Le Lézard
Classé dans : Exploitation pétrolière
Sujet : Politique intérieure

Le projet d'interconnexion Québec-New Hampshire obtient le feu vert du gouvernement



MONTRÉAL, le 21 déc. 2017 /CNW Telbec/ -Le gouvernement du Québec a accordé les autorisations nécessaires à la réalisation du projet d'interconnexion Québec-New Hampshire. Ce projet prévoit la construction d'une ligne de transport à courant continu à 320 kV, d'une longueur d'environ 80 km, qui se prolongera aux États-Unis et permettra de raccorder le poste des Cantons, situé à Val-Joli, au poste de Franklin, dans le sud du New Hampshire. 

« Nous franchissons aujourd'hui une étape importante, puisque nous et nos partenaires américains détenons maintenant des autorisations-clés de part et d'autre de la frontière pour mener à bien le projet Québec-New Hampshire et son pendant américain, le projet Northern Pass Transmission, a affirmé Éric Martel, président-directeur général d'Hydro-Québec. Je tiens à remercier nos partenaires du milieu, avec qui nous avons étroitement collaboré à ce projet, de même que le gouvernement du Québec, qui appuie nos initiatives visant à accroître nos exportations. »

Le projet tel qu'il a été approuvé prévoit l'enfouissement d'une section de la ligne dans le secteur de la forêt Hereford. Son coût sera financé à même les revenus d'exportation d'électricité, de sorte que le surcoût lié à l'enfouissement n'aura aucun impact sur la facture d'électricité des Québécois.

Ce projet de transport d'électricité répond également aux priorités gouvernementales, et plus particulièrement à celles de la Politique énergétique 2030, puisqu'il permettra à Hydro-Québec d'augmenter ses capacités d'interconnexion avec les États américains et donc d'accroître ses exportations, dans un contexte où plusieurs marchés voisins se sont fixé des cibles de réduction de gaz à effet de serre. Les exportations d'Hydro-Québec contribuent à réduire le recours à des centrales thermiques.

Une occasion historique au Massachusetts
L'interconnexion Québec-New Hampshire et la ligne Northern Pass Transmission (NPT) constituent l'un des trois projets de transport d'électricité mis de l'avant par Hydro-Québec et des partenaires américains en réponse à l'appel de propositions du Massachusetts pour l'acquisition d'une grande quantité - 9,45 TWh - d'énergie propre et fiable. La proposition retenue devrait être annoncée le 25 janvier 2018. Si le projet NPT obtient la faveur du Massachusetts, la construction de la ligne débutera en 2018, en vue d'une mise en service en 2020. Soulignons que le promoteur américain Eversource Energy a déjà obtenu un permis présidentiel pour le projet NPT.

Retombées économiques au Québec pendant la construction

 

SOURCE Hydro-Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

13 jui 2018
Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) prend très au sérieux son rôle d'organisme d'application de la loi, et ses agents de l'autorité s'efforcent de faire en sorte que les entreprises et les particuliers respectent les lois et les...

13 jui 2018
Dans le communiqué Davie : Le premier constructeur naval nord-américain à livrer un traversier alimenté au GNL, diffusé le 13-Jul-2018 par Davie Shipbuilding sur le fil de presse CNW, la compagnie avise qu'une erreur s'est glissée dans la section...

13 jui 2018
Au moment où le Canada entreprend une transition vers un avenir sobre en carbone, les investissements dans les technologies propres permettent de bâtir une économie plus forte et de créer de nouveaux emplois pour la classe moyenne. L'honorable...

13 jui 2018
L'honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et députée de Compton--Stanstead, au Québec, annoncera, au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Jim Carr, l'octroi de fonds pour appuyer l'innovation...

12 jui 2018
L'entreprise s'érige en tant que première entreprise indienne à investir près de 2 milliards de dollars dans le secteur brésilien du transport d'électricité Ces projets comprennent 23 sous-stations, 2 000 CKM de lignes et 5 500 MVA...

12 jui 2018
La commission d'examen conjoint (la commission), établie pour examiner le projet de mine de sables bitumineux Frontier (le projet) et réaliser une évaluation des effets du projet sur l'environnement, a publié une modification des échéances relatives...




Communiqué envoyé le 21 décembre 2017 à 16:34 et diffusé par :