Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière
Sujet : Exploration minière

Minière Osisko émet une mise à jour sur ses travaux d'exploration au Québec



TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 8 fév. 2018) - Minière Osisko inc. (TSX:OSK) («?Osisko?» ou la «?Société?») a le plaisir d'émettre une mise à jour sur les progrès réalisés en exploration sur les projets aurifères du Lac Windfall, d'Urban Barry et de Quévillon, entièrement détenus par la Société et situés dans la ceinture de roches vertes de l'Abitibi, Eeyou Istchee Baie-James, Québec.

Osisko réalise des travaux de forage d'exploration et de définition à Windfall depuis 26 mois, soit depuis la fin du mois d'octobre 2015. À la fin du mois de janvier 2018, Osisko avait complété 518 000 mètres des 800 000 mètres prévus en complément des 180 000 mètres de forage déjà réalisés à Windfall par les détenteurs antérieurs. 

La Société avance rapidement les gîtes Windfall et Lynx en combinant de façon équilibrée le forage de délimitation des ressources et le forage d'exploration dans les extensions et à la recherche de nouvelles zones minéralisées. Osisko a réussi, au cours des deux dernières années, à augmenter sensiblement l'étendue des zones de minéralisation connues dans le système Windfall et à réinterpréter le modèle géologique du gîte Windfall. Les travaux de forage réalisés au cours des 18 derniers mois ont été orientés grâce au modèle géologique associé à une intrusion, en constante évolution, ce qui a mené à la découverte d'extensions significatives des zones minéralisées connues et à la découverte du nouveau gîte Lynx et des zones Wolf et Bobcat.

Budget d'exploration pour 2018 : 100 millions de dollars

Le budget d'exploration 2018 d'Osisko pour les gîtes Windfall et Lynx et les projets Urban Barry et Quévillon totalise près de 100 millions de dollars. Ce budget comprend des travaux d'estimation des ressources, du forage axé sur les ressources, une rampe d'exploration et l'échantillonnage en vrac souterrain des zones minéralisées connues, des essais métallurgiques, des travaux d'obtention des permis, des études d'évaluation préliminaire et de faisabilité, du forage d'exploration à proximité de Windfall et Lynx, et du forage d'exploration sur l'ensemble des propriétés Urban Barry et Quévillon.

Windfall/Lynx : une première estimation des ressources attendue en mai 2018, une EEP prévue en juin 2018

La première estimation des ressources d'Osisko pour Windfall devrait être publiée au début du mois de mai, ayant déjà été reportée de six semaines par rapport à l'échéancier initial qui prévoyait le dépôt de l'estimation au T1 2018, en raison des délais plus longs qu'anticipés pour l'obtention des résultats d'analyse. Osisko prévoit avoir terminé une évaluation économique préliminaire (EEP) en juin 2018 pour le gîte Windfall suivant la publication de la première estimation des ressources.

Le gîte principal à Windfall et le gîte Lynx (découvert par Osisko au début de l'année 2017) demeurent ouverts vers le nord-est et en profondeur, et les travaux de forage d'exploration se poursuivent en surface. Les extensions récemment découvertes du gîte principal à Windfall (extension Caribou, prolongement de la zone 27, expansion de la zone Underdog), et une partie du gîte Lynx et de ses sous-zones situées à plus de 350 mètres de profondeur et au nord-est, au-delà de la section 3750E, ne seront pas incluses dans l'estimation des ressources de mai 2018 puisque la densité de forage n'y est pas suffisante. Du forage intercalaire est prévu tout au long de 2018 dans ces secteurs, en vue de les inclure dans une étude de faisabilité planifiée pour le T1 2019.

La Société continuera de mettre beaucoup d'efforts sur le forage d'exploration à Windfall et Lynx pour le reste de l'année 2018 tout en progressant vers l'étude de faisabilité, et poursuivra les travaux de forage sur le gîte principal de Windfall et le gîte Lynx afin d'augmenter la densité de forage et prolonger les zones minéralisées déjà définies.

Avancement de la rampe d'exploration à Windfall

Le dénoyage de la rampe d'exploration historique a été complété à la fin du mois d'août 2017, et la remise en état du portail a débuté en septembre. Jusqu'à présent, 1 021 mètres ont été remis en état. Les portions résiduelles de la rampe d'exploration préexistante ne sont pas essentielles et seront remises en état au besoin.

