Le Lézard
Classé dans : Les affaires

La fatigue et l'alcool au volant, du pareil au même?



PEMBROKE, ON, le 10 mai /CNW/ -- PEMBROKE, ON, le 10 mai /CNW/ - Si vous êtes très fatigué, vos facultés sont affaiblies. Ne prenez pas le volant. Voilà le message de la Table ronde sur la sécurité routière qui lance la première Journée nationale de sensibilisation à la fatigue au volant et son nouveau site Web www.fatigueauvolant.ca.

L'objectif du lancement, qui a lieu ce matin à Pembroke Mall, est de sensibiliser les gens aux dangers de la conduite en état de fatigue et de fournir de l'information et des ressources afin de prévenir les décès et blessures causées par la fatigue au volant. En plus du site Web, une série de messages d'intérêt public seront offerts gratuitement aux stations de radio du pays pour éduquer la population canadienne sur les risques que suscite la somnolence au volant.

"On a tous déjà conduit en étant fatigué ou somnolent, mais ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que la conduite en état de fatigue est risquée pour le conducteur de même que les autres personnes sur la route," explique Mark Yakabuski, représentant des assureurs habitation, automobile et entreprise du Canada à la Table ronde. "Au même titre que l'alcool, la fatigue nuit à votre capacité de conduire en diminuant votre temps de réaction, en affectant vos réflexes et en altérant votre jugement. Beaucoup trop de Canadiens pensent qu'ils peuvent conduire sans problème parce qu'ils n'ont pas bu. En fait, une personne très fatiguée conduit parfois comme si elle était en état d'ébriété."

S'endormir au volant comporte des dangers qui semblent évidents. Bien que plusieurs conducteurs comprennent bien que l'alcool et la conduite automobile ne font pas bon ménage, ils croient toutefois qu'il est acceptable de conduire lorsqu'ils sont épuisés. Selon des données inquiétantes, 20 % des Canadiens avouent s'être endormis au volant au moins une fois l'année passée.(1) Des études laissent supposer que la fatigue joue un rôle important dans environ 15 % des collisions impliquant des véhicules à moteur. Chaque année, ces collisions sont à l'origine d'environ 400 décès et 2 100 blessures graves.(2)

La fatigue peut être causée par un nombre insuffisant d'heures de sommeil, un sommeil interrompu ou fragmenté ou par un manque chronique de sommeil (une accumulation d'heures perdues). Parmi les autres facteurs qui contribuent à la fatigue au volant, citons le nombre d'heures passées sur la route, le moment de la journée, les troubles du sommeil non diagnostiqués et la consommation de médicaments ou d'alcool.

Voici quelques signes indiquant que vous êtes trop fatigués pour conduire : perte de concentration, somnolence, bâillement, temps de réaction lent, sensibilité ou fatigue oculaire, ennui, sentiment d'irritabilité et d'agitation, de même que le fait de rater une partie de la signalisation routière, d'avoir de la difficulté à rester dans la bonne voie et de cogner des clous. Les travailleurs de quart et les adolescents sont particulièrement à risque. Les conducteurs qui présentent ces symptômes devraient se garer prudemment sur le côté de la route et faire une sieste.

M. Yakabuski admet qu'il n'y a pas de solution simple au problème de la fatigue au volant, mais il insiste sur les bienfaits de la sensibilisation et conseille vivement aux Canadiens de visiter le nouveau site Web. Il fait remarquer qu'une personne qui n'a pas dormi depuis 18 heures a les facultés aussi affaiblies qu'une personne avec un taux d'alcoolémie de 0,05 (taux qui donne le droit à la police de la plupart des provinces de confisquer un permis de conduire pour une période de 12 à 24 heures). La police ne peut pas inculper une personne pour fatigue au volant, mais, ajoute-t-il, ce n'est pas une raison pour compromettre la sécurité des gens.

A ce jour, peu de programmes ont été instaurés au Canada pour contrer la fatigue au volant. En revanche, le Royaume-Uni et l'Australie diffusent des messages d'intérêt public et présentent des programmes éducatifs depuis 1999. La Table ronde sur la sécurité routière souhaite que les provinces et les territoires du Canada jouent un rôle proactif à ce sujet.

La Table ronde sur la sécurité routière regroupe les Brasseurs du Canada, le Conseil canadien de la sécurité, l'Association canadienne des chefs de police, l'Association canadienne des automobilistes (la CAA), les assureurs habitation, automobile et entreprise du Canada, l'Association des chemins de fer du Canada et l'Association de l'industrie touristique du Canada.

(1.) Fondation de recherches sur les blessures de la route (2005)

(2.) Rapports d'enquête de Transports Canada sur les collisions (données

de 2004), CCMTA Stratégie 2004)

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:20
MONTRÉAL, le 20 janv. 2017 /CNW Telbec/ - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a pris acte des conclusions du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) de ne pas donner d'avis favorable au projet de Réseau électrique...

à 17:15
MONTRÉAL, le 20 janv. 2017 /CNW Telbec/ - La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) prend acte du rapport et des conclusions du Bureau d'audience publique sur l'environnement (BAPE) concernant la réalisation du Réseau électrique...

à 17:15
Une société est retirée de l'indice d'actions privilégiées S&P/TSX TORONTO, le 20 janv. 2017 /CNW/ - Les services indiciels canadiens de S&P Dow Jones apporteront les modifications ci-après aux indices canadiens S&P/TSX : La Banque de...

à 17:03
ST. JOHN'S, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR--(Marketwired - 20 jan. 2017) - Fortis Inc. (« Fortis » ou la « Société ») (TSX:FTS) (NYSE:FTS) présentera ses résultats annuels de 2016 le jeudi 16 février 2017. Une conférence téléphonique et une webdiffusion...

à 16:55
VANCOUVER, le 20 janv. 2017 /CNW/ - Reprise des négociations pour : Société : Capricorn Business Acquisitions Inc. Symbole à la Bourse de croissance TSX : CAK.H Reprise (HE) : 08 h 00 23 janvier 2017 L'OCRCVM peut prendre la décision de...

à 16:49
MONTRÉAL, le 20 janv. 2017 /CNW Telbec/ - L'Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ) a pris connaissance de la hausse progressive du salaire minimum, étalée sur quatre ans, annoncée hier par le gouvernement du Québec. Ces augmentations...




Communiqué envoyé le 10 mai 2006 à 11:00 et diffusé par :