Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière
Sujet : Divers

Stornoway annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2017 ainsi que ses prévisions pour 2018



LONGUEUIL, Québec, 11 janv. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY) (la «?Société?» ou «?Stornoway?») est heureuse d'annoncer les résultats de production et de ventes de la mine Renard pour le quatrième trimestre de 2017 et pour l'exercice annuel clos le 31 décembre 2017. En voici les faits saillants :

(Tous les chiffres sont présentés en dollars canadiens, sauf indication contraire.)

Stornoway publie également ses prévisions de production, de ventes et de coûts pour 2018. En voici les faits saillants :

_____________________
1 Avant flux et redevances.
2 Basé sur un taux de change moyen en dollar américain de 1,2636 $.
3 Basé sur un taux de change moyen en dollar américain de 1,2916 $.

Matt Manson, président et chef de la direction, a déclaré : «?Nous sommes heureux de rapporter pour notre première année de production à Renard des carats, des tonnes et des teneurs dont les résultats sont tout à fait conformes à nos prévisions. Cela témoigne du dévouement de notre équipe d'exploitation et de la justesse de nos estimations des ressources minérales. Nous sommes toujours dans un contexte de bas prix pour nos diamants, partiellement en raison du difficile marché du diamant brut pour un nouveau producteur, mais aussi à cause de la qualité et de la distribution granulométrique moins bonne que prévu pour la production initiale récupérée. L'année 2018 sera pour l'équipe de Stornoway une année d'amélioration des processus de récupération de diamants et de démarrage de notre mine souterraine. Ce sera aussi une année qui remettra l'accent sur l'avenir de Renard, avec des occasions évidentes, selon nous, d'améliorer les procédés, de convertir la ressource et d'explorer à nouveau. Nous chercherons, en outre, à être aussi excellents en EHS (environnement, hygiène et sécurité) qu'en 2017, une année où nos employés n'ont connu aucun accident avec perte de temps et qu'aucune dérogation environnementale aux permis n'a été enregistrée.?»

Résultats de production du quatrième trimestre et de l'exercice 2017

Au cours du quatrième trimestre, 518?817 tonnes de minerai ont été traitées plutôt que les 540?000 tonnes prévues au plan, ce qui a généré une production de diamants de 398?267 carats contre les 415?940 carats du plan (respectivement 96 % et 96 % du plan). La teneur récupérée a été de 77 cpct comme le prévoyait le plan (100 % du plan). La production de carats a été moindre que prévu, compte tenu du traitement non planifié, en novembre, d'un lot de minerai de faible teneur provenant de Renard 65 dans le but d'obtenir un échantillonnage pour évaluer les diamants de Renard 65 (voir ci-après).

Au cours des douze mois de l'exercice 2017, 1,96 million de tonnes ont été traitées; on en a extrait 1,64 million de carats de diamants pour une teneur attribuable de 84 cpct. Cela est conforme aux prévisions 2017 de 2,00 millions de tonnes, de 1,69 million de carats et de 85 cpct (respectivement 97 %, 98 % et 99 % du plan).

Depuis juillet 2016, moment où l'on a commencé à traiter le minerai de la mine Renard, jusqu'au 31 décembre 2017, 2,35 millions de tonnes de minerai ont été acheminées à l'usine de traitement; on en a extrait 2,09 millions de carats de diamants pour une teneur de 89 cpct. Cela est légèrement supérieur aux prévisions du plan minier de mars 2016 de 2,22 millions de tonnes, de 1,91 million de carats et de 86 cpct (respectivement 109 %, 106 % et 103 % du plan).

_______________________
4 Voir la section «?Mesures financières non IFRS?».

La capacité de traitement moyenne de l'usine lors du quatrième trimestre, le second trimestre de production complète depuis le démarrage du projet, a été de 6?014 tonnes par jour, alors que la capacité nominale de l'usine est de 6?000 tonnes par jour.

