Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Enjeux environnementaux, Politique environnementale, CPG

Projet de prolongement d'un gazoduc entre Saint-Sébastien et Pike River - Le rapport du BAPE est maintenant public



QUÉBEC, le 30 janv. 2018 /CNW Telbec/ - À la demande de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) rend public aujourd'hui son rapport d'enquête et d'audience publique sur le Projet de prolongement d'un gazoduc entre Saint-Sébastien et Pike River par TransCanada PipeLines Limited. Ce mandat d'enquête et d'audience publique a débuté le 10 octobre 2017. La commission d'enquête, chargée de l'examen du projet, était présidée par Mme Marie-Hélène Gauthier qui était secondée par M. Pierre Renaud, commissaire.

Logo : Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (Groupe CNW/Bureau d'audiences publiques sur l'environnement)

La commission d'enquête du BAPE conclut que la solution retenue par TransCanada, soit de construire une seconde conduite parallèle au gazoduc actuel entre les municipalités de Saint-Sébastien et de Pike River, apparaît justifiée pour que l'entreprise respecte ses obligations contractuelles. La commission constate que ce choix permet de réduire l'emprise totale nécessaire et les impacts sur les terres agricoles.

Le tronçon du gazoduc projeté par le promoteur s'inscrit dans un vaste réseau de transport de gaz naturel traversant plusieurs juridictions et est donc soumis au processus d'examen de l'Office national de l'énergie. Cet organisme réglementaire fédéral a autorisé le projet en août 2016.

Dans le cadre du processus d'examen de l'Office national de l'énergie, TransCanada devait tenir des activités de consultation avec les parties prenantes, notamment les MRC, les municipalités et les particuliers qui pouvaient être touchés par le projet. L'entreprise devait également leur communiquer des informations claires et pertinentes en temps opportun. Les parties prenantes pouvaient s'adresser directement à l'Office national de l'énergie afin de lui faire part de leurs observations et de leurs commentaires. À cet égard, la commission d'enquête constate que le promoteur a effectivement tenu plusieurs activités de communication et de consultation sur le projet, permettant ainsi aux parties prenantes de faire valoir leurs points de vue. Elle note cependant qu'aucune personne ou organisation susceptible d'être touchée par le projet n'a soulevé de préoccupations auprès de l'Office national de l'énergie.

Selon l'analyse de risque réalisée par le promoteur, la commission constate que le projet respecte les lignes directrices du Conseil canadien des accidents majeurs sur les niveaux acceptables de risques au Canada. Il présente un niveau de risque très faible, les résidences du milieu d'insertion étant toutes situées dans des secteurs permettant minimalement une utilisation commerciale et résidentielle à basse densité au regard de l'aménagement du territoire à proximité d'activités industrielles à risque.

TransCanada s'engage à mettre à jour son plan de mesures d'urgence pour tenir compte de la juxtaposition de la nouvelle conduite à celle existante et à le soumettre pour approbation au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Par ailleurs, la commission est d'avis que la Municipalité de Pike River aurait à définir un plan de mesures d'urgence qui tienne compte des risques associés aux installations de TransCanada sur son territoire.

Enfin, la commission est d'avis que le ministère de la Sécurité publique devrait adopter un cadre réglementaire pour inciter les municipalités régionales et locales à élaborer des schémas et des plans de sécurité civile, ce qui permettrait d'atteindre à la fois les objectifs de la Loi sur la sécurité civile et ceux de la Politique québécoise de sécurité civile 2014-2024.

Rappelons qu'au cours de la première partie de l'audience publique, la commission a tenu une séance publique à Saint-Jean-sur-Richelieu. En deuxième partie, deux mémoires ont été déposés, dont un a été présenté en séance publique.

La disponibilité du rapport

Le rapport d'enquête et d'audience publique sur le Projet de prolongement d'un gazoduc entre Saint?Sébastien et Pike River est maintenant disponible. Vous pouvez le consulter dans les centres de documentation du BAPE, dans les centres de consultation ouverts dans le milieu visé de même que dans le site Web du BAPE à l'adresse www.bape.gouv.qc.ca.

 

SOURCE Bureau d'audiences publiques sur l'environnement


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:00
Weatherford International plc a annoncé aujourd'hui la tenue d'une conférence téléphonique programmée pour le vendredi 27 juillet 2018 à 8 h 30, heure de l'Est américain. Cette conférence téléphonique a pour but d'exposer les résultats du deuxième...

16 jun 2018
JA Solar Holdings Co., Ltd. , un fabricant de produits d'énergie solaire de haute performance de premier rang mondial, a annoncé aujourd'hui avoir reçu le prix « 2018 Top Performer » (le fabricant le plus performant) décerné par DNV GL, un institut...

15 jun 2018
JA Solar Holdings Co., Ltd. , l'un des plus grands fabricants au monde de produits d'alimentation solaire de haute performance, annonce aujourd'hui avoir reçu le prix « 2018 Top Performer » (premier du groupe) décerné par DNV GL, un institut...

15 jun 2018
Aujourd'hui Hyundai Auto Canada Corp. a participé à la cérémonie d'ouverture officielle de la première station à hydrogène publique du Canada. Géré par Shell et Hydrogen Technology & Energy Corporation (HTEC), la station est située à 8686 Rue...

15 jun 2018
L'Association des consommateurs industriels de gaz (ACIG) félicite Transition énergétique Québec (TEQ) pour la production de son premier plan directeur. L'ACIG représente les grandes industries dont ses membres au Québec consomment plus de 25% du gaz...

15 jun 2018
Jiangsu Seraphim Solar System Co., Ltd. («?Seraphim?») a annoncé avoir remporté l'accord d'approvisionnement pour un monumental projet solaire de 246 MW situé en Ukraine et développé par le plus grand groupe énergétique d'Ukraine, DTEK. Cette...




Communiqué envoyé le 30 janvier 2018 à 11:00 et diffusé par :