ l'heure à l'embauche, d'informer les salarié-es de l'horaire de travail au moins 5 jours à l'avance et d'offrir 10 jours de congés payés annuellement. Ces mesures seraient bénéfiques pour tous les secteurs d'emploi où il y a une rareté de la main-d'oeuvre, y compris dans la restauration. Ce n'est pas en corrigeant les salaires d'un groupe moins bien payé sur le dos d'un autre groupe que l'on trouvera une solution juste et équitable?», de conclure Jacques Létourneau.

 

SOURCE CSN


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
Les ponts et les routes modernes et efficaces sont essentiels pour encourager et appuyer l'activité économique, faciliter le commerce et créer de bons emplois bien rémunérés pour les gens de la classe moyenne. Les gouvernements du Canada et de...

à 10:00
Les experts de la tournée de l'Initiative manufacturière Investissement Québec se sont arrêtés à Thetford Mines pour rencontrer les manufacturiers innovants de Chaudière-Appalaches. Offrant aux manufacturiers  des rencontres avec des spécialistes...

à 09:55
Au-delà du chèque de paie, quels sont les facteurs essentiels pour les candidats lorsqu'ils envisagent des...

à 09:45
ODEM.IO, créateur du premier marché d'enseignement à la demande au monde, multiplie sans relâche ses partisans dévoués alors que progresse sa vente participative très attendue. ODEM.IO a vendu près de six millions de jetons ODEM depuis le lancement...

à 09:33
Corporation Ressources Pershimex (anciennement Exploration Khalkos inc.) («?Pershimex?» ou la «?Société?») est heureuse d'annoncer les premiers résultats de sa campagne de forage 2017 effectuée sur sa propriété Courville. Tous les trous dont les...

à 09:33
RESSOURCES GESPEG COPPER INC. (la «Compagnie» ou «Gespeg») annonce une mise à jour de ses projets aurifères : Message du président - Mise à jour des projets aurifères : Lac Arsenault : Gespeg est heureux d'annoncer...




Communiqué envoyé le 12 février 2018 à 15:55 et diffusé par :