Le Lézard
Classé dans : Exploitation pétrolière
Sujet : Annonce - Ressources humaines

Selon la nouvelle PDG chez DEA : « Nous devons nous adapter et nous ajuster »



HAMBOURG, Allemagne, January 4, 2018 /PRNewswire/ --

Le premier jour de sa nouvelle fonction, Maria Moraeus Hanssen, PDG et présidente du conseil de surveillance de DEA Deutsche Erdoel AG annonce qu'il est temps de changer les choses.   

« Je commence chez DEA à un moment très intéressant pour l'entreprise et pour son secteur d'activités en général. Ma tâche principale sera de m'assurer que nous continuons de fonctionner en toute sécurité et d'atteindre nos objectifs tout en nous adaptant aux nouvelles conditions, en parallèle avec les discussions entre LetterOne et BASF visant à fusionner DEA et Wintershall », explique Mme Moraeus Hanssen.

     (Photo: http://mma.prnewswire.com/media/624605/DEA_Deutsche_Erdoel_CEO.jpg )

Mme Moraeus Hanssen rejoint DEA à une époque où l'entreprise et l'industrie du pétrole et du gaz sont confrontées à des changements importants. L'évolution actuelle des marchés de l'énergie entraîne des changements structurels et, début décembre, LetterOne et BASF, les sociétés propriétaires de DEA, ont signé une lettre d'intention visant à fusionner DEA et Wintershall afin de créer une société pétrolière et gazière indépendante allemande plus solide. Des discussions en vue de conclure un accord final sont en cours. Elle souligne que la tâche la plus importante pour DEA est de poursuivre ses activités et projets de production d'une manière qui crée de la valeur.

La nouvelle PDG de DEA exprime sa fierté de faire partie de l'industrie du pétrole et du gaz, mais reconnaît que le secteur est confronté à des changements : « L'actif le plus important de DEA est la compétence de nos employés et cet aspect revêtira une importance fondamentale au sein de l'entreprise fusionnée. Au fil des ans, les employés de DEA ont démontré une incroyable capacité à tirer le maximum des actifs de son portefeuille. En poursuivant et en développant davantage ces efforts, DEA sera en mesure de s'adapter à un monde dont le marché de l'énergie est davantage diversifié. »

Mme Moraeus Hanssen explique : « Il n'est pas immoral d'explorer, de développer et de produire du pétrole et du gaz. Ces activités sont difficiles et exigeantes, mais le pétrole et le gaz demeureront pendant de très nombreuses années absolument indispensables pour le bon fonctionnement de la société. Le plus grand défi pour les sociétés pétrolières et gazières n'est pas encore une baisse de la demande, mais plutôt de découvrir de nouveaux champs de pétrole et de gaz pour compenser le déclin normal des champs existants. »

« Nous avons besoin d'explorer, de développer et de produire à des coûts moindres, avec une efficacité accrue et avec moins d'incidence sur le climat et l'environnement. L'industrie du pétrole et du gaz doit jouer un rôle actif dans la transition énergétique en cours. La numérisation et l'accent accru sur la technologie qui affectent l'ensemble de nos activités seront des leviers qui nous aideront dans cette direction », ajoute-t-elle.

Avant de rejoindre DEA, Mme Moraeus Hanssen était PDG d'ENGIE E&P International et, au cours des deux dernières années, directrice générale de l'unité d'affaires exploration-production (E&P) du Groupe ENGIE, à Paris. Au cours de sa carrière, Mme Moraeus Hanssen a occupé un très large éventail de postes dans la gestion et l'exploitation dans le secteur du pétrole et du gaz en Norvège, notamment comme directrice des investissements chez Aker ASA (de 2008 à 2013), vice-présidente principale de l'approvisionnement et des infrastructures en gaz chez Statoil ASA (de 2007 à 2008), vice-présidente principale responsable des installations offshore chez Hydro ASA (de 2006 à 2007), pour n'en nommer que quelques-uns.

Mme Moraeus Hanssen est titulaire d'un diplôme en Économie et gestion du pétrole de l'IFP School (anciennement ENSPM - École nationale supérieure du pétrole et des moteurs), à Paris, reçu en 1992, et d'un diplôme en Génie pétrolier de l'Université norvégienne de sciences et de technologie (NTNU), à Trondheim, obtenu en 1989.

Mme Moraeus Hanssen est également vice-présidente du conseil de surveillance et présidente du Comité d'audit de Yara International, un leader mondial dans la production d'engrais à base d'azote.

start_indent>

Contacts : 

Uwe-Stephan Lagies
Responsable des communications institutionnelles
Bureau : +49-40-6375-2511
Portable : +49-162-273-2511

Frank Meyer
Responsable des communications externes
Bureau : +49-40-6375-2759
Portable : +49-162-273-2559


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:48
Alimentation Couche-Tard inc. (« Couche?Tard » ou la « société »)   continue de mettre l'accent sur sa croissance organique et les acquisitions tout en renforçant la notoriété de sa marque et sa discipline financière hors pair. La société a su tenir...

à 15:31
Le gouvernement du Canada est déterminé à assurer un équilibre entre les sexes au sein de la population active et reconnaît que la diversité est la clé du succès. À l'heure actuelle, l'industrie canadienne de l'énergie présente un déséquilibre entre...

17 sep 2018
Le Groupe TMX offre aujourd'hui ses plus sincères condoléances à la suite du décès de M. Clayton Riddell, fondateur et président du conseil de Paramount Resources. Lou Eccleston, chef de la direction du Groupe TMX : « Clayton Riddell incarnait...

14 sep 2018
Jolywood (Suzhou) Sunwatt Co. Ltd. (Jolywood), premier fournisseur mondial de cellules et modules solaires bifaces de type N à haut rendement, a remporté le prix 2018 de l'innovation technologique photovoltaïque en Asie, remis lors du salon AsiaSolar...

14 sep 2018
Schneider Electric, le spécialiste mondial de l'automatisation et de la gestion de l'énergie, a annoncé aujourd'hui les nouveaux partenaires EcoXpertMC au Canada. Ces partenaires sont formés par Schneider Electric pour tirer parti de la technologie...

14 sep 2018
Boralex inc. (« Boralex » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer qu'elle a réalisé l'acquisition (l'« acquisition ») de toutes les participations financières d'Invenergy Renewables LLC (« Invenergy ») dans 5 parcs éoliens au Québec...




Communiqué envoyé le 4 janvier 2018 à 16:13 et diffusé par :