Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Le règlement sur le congé d'urgence personnelle défavorise les ouvriers de l'automobile



TORONTO, le 22 déc. 2017 /CNW/ - La décision du gouvernement de l'Ontario de promulguer un règlement qui affaiblit la norme pour le congé d'urgence personnelle dans la mise à jour de la Loi sur les normes d'emploi de la province défavorise injustement les ouvriers de l'automobile, selon Unifor.

« La Loi sur les normes d'emploi devrait s'appliquer équitablement à tous les travailleurs, pourtant, le gouvernement a sciemment créé deux normes, l'un des groupes ayant été ciblé pour recevoir moins de protection que la majorité », a affirmé le président national d'Unifor, Jerry Dias.

Aujourd'hui, M. Dias a rencontré le ministre du Travail, Kevin Flynn, pour lui transmettre les inquiétudes du syndicat au nom des 150 000 travailleurs touchés par ce règlement. Unifor a réclamé du gouvernement qu'il renverse ce changement législatif injuste et injustifié.

La Loi pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois adoptée en novembre accorde aux travailleurs 10 jours de congé d'urgence personnelle ainsi que 2 jours rémunérés en cas de maladie, de blessure, d'un décès ou de toutes autres urgences. Avec la nouvelle exemption à la Loi 502/06, qui devrait prendre effet le 1er janvier 2018, les ouvriers de l'automobile n'auront le droit qu'à 7 jours en cas de maladie ou d'urgence familiale ou personnelle, et à 3 jours en cas de décès dans leur famille, aucun n'étant rémunéré.

« Cette exemption est le résultat de pression d'entreprises rentables qui ne veulent tout simplement pas offrir 2 jours de maladie rémunérés à leurs employés », a indiqué M. Dias. « Ils punissent les ouvriers dans tout le secteur par cupidité, mais le coup le plus dur est porté à ceux qui sont les moins bien rémunérés dans les usines de pièces automobiles ou qui travaillent pour des constructeurs automobiles sans syndicat comme Honda et Toyota. »

Les exemptions auront un effet sur les travailleurs avec et sans syndicat. Ceux qui sont sans syndicat seront particulièrement vulnérables, car ils n'ont pas accès aux négociations collectives qui leur offrent une occasion d'exprimer leurs besoins comme le congé d'urgence personnelle.

Unifor a mis en place une pétition qui réclame au gouvernement de l'Ontario la suppression de l'exemption dans la législation du congé d'urgence personnelle pour les ouvriers de l'automobile. Pour voir la pétition, cliquer ici.

Unifor est le principal syndicat du secteur privé au Canada et représente 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l'économie. Le syndicat défend tous les travailleurs et leurs droits, lutte pour l'égalité et la justice sociale au Canada et à l'étranger et cherche à engendrer un changement progressiste en vue d'un avenir meilleur.

SOURCE Le Syndicat Unifor


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 avr 2018
La ministre du Travail fédéral, l'honorable Patty Hajdu, sur la recommandation des médiateurs fédéraux ainsi que des dirigeants du Canadien Pacifique, a ordonné un vote sur l'offre finale déposée par la compagnie afin de renouveler les conventions...

20 avr 2018
Le Réseau de transport métropolitain (RTM) a été avisé que le Canadien Pacifique (CP) est parvenu à une entente avec deux des syndicats représentant ses employés évitant ainsi le déclenchement d'une grève. Le RTM est heureux que les deux parties...

20 avr 2018
à 17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, les...

20 avr 2018
NAV CANADA a annoncé aujourd'hui la conclusion du cycle des négociations collectives entre NAV CANADA et Unifor, section locale 1016. Ce syndicat représente environ 270 employés qui assurent les services de planification de vol, le soutien à la...

20 avr 2018
Les médias sont invités à assister à une conférence de presse, pour le dévoilement des résultats du sondage Ipsos-ConduiPro sur les craintes grandissantes de ses membres et de la population canadienne à quelques mois de la légalisation du cannabis à...

20 avr 2018
La Société des traversiers du Québec (STQ) désire informer la population de la Basse-Côte-Nord et de l'île d'Anticosti que le service de désenclavement hivernal par voies routière et aérienne sera rallongé. Le service de désenclavement pour le...




Communiqué envoyé le 22 décembre 2017 à 22:51 et diffusé par :