Le Lézard
Sujets : Première Nation, Plaidoyer (politique), Bien-être animal

La Nation Naskapi de Kawawachikamach invite ses membres au respect des droits de récolte en territoire Eeyou Istchee



KAWAWACHIKAMACH, QC, le 18 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Le caribou est central au mode de vie de la Nation Naskapi, et a forgé son histoire et sa culture depuis des millénaires. La Nation Naskapi de Kawawachikamach est très préoccupée par la situation alarmante des deux troupeaux de caribou migrateur au Québec. Le troupeau de la rivière George a connu un déclin sans précédent passant de 775 000 dans les années 90' à moins de 9 000 caribous en 2016. En conséquence, depuis plus de 15 ans, les Naskapis ne réussissent plus à avoir accès à leur niveau d'exploitation garantie octroyé par la Convention de la Baie-James et du Nord québécois (CBJNQ) et par la Convention du Nord-Est québécois (CNEQ). La situation ne s'annonce guère mieux pour le troupeau de la rivière aux Feuilles. En seulement cinq ans, ce troupeau aurait diminué de plus de la moitié, étant évalué en 2016 sous la barre des 200 000 bêtes.

Logo : Naskapi Nation of Kawawachikamach (Groupe CNW/Nation Naskapie de Kawawachikamach)

Pour pallier cette situation, la Nation Naskapi est fière de participer à la Table ronde autochtone du caribou de la péninsule d'Ungava (TRACPU) avec six autres groupes autochtones du Québec et du Labrador, et d'avoir contribué au développement et signé la stratégie « Il y a longtemps dans l'avenir : Le caribou et les peuples autochtones d'Ungava ». La mission de cette stratégie vise à ce que les groupes autochtones participants travaillent ensemble en toute solidarité pour préserver les caribous et leur relation avec eux, dans le respect de toutes les cultures autochtones, pour le bien-être des générations actuelles et futures.

La priorité de récolte de la Nation Naskapi, des Inuits du Nunavik et de la Nation Crie est définie par le régime de chasse, de pêche et de trappage de la CBJNQ et de la CNEQ dans des zones d'usage prioritaire. Ceci signifie que les bénéficiaires naskapis n'ont pas la priorité de récolte sur Eeyou Istchee et sur la zone d'usage prioritaire des Inuits. Dans ce sens, des travaux sont réalisés actuellement par les groupes autochtones au sein du Comité Conjoint de Chasse, de Pêche et de Trappage (CCCPP) et au sein de la TRACPU afin de traiter des sujets délicats de l'accès, de la récolte et de la protection du caribou.

« Afin d'obtenir un accès à long terme au caribou, nous devons nous assurer de la conservation à long terme des deux troupeaux de caribou migrateur et d'une bonne entente avec les autres groupes autochtones qui en dépendent. L'entière collaboration des groupes autochtones dans la mise en oeuvre des plans de gestion et de la stratégie de la TRACPU est nécessaire afin d'assurer la pérennité des troupeaux et de subvenir aux besoins de tous. La Nation Naskapi se soucie de la capacité des bénéficiaires naskapis à subvenir à leurs besoins alimentaires et à maintenir leur pratique traditionnelle. Ainsi notre participation aux travaux en cours au sein de la CCCPP et de la TRACPU est un pré-requis pour garantir un accès à long terme et durable au caribou. »
- Chef Noah Swappie

Dans cet esprit de conservation, la Nation Naskapi rappelle à ses membres que le guidage non-autorisé sur Eeyou Istchee de chasseurs non-bénéficiaires et la vente de viande de caribou ont été condamnés par le Gouvernement de la Nation Crie par voie de communiqué de presse le 4 décembre dernier. Ces activités ne seront donc plus tolérées. La Nation Naskapi demande la collaboration de ses membres bénéficiaires afin de respecter la volonté du Gouvernement de la Nation Crie, et de permettre la bonne poursuite des travaux du CCCPP et de la TRACPU en vue d'assurer un accès pour les Naskapis au caribou en ces temps de pénurie.

 

SOURCE Nation Naskapie de Kawawachikamach




Communiqué envoyé le 18 décembre 2017 à 07:00 et diffusé par :