Résultats des ventes du quatrième trimestre et de l'exercice 2017

Deux ventes par appel d'offres se sont tenues au cours du quatrième trimestre. En tout, ce sont 453?646 carats qui ont été vendus, générant des revenus bruts1 de 49,1 millions2 à un prix moyen de 86 $ US le carat (108 $ le carat2; Tableau 1).

Au cours de l'exercice 2017, 1,7 million de carats ont été vendus, générant des revenus bruts de 186,2 millions $ à un prix moyen de 85 $ US le carat (109 $ le carat). Les prévisions pour l'exercice 2017 avaient été établies à 1,8 million de carats vendus à un prix oscillant entre 100 $ US et 132 $ US le carat.

Les résultats annuels de ventes ont été influencés par le calendrier des ventes, les facteurs du marché, la les assortiments et la qualité des produits vendus. La récupération de diamants à la mine Renard a connu, en 2017, des niveaux élevés de bris de diamants et une récupération plus élevée que prévu de petits diamants. De plus, les prix des pierres plus petites et de moins grande qualité ont été grandement touchés par la démonétisation en Inde à la fin de 2016, un événement duquel  on a lentement récupéré tout au long de 2017, mais dont on ressentait encore les impacts en fin d'année.


Tableau (1) Résultats des ventes de l'exercice 2017
 
 Trois mois se
terminant le
31 mars 2017
5

Trois mois se
terminant le
30 juin 2017

Trois mois se
terminant le
30 septembre 2017
6

Trois mois se
terminant le
31 décembre 2017
6

Résultats de
l'exercice 2017

Nombre de ventes732229
Carats vendus459?126350?159438?632453?6461?701?561
Revenus bruts (M$)244,540,951,649,1186,2
Prix moyen le carat ($ US/ct)7387948685
Prix moyen le carat ($/ct)97117118108109
Taux de change moyen ($: $ US)1,32421,34531,25201,26361,2916

_____________________
5 Inclut 52?681 carats de petites pierres de moins grande qualité retranchées de la première vente de Stornoway en novembre 2016. Mis à part ces pierres, sur la base d'un minerai à tout-venant, 406?446 carats ont été vendus au cours du premier trimestre, générant des revenus bruts de 43,8 millions $, à un prix moyen de 81 $ US le carat (108 $ le carat).
6 Les résultats du troisième trimestre incluent 32?989 carats vendus lors de la dernière vente du troisième trimestre, mais dont les revenus ont été réalisés au quatrième trimestre. Les résultats du quatrième trimestre excluent ces items.
7 Il s'est tenu au premier trimestre quatre ventes sans appel d'offres en plus des trois séances régulières par appel d'offres.  

La figure 1 affiche l'indice des prix 2017 des diamants de Renard pour chaque vente, normalisé en fonction de la qualité et de la distribution granulométrique. Stornoway vend sa production de diamants sur un marché ouvert, par appel d'offres et, sauf dans des circonstances exceptionnelles, est normalement vendeur au prix du marché. L'indice des prix du marché généré par les données de ventes de Renard indique une augmentation constante du prix obtenu de la première vente en novembre 2016 jusqu'en juillet 2017, dans le contexte ou les conditions du marché s'améliorait et que la clientèle de Stornoway apprenait à mieux connaître la production de Renard. Une correction du prix du marché du diamant brut, de 6 % à 8 %, a été observée lors du ralentissement annuel du marché, à la fin de l'été, et elle a eu un impact sur les prix obtenus lors de la septième vente de l'année, en septembre. Après cette correction, la croissance des prix a repris et une augmentation d'environ 3 % a été constatée au quatrième trimestre. En tout, le prix des diamants de Renard a augmenté de 13,5 % en termes réels en 2017. L'assistance, lors de la neuvième et dernière vente de 2017, en décembre, a battu un record de présence avec 163 sociétés, dont 41 différentes sociétés qui ont remporté des lots de diamants.

Les perspectives de prix du diamant brut sont positives pour le premier semestre de 2018, puisque les principaux détaillants de bijoux de diamants ont connu de bonnes ventes pendant les Fêtes et que les perspectives d'approvisionnement sont stables.

