Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

Syndicat des professionnelles en soins de Montérégie-Ouest - En Montérégie-Ouest, le manque de personnel médical a des répercussions sur les professionnelles en soins



MONTRÉAL, le 12 janv. 2018 /CNW Telbec/ - La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec-FIQ et le Syndicat des professionnelles en soins de Montérégie-Ouest (FIQ - SPS de Montérégie-Ouest) dénoncent les répercussions du manque de personnel médical sur le quotidien de leurs membres. En effet, ces dernières semaines ont particulièrement été difficiles pour les professionnelles en soins de Montérégie-Ouest qui se mettent en danger pour offrir des soins aux patient-e-s.

« Qu'elles travaillent à l'urgence ou sur les unités de soins, à l'heure actuelle, les conditions d'exercice des professionnelles en soins sont telles qu'elles ne peuvent assurer des soins de qualité aux patient-e-s », déplore Francine Savoie, présidente de FIQ - SPS de Montérégie-Ouest. « Cette situation était prévisible, explique-t-elle. Les médecins omnipraticiens qui doivent prendre en charge les patient-e-s sont en nombre insuffisant, et ce, depuis plus d'un an sur le territoire du Suroît. Les patient-e-s demeurent donc sur des civières dans les corridors alors que des lits pourraient être disponibles! »

« Il est urgent que le ministre Barrette agisse », affirme Nathalie Lévesque, vice-présidente de la FIQ. « Il était prévisible qu'une telle situation allait se produire compte tenu de la pénurie de médecins dans la région et des pénalités imposées aux médecins en vertu de la Loi 20. »

La FIQ et le SPS de Montérégie-Ouest interpellent le ministre pour qu'il mette en place urgemment des mesures en vue de remédier à l'actuelle situation. « En n'agissant pas rapidement, on met en péril la santé et la sécurité de la population et de nos membres », conclut madame Lévesque.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec-FIQ représente 75 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires, soit la grande majorité des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques oeuvrant dans les établissements de santé et de services sociaux québécois.

 

SOURCE Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:16
Les agents de la sécurité publique, le personnel militaire et les anciens combattants jouent un rôle essentiel dans le maintien de la sécurité de nos collectivités, risquant leur vie, et leur bien-être mental et physique tous les jours pour nous...

à 15:00
Dans le but de peaufiner son service de nolisement et de répondre, entre autres, à la demande des entreprises de la région pour le transport des travailleurs vers les lieux de travail éloignés, l'entreprise met fin à son offre de vols réguliers. En...

à 14:40
Avec l'entrée en vigueur de la Loi sur le cannabis venant autoriser l'achat, la possession et la consommation de cette substance, l'Ordre des pharmaciens du Québec veut mettre la population en garde contre les risques liés à la combinaison de...

à 14:33
Pediapharm Inc. (ci-après « Pediapharm ») est heureuse d'annoncer aujourd'hui la clôture d'une offre de placement privé (ci-après l'« Offre ») de reçus de souscription (définie plus bas). L'Offre était composée d'un...

à 12:32
La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et ses partenaires rendent publique aujourd'hui une étude qui démontre l'impact incontestable et positif du secteur privé dans la prestation de soins et services de santé au Québec. L'étude...

à 12:00
Alors que la majorité des tables de négociation locale de ses syndicats est réglée, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) dénonce l'intransigeance de l'employeur du CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal. À plusieurs reprises, le...




Communiqué envoyé le 12 janvier 2018 à 09:07 et diffusé par :