Le Lézard
Classé dans : Transport
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Sécurité publique

Textos au volant : les Canadiens plus inquiets que jamais



OTTAWA, le 29 déc. 2017 /CNW/ - Malgré la surveillance policière et les nombreuses campagnes de sensibilisation, une écrasante majorité de Canadiens estiment que le problème des textos au volant va en s'aggravant, révèle un sondage de l'Association canadienne des automobilistes (CAA). Plus de quatre Canadiens sur cinq (83 %) croient en effet que ce phénomène est pire qu'il y a trois ans.

Logo : CAA (Groupe CNW/Canadian Automobile Association)

« En dépit des lois contre les textos au volant adoptées par toutes les provinces et des campagnes de sensibilisation étalées sur plusieurs années, les conducteurs ne semblent toujours pas comprendre le message », déplore Jeff Walker, gestionnaire stratégique principal du bureau national de la CAA.

L'alcool et les textos au volant arriveraient désormais ex æquo à la tête des préoccupations des Canadiens en matière de sécurité routière, indique le sondage de la CAA. Pas moins de 96 % des répondants ont affirmé que les conducteurs qui textent au volant sont une menace pour la sécurité. La CAA prend le pouls des Canadiens sur la sécurité routière depuis des années : texter au volant est apparu dans le palmarès des 10 principales sources d'inquiétude en 2011, et près de sept ans plus tard, les Canadiens trouvent que ce comportement dangereux n'a fait que s'intensifier.

« Les études ont établi qu'une personne qui texte au volant a 23 fois plus de chances d'avoir une collision », confirme M. Walker. « Nous devons tous impérativement déposer nos appareils et nous concentrer sur la route. »

D'autres sources de distractions inquiètent aussi de plus en plus les Canadiens - citons notamment les courriels au volant, les conversations par cellulaire, et le fait de parler ou d'interagir avec les technologies intégrées aux véhicules.

Le sondage de la CAA a été mené en novembre dernier auprès de 2 003 Canadiens. Un échantillon probabiliste de même taille aurait conduit à une marge d'erreur de ± 2,19 %, 19 fois sur 20.

À propos de la CAA
La CAA est une fédération regroupant huit clubs d'automobilistes qui offrent à plus de 6 millions de membres un service d'assistance routière exceptionnel, des services complets en matière d'automobile et de voyage, des rabais privilégiés, ainsi qu'une panoplie de services d'assurances. La CAA défend aussi les intérêts de ses membres sur une variété d'enjeux qui leur tiennent à coeur, dont la sécurité routière, l'environnement, la mobilité, les infrastructures et la protection des consommateurs.

 

SOURCE Canadian Automobile Association


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:22
Le Réseau de transport métropolitain (RTM) annonce le déploiement d'une mesure d'atténuation temporaire sur la ligne Deux-Montagnes afin d'améliorer la fiabilité suite à un début d'année éprouvant en matière de ponctualité. Déploiement d'un train de...

19 jan 2018
Le syndicat des Teamsters est soulagé de l'acquittement des trois travailleurs de la Montreal, Maine & Atlantic qui étaient accusés de négligence criminelle dans le déraillement de Lac-Mégantic. Ce long procès a mis en évidence les lacunes de...

19 jan 2018
Afin d'apporter des améliorations à la gestion des programmes de voirie locale, une rencontre a eu lieu ce matin avec les élus de la MRC des Maskoutains, une deuxième a eu lieu en début d'après-midi avec les élus de la MRC des Jardins-de-Napierville...

19 jan 2018
à 17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces...

19 jan 2018
L'honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a fait la déclaration suivante au sujet des verdicts rendus dans le cadre du procès tenu en cour provinciale sur le déraillement tragique à Lac-Mégantic : « Aujourd'hui, nous avons pris connaissance...

19 jan 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) réalise une évaluation environnementale fédérale du projet d'agrandissement du terminal portuaire de Contrecoeur, situé à Contrecoeur, à environ 40 kilomètres au nord-est de Montréal, au...




Communiqué envoyé le 29 décembre 2017 à 05:00 et diffusé par :