Prévisions de production et de ventes pour l'exercice 2018

Stornoway s'attend à récupérer, en 2018, 1,6 million de carats à partir du traitement de 2,5 millions de tonnes de minerai, pour une teneur moyenne de 65 cpct. Au premier trimestre, le minerai proviendra essentiellement des fosses à ciel ouvert de Renard 2-Renard 3 et de Renard 65. Par contre, à partir du deuxième trimestre, le minerai proviendra principalement de la mine souterraine de Renard 2. Ceci en conformité avec le plan minier de mars 2016, mais avec le traitement du minerai de Renard 65 plus tôt que prévu au plan.

Afin d'avoir une meilleure idée des variations possibles de qualité et de densité granulométrique d'une vente à l'autre, Stornoway établit des prévisions de production et de prix 2018 en fonction de la taille des diamants. Des 1,6 million de carats qui devraient être produits :

Les prévisions de prix ont été établies selon les fourchettes de prix obtenues en 2017 pour chaque type de produits et les assortiments de diamants attendus, qui comprendra, pour la première fois, ceux de la kimberlite de Renard 65. Les prix finaux obtenus dépendront, entre autres choses, des facteurs externes du marché.

L'amélioration de la qualité ou de la distribution granulométrique de la production de diamants de Renard, par suite à l'amélioration des procédés en cours, devrait se faire principalement sentir dans le prix obtenu pour les produits de coupure de tamis de +7 DTC.

La production et la vente de diamants d'une coupure de tamis de -7 DTC devrait être plus instable quant à la quantité potentielle et au prix, cela découle d'un marché historiquement incertain pour ce type de produit et des choix de coupure minimale de récupération que Stornoway peut, à l'occasion, faire pour l'usine de traitement de Renard.

Prévisions de coûts 2018

Les décaissements d'exploitation pour 2018 sont de 142 $ à 150 millions $, selon les estimations, ce qui représente de 56 $ à 60 $ la tonne traitée4 ou 87 $ à 92 $ le carat. Les décaissements d'exploitation pour 2018 étaient estimés dans le plan minier de mars 2016 à 61 $ la tonne traitée et à 91 $ le carat.

Les dépenses en capital4 sont estimées pour 2018 à 82 millions $ et portent principalement sur la mise en valeur de la mine souterraine de Renard. Les dépenses en capital de 2018 du plan minier de mars 2016 étaient estimées à 58 millions $. Cette augmentation est essentiellement attribuable aux 12 millions $ de dépenses générales et administratives (G&A) associées à la mise en valeur de la mine souterraine précédemment budgétés comme dépenses d'exploitation qui ont été transformés en dépenses en capital, et aux dépenses de 22 millions $ associées au programme d'immobilisations que le conseil d'administration a approuvé en août 2017 pour un nouveau circuit de tri minerai/stérile de l'usine de traitement de Renard.

Mise à jour sur l'exploitation

Au début d'août, le conseil d'administration de Stornoway a approuvé un budget d'immobilisations extraordinaire de 22 millions $ pour un programme d'amélioration de l'usine visant à améliorer la qualité de la production de Renard. Au coeur de plan se trouve l'addition d'un circuit de tri minerai/stérile, pouvant traiter 7?000 tonnes de minerai par jour et extensible, destiné à extraire les stériles de +30 mm à 200 mm immédiatement avant leur introduction dans le concasseur à cônes secondaire.

________________________
8 Selon un taux de change moyen du dollar canadien en dollar américain de 1,25 $.

Le circuit de triage minerai/stérile comprendra des convoyeurs couverts, une tour d'alimentation gravitaire comprenant des trieurs primaires, secondaires et à balayage spectral et une unité de chargement des stériles. Les travaux sur les fondations de béton se sont terminés en décembre. Les travaux de structures d'acier ont commencé en novembre et étaient à demi achevés à la fin de l'année. Le bâtiment de tri de minerai/stérile et les galeries des convoyeurs devraient être terminés d'ici la mi-février pour ensuite permettre l'installation de l'équipement de triage spectral. La mise en service devrait débuter à la fin du premier trimestre.