Le premier dynamitage souterrain a eu lieu à la fin d'octobre (voir communiqué du 27 octobre 2017). Les infrastructures souterraines complétées jusqu'à maintenant comprennent 45 mètres de développement pour des dépôts d'explosifs et 48 mètres de coupes et d'aires de sécurité. Trois sous-stations électriques ont été installées ainsi qu'un bassin d'eau en préparation pour le traitement de l'eau.

L'avancement de la nouvelle section de la rampe vers la zone Principale a débuté à la fin-décembre et 136 mètres ont été complétés jusqu'à maintenant. Le taux d'avancement est d'environ 150 mètres par mois. L'échantillonnage en vrac des zones 27, Caribou et Underdog devrait avoir lieu au T2 2018, T3 2018 et T4 2018, respectivement, selon le calendrier établi.

L'obtention des permis pour la rampe d'exploration vers Lynx est anticipée au T2 2018. Pour atteindre Lynx, la rampe d'exploration devra être prolongée d'environ 1 200 mètres. L'échantillonnage en vrac de Lynx est prévu au T1 2019.

Acquisition d'une propriété à Lebel-sur-Quévillon

Une étude d'optimisation tenant compte de facteurs environnementaux, techniques, sociaux et économiques a été réalisée pour l'emplacement de l'usine de traitement potentielle pour le projet Windfall. L'option privilégiée pour l'emplacement de l'usine de traitement potentielle est située dans la municipalité de Lebel-sur-Quévillon (en partie sur l'ancien site de Domtar), dans le territoire d'Eeyou Istchee-Baie James, au Québec. L'acquisition d'environ 560 hectares de terrains devrait être finalisée au T1 2018. La proximité d'une main-d'oeuvre stable et d'infrastructures existantes, dont un réseau électrique et une source d'approvisionnement en eau avec une capacité disponible, étaient des critères importants de l'évaluation.

Osborne-Bell : première estimation des ressources prévue en avril 2018

Osisko a débuté une nouvelle campagne de forage sur le gîte Osborne-Bell avec deux foreuses au début du mois de décembre 2017. La réévaluation d'environ 200 000 mètres de forages historiques réalisés par les détenteurs antérieurs, et l'ajout de nouvelles données issues des travaux de forage d'Osisko seront utilisés pour préparer une première estimation des ressources, dont la publication est prévue au début du mois d'avril 2018. Osborne-Bell est situé à environ 20 kilomètres au nord-ouest de la ville de Lebel-sur-Quévillon.

Travaux d'exploration prévus à Fox et Black Dog

Une réévaluation des travaux d'exploration réalisés par Osisko en 2016 et 2017 sur les découvertes à Fox et Black Dog, dans le contexte du modèle géologique en évolution pour le gîte principal à Windfall, est présentement en cours. De nouveaux travaux de forage d'exploration sont prévus dans ces deux secteurs au deuxième semestre de 2018.

Exploration sur le bloc Urban Barry

Osisko a complété des programmes d'exploration de base sur le bloc Urban Barry incluant des travaux de géophysique aéroportée, des levés géophysiques au sol, de la cartographie géologique et de l'échantillonnage de roches et de till de fond, ce qui a permis de générer un nombre important de cibles (plus d'une centaine). Osisko a l'intention d'inclure du forage d'exploration sur les cibles prioritaires définies dans le cadre de ces programmes d'exploration dans ses travaux prévus en 2018.

Exploration sur le bloc Quévillon

Osisko a acquis le bloc Quévillon au début de l'année 2017 et a commencé l'acquisition de données d'exploration de base, en réalisant des levés géophysiques aéroportés, de la cartographie géologique et de l'échantillonnage de roches et de till de fond. Environ un tiers des travaux prévus a été réalisé et plusieurs cibles d'exploration significatives ont déjà été identifiées grâce aux résultats de forage historiques et aux nouvelles données acquises. Osisko a l'intention d'inclure du forage d'exploration sur les cibles prioritaires définies dans le cadre de ces programmes d'exploration dans ses travaux prévus en 2018.

