Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Transport, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Politique intérieure, Politique environnementale, Plaidoyer (politique)

La voiture à l'hydrogène - Un pas dans la mauvaise direction selon l'AVEQ



MONTRÉAL, le 19 janv. 2018 /CNW Telbec/ - L'Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ) en appelle au Premier Ministre, Monsieur Philippe Couillard, pour faire marche arrière et abandonner le projet de son ministre Pierre Moreau sur le développement des voitures à l'hydrogène au Québec.

« Le Québec ne doit pas investir des millions de dollars dans des stations de services à l'hydrogène pour un cinquante de voitures à l'hydrogène. C`est du gaspillage d'argent » a déclaré Simon-Pierre Rioux, président de l`AVEQ. « Toutes les études de marché démontrent que la filière des voitures à l'hydrogène n'est pas rentable économiquement et le reste du monde, incluant la Chine, s'enligne pour le développement de la voiture électrique et non la voiture à l'hydrogène ».

L`AVEQ déplore également que l'annonce faite hier par le Ministre Pierre Moreau crée une confusion chez les consommateurs québécois qui désirent faire l'achat d`un véhicule électrique. « La priorité au Québec doit demeurer dans le développement des véhicules électriques à batterie ou les voitures hybrides branchables. » selon Simon-Pierre Rioux.
De plus, le projet du Ministre Pierre Moreau ne fait aucun sens économiquement puisque les coûts de l'hydrogène sont beaucoup trop élevés comparativement au coût de l'essence et de l'électricité. Lorsqu'on regarde l'expérience de la Californie, il en coûterait 17,50 $ CAN pour rouler 100 km avec une voiture à l'hydrogène comparativement à 13 $ CAN pour une voiture à essence et 1,25 $ CAN pour une voiture électrique à batterie. « Il en coûterait 14 fois plus cher de parcourir 100 km avec un véhicule à l'hydrogène comparativement à un véhicule électrique. Pourquoi le Ministre Pierre Moreau désire favoriser une technologie qui ne fait aucun sens au niveau économique? » demande M. Rioux.

De plus, l'AVEQ souligne qu'en septembre 2017, le Rapport du Conseil Consultatif sur l'économie et l'innovation « Agir Ensemble », présidé par Monique Leroux, prônait pour le développement des véhicules électriques avec une recommandation sur l'implantation de 2000 bornes de recharge rapides au Québec et une aide accrue à l'achat d'un véhicule électrique pour les consommateurs. « Il n'y a aucune mention de voitures à l`hydrogène dans le rapport du Conseil Consultatif commandé par le Premier Ministre du Québec ».
L'AVEQ est la plus importante association de propriétaires de véhicules électriques au Québec.

www.aveq.ca

 

SOURCE AVÉQ Promotion de l'électromobilité


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:33
Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse. Bombardier Avions commerciaux et Air Baltic Corporation AS (airBaltic) ont annoncé aujourd'hui qu'elles avaient signé une convention d'achat ferme de 30 avions CS300 avec...

à 04:03
Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse. Bombardier est fière d'annoncer que son avion d'affaires emblématique de sa catégorie, qui dépasse ses engagements au cours des essais en vol, sera désormais connu sous...

à 02:00
Henniges Automotive, fournisseur leader mondial de systèmes d'étanchéité et anti-vibrations hautement techniques pour le marché automobile, a été désigné Fournisseur GM de l'année par General Motors lors de sa 26e cérémonie annuelle des prix de...

27 mai 2018
La direction régionale de la Côte-Nord du Centre de contrôle environnemental du Québec signale qu'il y a eu une sortie de route impliquant un camion transportant du carburant dans la région de Tadoussac. Urgence-Environnement a été prévenu de cet...

27 mai 2018
Note aux rédacteurs : Deux photos sont associées à ce communiqué de presse. Bombardier Avions d'affaires est fière de dévoiler deux ajouts à sa flotte d'avions d'affaires : les avions Global 5500 et Global 6500, avec des autonomies de 5 700...

27 mai 2018
La Société de transport de Montréal (STM) a pris acte de la décision de ses employés d'entretien d'autoriser à nouveau leur syndicat à déclencher cette fois un mouvement de grève générale illimitée, au moment qu'ils choisiront, dans le cadre des...




Communiqué envoyé le 19 janvier 2018 à 14:52 et diffusé par :