Les opérations minières du quatrième trimestre ont surtout porté sur la mise en valeur de la mine souterraine. En effet, au principal niveau de production initiale, à l'horizon 290 mètres, deux accès de production ont été aménagés et 26 des 32 points de soutirage nécessaires à la production 2018 ont été réalisés. Le renforcement du support de terrain et les travaux sur les autres points de soutirage sont en cours et progressent selon l'échéancier. Le forage de production a commencé au quatrième trimestre et, en fin d'année, Stornoway disposait d'un inventaire de 436?424 tonnes de minerai foré. Le premier  sautage de production a été réalisé avec succès le 20 décembre 2017.

Tout l'équipement minier nécessaire pour atteindre les objectifs de production souterraine 2018 a été commandé et aucun délai de livraison n'est prévu pour le moment.

Le 15 décembre 2017, le personnel de Stornoway avait travaillé une année complète sans qu'aucun accident avec perte de temps n'ait été enregistré, et ce, sur un total de 1,15 million heures travaillées. De plus, il n'y a eu aucune dérogation environnementale de rapportée en regard des permis d'exploitation, au cours de l'exercice 2017.

Évaluation des diamants de Renard 65

En novembre 2017, un lot de 5?741 carats de diamants a été récupéré à l'usine de traitement de Renard à partir de minerai spécialement extrait de Renard 65. Ce lot, combiné à un lot de 946 carats de diamants de Renard 65 récupérés dans l'échantillon en vrac de 2012, a été évalué par TID Consulting («?TID?»), une agence indépendante, du 5 au 8 décembre, à partir des données des ventes de Stornoway. L'échantillon combiné de 6?687 carats a été évalué à 133 $ US le carat. À des fins de budget 2018, TID a recommandé l'adoption d'un prix modélisé pour la production diamantaire de Renard 65 de 140 $ US le carat, avec des sensibilités de 129 $ US et de 151 $ US.

Comme observé précédemment, la kimberlite de Renard 65 affiche une population de diamants différente de ce qui a été observé dans les kimberlites de Renard 2 et de Renard 3. Les diamants de Renard 65 se caractérisent par une forte proportion de pierres de qualité gemme pour les diamants de grande taille, la plupart ayant un léger givrage de surface très caractéristique. Le lot d'évaluation de 6?687 carats comprend treize pierres de plus de 5 carats, dont deux «?spéciales?» de 11,98 et de 17,69 carats. Neuf de ces treize pierres sont des gemmes de grande qualité et quatre d'entre elles ont été évalués à plus de 4 500 $ US le carat. Il s'agit d'une plus grande proportion de pierres gemmes de qualité que celle observée dans les kimberlites de Renard 2-Renard 3. De même, les plus petites fractions granulométriques de Renard 65 sont distinctes par une plus grande proportion de diamants bruns qu'à Renard 2-Renard 3, mais aussi par une plus petite proportion de diamants de la catégorie «?rejet?» de plus basse qualité.

À propos du projet diamantifère Renard

La mine de diamant Renard est la première mine de diamant du Québec et la sixième au Canada. Elle est située à environ 250 km au nord de la communauté crie de Mistissini et à 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la Baie-James, dans le centre-nord du Québec. Le projet de construction a commencé le 10 juillet 2014 et la production commerciale a débuté officiellement le 1er janvier 2017. On prévoit une production annuelle moyenne de diamants de 1,8 million de carats par an pendant les 10 premières années de la vie de la mine. Les lecteurs sont invités à consulter le rapport technique du 11 janvier 2016 concernant l'estimation des ressources minérales de septembre 2015, et le rapport technique daté du 30 mars 2016 sur la mise à jour du plan minier et de l'estimation des réserves de mars 2016 pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet.

