Le Lézard
Classé dans : Transport
Sujets : Sans buts lucratifs, Plaidoyer (politique)

Montréal c'est électrique prend acte de la décision de la Ville de se retirer de la Formule E et offre sa collaboration



MONTRÉAL, le 18 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Montréal c'est électrique (MCE), l'organisme sans but lucratif formé par la Ville de Montréal pour gérer l'événement de formule e, prend acte de la décision de la Ville, annoncée aujourd'hui, de se retirer de l'événement. MCE se met à la disposition de la Ville et offre son soutien et sa collaboration afin de finaliser le bilan financier de l'événement et contribuer à la négociation d'une entente de retrait auprès du promoteur international de l'événement, Formula E Operations (FEO).

Malgré une perception médiatique négative due essentiellement au coût de l'événement, aux entraves à la circulation et aux contraintes imposées aux citoyens du quartier, l'événement comme tel a été un franc succès. Ainsi, un sondage CROP indique que 92 % des visiteurs accueillis les 29 et 30 juillet derniers indiquent une appréciation positive de l'événement.

De plus, Montréal a obtenu l'une des vitrines médiatiques les plus imposantes de tout le circuit de Formule E cette dernière saison. En effet, sur les 231 journalistes présents à l'événement, plus de 35 % provenaient de l'extérieur du Canada. Près de 3 000 articles, dossiers et rubriques portant sur l'édition montréalaise de la formule électrique ont été comptabilisés. La télédiffusion des deux courses a été vue par plus de 36,8 millions de téléspectateurs, l'une des plus importantes audiences de la saison sur le circuit. En comparaison, la ville de New York, qui en était également à sa première édition et qui affichait aussi un programme double, a atteint un auditoire de 31,7 millions.

Une situation financière due à des subventions non livrées

Au plan budgétaire, le budget avec lequel travaillait MCE prévoyait des dépenses d'organisation de l'ordre de 22,2 millions de dollars, et un déficit structurel prévu de 6,65 M $, qui devait être assumé par la Ville de Montréal. Le contrat avec la FEO a été négocié par le cabinet du maire, en collaboration avec les avocats de la Ville. MCE a été créé et impliqué à la toute fin du processus, une semaine seulement avant l'annonce officielle de la tenue de l'événement à Montréal. C'est aussi le cabinet du maire qui était entièrement responsable des subventions, tandis qu'evenko était responsable des commandites commerciales. MCE n'a pas été impliquée dans ces aspects.

Les efforts de MCE ont permis de réduire les dépenses de 22,2 M $ à 20,5 M $, soit une économie de 1,7 M $. MCE a donc livré l'événement avec succès, et à l'intérieur des budgets qui lui avaient été alloués. Outre le déficit prévu, la dette de l'événement tient pour l'essentiel à des subventions de 11,55 M $ qui avaient été promises par le Cabinet du maire et dont seulement 3,45 M $ ont été livrées par les divers paliers de gouvernement, pour un manque à gagner d'environ 8 M $, ce qui laisse MCE avec une dette d'environ 13,55 M $. Si les subventions avaient été livrées telles que promises, le défit aurait été de 5,55 M $.

Notons que ces chiffres ne tiennent pas compte des autres sommes à débourser par la Ville de Montréal, dont les coûts d'aménagement du site, la sécurité, les entraves à la circulation, qui relevaient directement de la Ville de et non de MCE.

Jusqu'à présent, les déficits ont été absorbés par une marge de crédit de 10 millions de dollars, garantie par la Ville de Montréal. Il reste par ailleurs encore des sommes à payer à la FEO et à evenko. Malgré les manques à gagner, tous les fournisseurs locaux ont été payés par MCE.

MCE déposera sous peu à la Ville ses états financiers vérifiés et fera son bilan officiel en janvier.

À propos de Montréal c'est électrique

Montréal c'est électrique (MCE) est un organisme à but non lucratif créé pour faire la promotion de l'électrification des transports et de son implantation dans la grande région métropolitaine. MCE s'appuie notamment sur la présentation de la finale du championnat de Formule E de la FIA au Canada. Au-delà de la course, MCE élabore une programmation annuelle avec des partenaires de l'industrie. Ensemble, ils visent à mettre en valeur le potentiel des transports électriques, à mieux informer la population et à favoriser la mise en réseau.

 

SOURCE Montréal c'est électrique


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:13
L'entreprise Costco a procédé aujourd'hui, en présence du député de Rivière?du?Loup-Témiscouata, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas?Saint?Laurent, M. Jean D'Amour, à la pelletée de terre officielle...

à 16:13
GAC Motor, le constructeur automobile chinois à la plus forte croissance, a présenté sa gamme complète de produits lors de la journée d?ouverture du Salon international de l?automobile de l?Amérique du Nord de 2018 de Detroit, au Michigan. Cette...

à 15:57
Le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D'Amour, au nom de la ministre déléguée aux Transports, Mme Véronyque Tremblay, invite les représentants des médias à une conférence de...

à 15:44
Le gouvernement du Canada s'est engagé à rebâtir l'industrie maritime du pays, à soutenir l'innovation technologique canadienne et à générer des emplois, des possibilités d'apprentissage et de la prospérité dans les collectivités de tout le pays...

à 15:12
Maserati Canada a réalisé un record de ventes historique et le meilleur chiffre d'affaires entre 2016 et 2017, avec une croissance de plus de 80 pour cent d'une année à l'autre, livrant en tout 1246 automobiles en 2017. Fort de ce succès, Maserati...

à 15:10
Aujourd'hui, l'Administration de l'aéroport international de Vancouver (YVR) et Destination Canada ont signé un protocole d'entente visant à renforcer la relation entre les deux organismes. Ceux-ci aligneront leurs priorités stratégiques visant le...




Communiqué envoyé le 18 décembre 2017 à 15:08 et diffusé par :