Le président et chef de la direction d'Osisko, John Burzynski, a émis ces commentaires : « Nous progressons à un rythme très rapide sur le projet Windfall depuis que nous avons débuté les travaux à la fin de l'année 2015. Nous avons généré beaucoup de valeur pour nos actionnaires par l'entremise de nos importants programmes de forage et d'exploration à Windfall, avec la découverte du gîte Lynx et des extensions jusque-là inconnues des zones principales à Windfall. Nous avons l'intention de maintenir la même cadence dans nos travaux sur tous nos projets en 2018 avec plus de 20 foreuses mobilisées, et nous attendons avec impatience la publication de notre première estimation de ressources pour Windfall-Lynx au début du mois de mai. Nous préparerons une évaluation économique préliminaire pour Windfall-Lynx en juin 2018 suivant l'estimation des ressources attendue, et nous continuerons d'explorer les gîtes avec du forage en surface et la progression de la rampe d'exploration, dans le but d'avancer jusqu'à l'étude de faisabilité pour Windfall au début de l'année 2019. L'exploration de notre banque de cibles existantes à l'échelle de nos propriétés reprendra également en 2018, dans le but d'ajouter de nouvelles découvertes à notre inventaire grandissant de « succès de forage » à Windfall. Nous connaitrons sans doute une autre année très occupée, avec un budget d'exploration d'environ 100 millions de dollars et nous continuerons d'être les explorateurs les plus actifs au Québec, dans un secteur qui, à notre avis, est un nouveau camp minier en développement. »

À propos du gîte aurifère du Lac Windfall

Le gîte aurifère du Lac Windfall est situé entre Val-d'Or et Chibougamau, dans la région de l'Abitibi au Québec (Canada). Les ressources minérales définies par les détenteurs antérieurs sont estimées à 2?762?000 tonnes à 8,42?g/t?Au (748?000?onces) dans la catégorie indiquée et à 3?512?000 tonnes à 7,62?g/t?Au (860?000?onces) dans la catégorie présumée (tiré d'un rapport technique daté du 10 juin 2015, intitulé «?Preliminary Economic Assessment of the Windfall Lake Gold Property, Quebec, Canada?» avec une date d'effet au 28 avril 2015, préparé conformément au Règlement 43-101). Le gîte aurifère du Lac Windfall est actuellement l'un des projets à l'étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada. La majeure partie de la minéralisation se trouve dans la zone Principale, orientée sud-ouest/nord-est et formée d'un empilement de lentilles minéralisées, qui mesure environ 600?mètres de large par au moins 1?400?mètres de long. Le gîte est bien défini de la surface jusqu'à une profondeur de 500?mètres et demeure ouvert latéralement et en profondeur. De la minéralisation a été identifiée à seulement 30?mètres sous la surface dans certains secteurs et jusqu'à 870?mètres de profondeur dans d'autres secteurs; il existe donc un grand potentiel d'étendre la zone de minéralisation connue vers la surface et en profondeur dans l'axe de plongée.

À propos de Minière Osisko inc.

Osisko est une société d'exploration minière axée sur l'acquisition, l'exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100?% du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d'Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu'une participation indivise de 100?% dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d'Urban Barry et de Quévillon (plus de 3 300 kilomètres carrés), en plus d'une participation de 100?% dans le projet Marban, situé au coeur du prolifique district minier aurifère de l'Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord-est de l'Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l'ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. La Société détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord du Québec et de l'Ontario. Osisko demeure bien financée avec environ 190?millions de dollars en trésorerie et en placements à la fin du quatrième trimestre de 2017.