Personne qualifiée

Les données de nature technique ou scientifique de ce communiqué de presse ont été préparées sous la supervision de M. Patrick Godin, ing. (Québec), chef de l'exploitation, une «?personne qualifiée?» selon le Règlement 43-101.

À propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway est l'une des plus importantes sociétés canadiennes d'exploration et de mise en valeur de propriétés diamantifères et elle est inscrite à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole SWY. Son siège social est situé à Montréal. Société axée sur la croissance, Stornoway détient en propriété exclusive une mine de calibre mondial, la mine Renard, la première mine de diamant au Québec.

Au nom du conseil d'administration
STORNOWAY DIAMOND CORPORATION
/s/ «?Matt Manson?»
Matt Manson
Président et chef de la direction

Pour plus d'information, veuillez contacter M. Ghislain Poirier, Vice-président, Affaires publiques de Stornoway
au 418 254-6550, gpoirier@stornowaydiamonds.com

For more information, please contact Matt Manson (President and CEO) at 416-304-1026 x2101
or Orin Baranowsky (CFO) at 416-304-1026 x2103 or Jodi Hackett (Manager, Communications) at 416-304-1026 x2104
or toll free at 1-877-331-2232

** Site Web : www.stornowaydiamonds.com Courriel : info@stornowaydiamonds.com **

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent document contient de l'information prospective (au sens défini dans le Règlement 51-102 sur les obligations d'information continue) et des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes et de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis (désignés collectivement ci-après par «?information prospective?» ou «?énoncés prospectifs?»). Ces énoncés prospectifs ont été établis en date du présent document, et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi. Les termes définis dans cette section qui ne le sont pas ailleurs dans le présent document ont le sens qui leur est attribué dans la plus récente notice annuelle déposée de la Société.

Ces énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur et comprennent notamment des énoncés se rapportant aux objectifs de Stornoway pour l'exercice à venir, à ses objectifs à moyen terme et à long terme et à ses stratégies en vue d'atteindre ces objectifs, ainsi que des énoncés concernant des opinions, plans, objectifs, attentes, estimations, intentions et perspectives d'avenir ou événements ou résultats prévus de la direction. Bien que la direction estime que ces hypothèses sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient se révéler inexactes.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard : i) de la quantité de réserves minérales, de ressources minérales et de cibles de prospection; ii) de la quantité estimée de la production future pour une période donnée; iii) de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes de l'exploitation minière; iv) des attentes et des cibles relatives à la teneur récupérée, à la distribution granulométrique et à la qualité des diamants, à la récupération moyenne du minerai, à la dilution interne, à la dilution minière et à d'autres paramètres miniers indiqués dans le rapport technique de 2016 ainsi qu'aux niveaux de bris des diamants; v) des attentes, des cibles et des prévisions relatives au revenu brut, aux flux de trésorerie d'exploitation et aux autres données de revenu du Rapport technique de 2016, à la croissance des ventes de diamants, aux coûts des produits vendus, aux coûts de production décaissés, aux estimations des marges brutes, aux ventes et aux dépenses en capital prévues et projetées, à la situation de trésorerie et aux besoins de fonds de roulement; vi) du potentiel d'agrandissement de la mine et de sa durée de vie prévue; vii) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires liés aux activités de construction menées actuellement à la mine Renard; viii) du calendrier prévu pour l'achèvement de la mine à ciel ouvert et de la mine souterraine Renard; ix) des obligations financières prévues de Stornoway ou des coûts engagés par celle-ci relativement à l'aménagement en cours de la mine Renard; (x) des taux d'extraction, de mise en valeur, de production, de traitement et d'exploration, de la progression et des plans, comparativement au calendrier et au budget; xi) des plans de prospection futurs; xii) des attentes relatives aux tendances dans le secteur des diamants et des cours futurs des diamants bruts; xiii) des avantages économiques d'utiliser une centrale électrique alimentée au GNL plutôt qu'au diesel; xiv) des sources et des exigences de financement prévues; xv) de la capacité de la Société de respecter ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente; (xvi) du taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien; (xvi) des bénéfices prévus découlant des mesures de modification de l'usine récemment approuvées et du calendrier prévu ainsi que de l'investissement prévu pour les réaliser. Toute déclaration qui exprime ou comprend des discussions concernant les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendements futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que «?s'attendre à?», «?prévoir?», «?planifier?», «?projeter?», «?estimer?», «?supposer?», «?avoir l'intention de?», «?stratégie?», «?buts?», «?objectifs?», «?calendrier?» ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, certains événements ou résultats «?peuvent?», «?pourraient?» ou «?devraient?» être pris, survenir ou être atteints ou en utilisant le futur ou le conditionnel à leur égard ou encore la forme négative de l'un de ces termes ou d'expressions similaires) n'est pas un énoncé de faits historiques et peut être un énoncé prospectif.

Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses formulées par Stornoway ou ses consultants et d'autres facteurs importants qui, s'ils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements s'appuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies et perspectives d'affaires actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera ses activités à l'avenir, y compris la teneur récupérée, la qualité et la distribution granulométrique des diamants, la récupération moyenne de minerai, la dilution interne, les niveaux de bris des diamants, le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité de Stornoway d'atteindre ses objectifs, le rendement financier prévu, l'évolution réglementaire, les plans de mise en valeur, les activités et les engagements de prospection, de mise en valeur et d'exploitation minière, et le taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien. Bien que la direction estime que ses hypothèses concernant ces questions sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient se révéler inexactes. Parmi les hypothèses importantes énoncées par Stornoway ou ses consultants dans le cadre de ses énoncés prospectifs, on note entre autres les suivantes : i) l'exactitude de nos estimations concernant les exigences et les dépenses en capital ainsi que les besoins estimatifs en matière de main-d'oeuvre; ii) les estimations de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes; iii) la teneur récupérée, la distribution granulométrique et la qualité des diamants, la récupération moyenne de minerai, la dilution interne, la dilution de la mine et les autres paramètres miniers mentionnés dans le Rapport technique de 2016 ainsi que les niveaux de bris des diamants; iv) la réussite des mesures d'atténuation des problèmes en cours de bris des diamants à l'usine de traitement de la mine de diamants Renard et la réalisation des avantages prévus découlant des modifications de l'usine dans le respect de l'échéancier prévu et des couts en capital prévus; v) la stabilisation du marché de change indien et le plein recouvrement des prix; vi) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels et l'absence de fait nouveaux défavorables en matière de réglementation; vii) les délais prévus pour le démarrage et l'atteinte de la capacité nominale de la mine Renard; vii) l'échéancier de l'aménagement d'une mine à ciel ouvert et d'une mine souterraine à la mine Renard; viii) les formations géologiques que l'on s'attend à rencontrer; ix) les prix du marché pour les diamants bruts et l'acceptation par le marché de la production de diamants de Renard; x) l'échéancier, les progrès et les coûts des activités, plans, engagements et objectifs de prospection, de mise en valeur, de production et d'exploitations futurs; xi) la disponibilité du financement futur requis selon des modalités favorables et le respect de tous les engagements  et conditions préalables liés aux engagements de financement à venir; xii) la capacité de la Société à honorer ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente xiii) l'interprétation par Stornoway des données de forage géologique recueillies et de leur incidence potentielle sur les ressources minérales indiquées et la durée de vie de la mine; xi) la capacité de la Société à honorer ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente; xv) la robustesse persistante du dollar américain par rapport au dollar canadien et l'absence d'une variabilité importante des taux d'intérêt; et xvi) l'absence de détérioration importante de la conjoncture générale et économique.

