Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Enjeux environnementaux, CPG

RECYC-QUÉBEC diffuse l'étude du CIRAIG sur les impacts environnementaux et économiques des sacs d'emplettes : Le meilleur choix demeure de ne pas utiliser de sac!



MONTRÉAL, le 12 janv. 2018 /CNW Telbec/ - La société d'État RECYC-QUÉBEC rend publics les résultats de l'analyse de cycle de vie environnementale et économique (ACV) sur les sacs d'emplettes. L'étude réalisée par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) présente les impacts environnementaux potentiels et les coûts de huit types de sacs d'emplettes au Québec et d'un sac éco conçu au Québec.

RECYC-QUÉBEC a commandé cette étude au CIRAIG afin de fournir un éclairage scientifique supplémentaire sur les impacts des sacs à usage unique et des sacs réutilisables. Le document pourra s'ajouter aux outils de référence pour les municipalités qui souhaitent évaluer les moyens à leur portée pour réduire les impacts environnementaux et économiques de l'utilisation des sacs sur leur territoire. L'étude fournit des exemples de municipalités qui ont opté pour un bannissement et les alternatives à l'utilisation de sacs jetables, qu'elles ont mises en place.

Les industries, commerces, institutions pourront aussi se référer au document notamment pour évaluer les impacts environnementaux et les coûts d'utilisation et s'approvisionner de façon responsable en considérant les choix des matériaux, le contenu recyclé et les impacts de gestion en fin de vie du sac.

Citation

Le comportement des Québécois quant à l'utilisation des sacs d'emplettes a grandement évolué dans les dernières années et des initiatives, comme le Code volontaire de bonnes pratiques sur l'utilisation des sacs d'emplettes adopté par l'industrie, a permis de réduire de 50 % les sacs d'emplettes utilisés au Québec et de favoriser une utilisation plus répandue des sacs réutilisables. Avec cette étude, les municipalités québécoises disposeront d'une aide à la décision supplémentaire et pourront décider des moyens les plus pertinents à mettre en application.
Sonia Gagné, Présidente-directrice générale intérim, RECYC-QUÉBEC

Recommandations de RECYC-QUÉBEC sur l'utilisation des sacs d'emplettes :

Contexte de l'étude
Dès 2015, plusieurs municipalités du Québec avaient manifesté leur intention de bannir les sacs de plastique à usage unique sur le territoire. RECYC-QUÉBEC s'était engagée à fournir un cadre de référence pour outiller les municipalités qui envisageaient un bannissement.

À la suite de la présentation des résultats préliminaires de l'étude, différentes parties prenantes ont eu l'occasion de s'exprimer sur l'approche méthodologique et les premiers résultats de l'étude. Les réponses à leurs questions ont été validées par un comité d'experts et l'ajout d'une ACV liée à l'écoconception d'un sac figurent à la version finale de l'étude.

L'étude comprend une analyse du cycle de vie environnementale (AeCV) des sacs d'emplettes, une analyse des coûts des sacs d'emplettes (AcCV), une analyse conséquentielle d'un bannissement des sacs de plastique conventionnels (AeCV) et une ACV du sac écoconcu Credo Bags.

Indicateurs utilisés pour l'étude
L'ACV des sacs d'emplettes repose sur quatre indicateurs d'impacts: l'impact sur la santé humaine, l'impact sur l'utilisation des ressources fossiles (ex. : l'extraction des matières premières nécessaires à sa fabrication), l'impact sur la qualité des écosystèmes en fin de vie (mise en décharge, recyclage...) en passant par ses phases d'usage, d'entretien, et de transports et finalement, l'impact de l'abandon dans l'environnement. Ce dernier impact pour le cas de l'étude du CIRAIG, mesure la persistance du plastique laissé dans la nature et qui pourrait affecter la faune.

Les faits saillants et l'étude complète sur les sacs d'emplettes se trouvent sur le site web de RECYC-QUÉBEC au www.recyc-quebec.gouv.qc.ca

À propos de RECYC-QUÉBEC
Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour créer une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d'État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

 

SOURCE Société québécoise de récupération et de recyclage


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 avr 2018
La députée à l'Assemblée nationale  Martine Ouellet a déposé aujourd'hui  un projet de loi (no 1095) permettant l'utilisation de textiles recyclés pour le rembourrage, modifiant ainsi l'actuelle loi qui date des années 50. Le dépôt s'est fait en...

19 avr 2018
Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) se réunit deux fois par année pour examiner la situation des espèces qui ont été désignées comme étant potentiellement en péril de disparition du Canada, conformément à la Loi sur...

19 avr 2018
Hydro Ottawa est fière d'annoncer qu'elle figure pour la septième fois au palmarès des employeurs les plus écolos au Canada. En 2017, l'entreprise a achevé la construction d'une nouvelle centrale hydraulique aux chutes...

19 avr 2018
FAITS SAILLANTS DE 2017 Hausse des déplacements de passagers : 4,39 millions de déplacements au total (+ 10,5 %) Augmentation de l'achalandage intermodal : + 97 % depuis 20121  Réduction des émissions de GES : - 34 % par passager-kilomètre depuis...

19 avr 2018
Le gouvernement du Québec est fier de contribuer à l'amélioration des infrastructures d'eau de la Municipalité de Saint-Donat et d'assurer ainsi la pérennité des services publics aux citoyens. La ministre responsable de la région de Lanaudière et...

19 avr 2018
Pour une dixième année consécutive, IKEA Canada a été reconnue par Mediacorp Canada Inc. comme l'un des employeurs les plus écolos au Canada. Cette désignation reconnaît les employeurs qui prônent une culture de sensibilisation à l'environnement et...




Communiqué envoyé le 12 janvier 2018 à 09:00 et diffusé par :