Mise en garde à l'égard des renseignements prospectifs

Le présent communiqué contient des «?renseignements prospectifs?» au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Les renseignements dans le présent communiqué portant sur les délais prévus et la capacité d'Osisko (le cas échéant) de préparer une évaluation économique préliminaire et une première estimation de ressources pour le gîte Windfall; les délais et la capacité d'Osisko (le cas échéant) de préparer une étude de faisabilité pour le gîte Windfall; le budget d'exploration d'Osisko pour 2018; l'avancement des gîtes Windfall et Lynx par l'entremise des travaux de forage et d'exploration; l'expansion des zones minéralisées connues et la découverte du nouveau gîte Lynx et des zones Wolf et Bobcat; la suite des travaux d'exploration et de forage sur les gîtes Windfall et Lynx et toute extension des zones minéralisées; l'avancement continu et le taux d'avancement de la rampe d'exploration; les délais prévus et la capacité d'Osisko (le cas échéant) d'obtenir les permis pour la rampe d'exploration vers Lynx; la possibilité que le projet aurifère du Lac Windfall soit l'un des projets à l'étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada; l'importance des résultats du programme de forage en cours sur le projet aurifère du Lac Windfall; les délais prévus et la capacité d'Osisko (le cas échéant) de procéder à d'autres acquisitions de propriétés à Lebel-sur-Quévillon; les avantages liés à l'usine de traitement potentielle à Lebel-sur-Quévillon; les délais prévus et la capacité d'Osisko (le cas échéant) de préparer une première estimation de ressources pour le gîte Osborne-Bell; les travaux d'exploration prévus sur les découvertes à Fox et Black Dog; les travaux d'exploration proposés sur le bloc Urban Barry; les travaux d'exploration proposés sur le bloc Quévillon; le maintien d'une cadence soutenue dans nos travaux en 2018; notre capacité à préserver et à créer davantage de valeur pour nos actionnaires; la capacité d'Osisko (le cas échéant) de développer un camp minier; le type de forage inclus dans le programme de forage; la minéralisation potentielle; la capacité de mettre en valeur toute minéralisation d'une façon économique; la capacité de réaliser toute activité d'exploration proposée et les résultats de ces activités; ainsi que tout autre renseignement dans les présentes qui n'est pas un fait historique, pourraient constituer des «?renseignements prospectifs?».
Tout énoncé qui implique des discussions à l'égard de prévisions, d'attentes, d'interprétations, d'opinions, de plans, de projections, d'objectifs, d'hypothèses, d'événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme «?s'attend?» ou «?ne s'attend pas?», «?est prévu?», «?interprété?», «?de l'avis de la direction?», «?anticipe?» ou «?n'anticipe pas?», «?planifie?», «?budget?», «?échéancier?», «?prévisions?», «?estime?», «?est d'avis?», «?a l'intention?», ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats «?pourraient?» ou «?devraient?» se produire, «?se produiront?» ou «?seront atteints?») n'est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d'identifier des renseignements prospectifs. Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d'Osisko au moment où elles ont été formulées. Ces renseignements prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations soient sensiblement différents des résultats, du rendement ou des réalisations explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la capacité des activités d'exploration de prédire la minéralisation avec exactitude; les erreurs dans la modélisation géologique de la direction; les délais dans l'obtention des résultats d'analyse; la densité de forage insuffisante; la capacité d'Osisko (le cas échéant) de réaliser d'autres activités d'exploration incluant du forage; la participation dans le projet aurifère du Lac Windfall et le gîte aurifère d'Osborne-Bell; les résultats des activités d'exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l'avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu'il pourrait y avoir d'autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n'assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs.
Osisko n'entreprend et n'assume aucune obligation d'actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:30
L'Université du Québec à Montréal (UQAM) se réjouit de l'investissement de 38,2 M$ accordé par le gouvernement du Québec pour la rénovation et l'aménagement du pavillon Sanguinet, situé au coeur de son campus. Cette annonce a été dévoilée aujourd'hui...

à 15:15
Un investissement gouvernemental de 38,2 millions de dollars sera accordé pour la réalisation des travaux de rénovation et d'agrandissement du pavillon Sanguinet de l'Université du Québec à Montréal. La ministre de l'Enseignement supérieur et de la...

à 14:59
Postes Canada propose une augmentation des tarifs de port pour 2019. Le tarif de port pour les envois Poste-lettresMC du régime intérieur pesant jusqu'à 30 g lorsque les timbres sont achetés en carnet, en rouleau ou en feuillet passerait du montant...

à 14:51
Le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement réglementaire et au Développement économique régional, M. Stéphane Billette, a conclu une mission fructueuse à la foire commerciale Women's Business Enterprise National Council...

à 14:35
Après avoir pris connaissance de l'entente intervenue en conciliation, le 20 juin 2018, entre Hydro-Québec et le Syndicat des employés-es de métiers d'Hydro-Québec, section locale 1500 SCFP (F.T.Q.), le Tribunal administratif du travail s'en déclare...

à 14:30
La Caisse de dépôt et placement du Québec devient actionnaire minoritaire de Pomerleau avec un investissement de 50 millions de dollars, afin d'appuyer l'entreprise dans l'exécution de son plan stratégique de croissance qui doit être déployé au cours...




Communiqué envoyé le 8 février 2018 à 19:33 et diffusé par :