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimations mentionnées ci-dessus ne se matérialisent pas, y compris l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs seront exacts, mais ils comprennent particulièrement, sans s'y limiter : i) les risques liés aux variations de teneur, de distribution granulométrique et de qualité des diamants, de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions; ii) les variations des taux de récupération et de fracturation; iii) l'incertitude quant à savoir si l'exploration additionnelle de cibles de prospection entraîne la délimitation des cibles comme ressources minérales; iv) les risques associés à notre dépendance envers la mine de diamants Renard et son historique d'exploitation limité; v) les faits nouveaux défavorables touchant la conjoncture économique générale et ceux survenant sur les marchés mondiaux du diamant; vi)  les variations des évaluation des diamants et les fluctuation des prix des diamants par rapport à ceux présumés; vii) la demande insuffisante et l'acceptation de nos diamants par le marché; viii) les risques associés à la production et à la demande croissante des consommateurs à l'égard de diamants synthétiques de qualité précieuse; ix) les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain et la variabilité des taux d'intérêt; x) l'inexactitude de nos estimations concernant les exigences de financement et de capital ainsi que les dépenses futures, d'importants besoins additionnels futurs en capital et la non-disponibilité de financement additionnel ainsi que de l'accès au capital, selon des modalités raisonnables, voire du tout; xi) les incertitudes associées aux prévisions, aux coûts et aux échéanciers des plans de mise en valeur, des activités de prospection, de production et d'exploitation futurs; xii) les augmentations relatives aux coûts en capital, coûts d'exploitation et dépenses d'investissement de maintien proposés; xiii) les hausses des charges financières ou les changements défavorables touchant les conditions du financement disponible, le cas échéant; xiv) des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévu; xv) l'incertitude liée aux résultats de l'exploration dans les zones d'élargissement potentiel des ressources; xvi) les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou des résultats de prospection; xvii) les risques liés à l'obtention des approbations réglementaires ou à la mise en oeuvre de l'entente sur les répercussions et les avantages existante conclue avec les collectivités autochtones; xviii) le défaut d'obtenir et de maintenir en poste des employés qualifiés et de maintenir des relations clés avec les collectivités locales et d'autres parties prenantes; xix) les risques associés aux problèmes actuels de bris des diamants à l'usine de traitement de la mine de diamants Renard et le défaut de concrétiser les avantages prévus découlant des modifications  apportées à l'usine dans les délais prévus et en respectant le coût du capital prévu, voire du tout; xx) les effets négatifs sur le marché de la récente démonétisation indienne et l'effet continu sur le prix et la demande; xxi) les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités; xxii) les risques d'exploitation et d'infrastructure; xxiii) le risque d'exécution lié à l'aménagement d'une mine productive à la mine Renard; xxiv)  le risque que Stornoway soit incapable de s'acquitter de ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente; xxv) les futures ventes ou émissions d'actions ordinaires entraînant la baisse du prix des actions et la dilution de la participation des actionnaires actuels; xxvi) le risque de défaillance des systèmes d'information; xxvii) le risque que notre assurance ne couvre pas tous les risques éventuels; xxviii) les risques associés à notre dette importante et le défaut de satisfaire à nos obligations en matière de service de la dette et xxix) les facteurs de risque additionnels décrits dans les rapports de gestion annuels et intermédiaires déposés auprès des organismes de réglementation en valeur mobilières au Canada, disponibles sur SEDAR à www.sedar.com et sur le site Web de la Société dans la section « Investisseurs », dans les autres documents d'information de Stornoway, ainsi que la prévision de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste qui précède des facteurs pouvant influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles peuvent survenir de temps à autre.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX IFRS

Le présent document fait mention de certaines mesures financières, comme le BAIIA ajusté, la marge du BAIIA ajusté, le prix moyen obtenu pour le diamant lors de la vente, les charges d'exploitation décaissées par tonne de minerai traité, les charges d'exploitation décaissées par carat récupéré et les dépenses d'investissement. Ces mesures ne sont pas reconnues en vertu des IFRS et n'ont pas de signification normalisée prescrite en vertu des IFRS.

« BAIIA ajusté » et « marge du BAIIA ajusté » sont utilisés par la direction et les investisseurs pour évaluer la performance d'exploitation avant impôt sous-jacente de la Société et sont généralement considérés par la direction comme des mesures utiles pour évaluer les tendances de performance. « BAIIA ajusté » correspond au résultat net avant l'amortissement, les charges d'intérêts et autres (produits financiers) charges financières et l'impôt sur le résultat, ajusté pour tenir compte des charges pour moins-values, des profits et pertes latents liés aux variations de la juste valeur de la dette libellée en dollars américains et d'autres éléments non récurrents ou inhabituels qui ne reflètent pas la performance d'exploitation sous-jacente de la Société et non susceptibles de se produire de façon régulière. La « marge du BAIIA ajusté » correspond au BAIIA ajusté divisé par le total des produits des activités ordinaires. « Prix moyen obtenu pour le diamant » est une mesure qu'emploie la Société pour illustrer le produit brut reçu à la vente, avant ajustement de l'incidence du financement lié à la production. Cette mesure est utilisée par la direction et par les investisseurs, car elle reflète le prix moyen obtenu durant la période et qu'elle est davantage comparable au prix moyen obtenu par les compétiteurs. Le prix moyen obtenu pour le diamant est calculé d'après les produits, après ajustement reflétant l'amortissement des produits différés et les paiements effectués aux participants liés à la production, et les gains et pertes provenant des revenus de la couverture des devises divisés par le nombre de carats vendus de la période. « Charges d'exploitation décaissées par tonne traitée » et « charges d'exploitation décaissées par carat récupéré » sont les termes utilisés par la direction et les investisseurs pour mesurer les coûts d'exploitation décaissés par tonne de minerai traité ou par carat récupéré. Les charges d'exploitation décaissées par tonne traitée sont calculées selon les charges d'exploitation présentées, ajustées pour tenir compte de l'incidence de la variation des stocks, compte non tenu de l'amortissement, divisées par le nombre de tonnes de minerai traité pour la période. Le calcul des charges d'exploitation décaissées par carat récupéré correspond au total des charges d'exploitation décaissées, divisé par le nombre de carats récupérés. « Dépenses d'investissement » est l'expression qu'emploient la Société et les investisseurs pour décrire les dépenses d'investissement engagées pour la période. Cette mesure est utilisée par la direction et les investisseurs pour mesurer les capitaux dépensés par la Société sur des projets d'investissement de maintien, d'amélioration de la marge ou des projets d'investissement de croissance durant la période.

La photo accompagnant ce communiqué est disponible à http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/4dc4689d-aade-4d81-91c8-74f853d0e335


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 03:00
Dans un contexte de très forte demande pour des composants de gestion de l'énergie (MOSFET) sur les marchés en plein essor des voitures intelligentes, et face à la forte pénurie de ce segment dans la chaîne logistique, iST, leader en termes de...

19 sep 2018
Mines d'or Dynacor Inc. (Dynacor ou la Société) a le plaisir d'annoncer sa production d'or du mois d'août 2018. En août, l'usine Veta Dorada de la Société a produit 7 079 onces d'or (voir figure 1), à ce jour sa plus forte production mensuelle de...

19 sep 2018
L'Association minière du Québec (AMQ) profite du passage du premier ministre Philippe Couillard en Abitibi-Témiscamingue pour réitérer ses priorités et ses besoins afin de favoriser un développement minier responsable et créateur de richesses pour le...

18 sep 2018
CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer le début d'un nouveau programme de 8 350 mètres de forage aux diamants sur sa propriété aurifère en propriété exclusive McKenzie Break, située à 25 kilomètres...

17 sep 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) réalise une évaluation environnementale fédérale pour le projet de mine d'or souterraine Red Mountain, situé au nord-est de Stewart, en Colombie-Britannique. Le projet est également...

13 sep 2018
RESSOURCES GESPEG COPPER INC. (la « Compagnie» ou «Gespeg») annonce les résultats de son programme d'échantillonnage estival au lac Arsenault, qui a eu lieu en juillet. La priorité du programme était de confirmer autant des données historiques sur...




Communiqué envoyé le 11 janvier 2018 à 07:33 et diffusé par :