Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Nouvelles - Monde du travail, Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

La CSQ revendique une stratégie numérique inclusive



QUÉBEC, le 14 déc. 2017 /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) prend acte de la stratégie numérique dévoilée ce matin par le premier ministre Philippe Couillard et la ministre Dominique Anglade, responsable de ce dossier au sein du gouvernement du Québec. Sa présidente, Louise Chabot, mentionne que cette stratégie numérique, présentée comme un nouveau projet de société, commande la prise en compte des valeurs de justice, d'égalité et d'équité sociale.

« Une nouvelle culture numérique doit être porteuse de réduction des inégalités sociales et passe par la démocratisation et l'accessibilité pour toutes et tous aux outils numériques », affirme la présidente de la CSQ.

Une vaste enquête en cours

La CSQ est particulièrement interpellée par ce dossier, puisque le numérique est de plus en plus présent dans les milieux de travail de ses membres.

« Nous avons déjà enclenché une importante réflexion sur le sujet. Plus particulièrement, une vaste enquête a été menée auprès du personnel de l'éducation et de l'enseignement supérieur. Trois enjeux étaient abordés, soit les changements engendrés par le numérique dans le travail, les impacts sur le milieu de travail et les besoins de formation », explique Louise Chabot.

Formation nécessaire

Notre étude démontre que le personnel fait face à de nombreuses transformations dans leurs tâches, qui se traduisent par des améliorations ainsi que des détériorations des conditions d'exercice professionnel.

« Face à cette réalité, tous les acteurs ont un rôle à jouer pour réussir la transformation numérique. Du soutien, de la formation et des ressources sont indispensables pour les accompagner dans ce virage numérique. Les travailleuses et les travailleurs vont assurer le développement des compétences visées par la stratégie numérique. Si on ne les inclut pas dans cette grande transformation, on ne se donne pas beaucoup de chances de réussir », mentionne Louise Chabot.

Des préoccupations à considérer

D'autre part, la CSQ, la plus importante centrale syndicale en éducation au Québec, demande au gouvernement de tenir compte des préoccupations exprimées par ses membres, puisque ceux-ci seront aux premières loges pour mener la transformation numérique.

Budgets à adapter

De plus, la leader syndicale doute que les budgets consentis soient suffisants pour accomplir l'ampleur de la tâche que représente la transformation numérique. « Le gouvernement devra être prêt à hausser son budget si les besoins s'avèrent plus importants que son évaluation actuelle », conclut la présidente de la CSQ.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 dans le secteur public. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

Twitter : @csq_centrale

 

SOURCE CSQ


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 04:08
Le 14 novembre 2017, le Texas Cardiac Arrhythmia Institute (TCAI) au St. David's Medical Center est devenu le premier hôpital au Texas ?et l'un des tout premiers dans le pays? à utiliser le nouveau moniteur cardiaque implantable Confirm Rxtm (ICM,...

à 04:00
La division Consumer Health (santé des consommateurs) accélère son mouvement WE100® avec un nouveau programme de partenariat à destination des pharmaciens du Royaume-Uni afin de promouvoir jusqu'à 100 ans de vie en bonne santé  ...

à 03:00
Les sociétés Janssen Pharmaceutical Companies of Johnson & Johnson annoncent les résultats des données probantes du monde réel issues d'une étude portant sur près de 30 000 personnes qui confirment les avantages des antipsychotiques à action...

à 02:35
Mindray, un fournisseur mondial de solutions d'équipement médical, a annoncé le lancement du moniteur de patient BeneVision N1. Conçu pour répondre aux besoins variables de transport de patients à l'intérieur et en dehors de l'hôpital, BeneVision...

17 jan 2018
L'Association des optométristes du Québec (AOQ) appuie en principe l'initiative Tout pour nos enfants annoncée hier par le gouvernement du Québec visant à offrir un examen oculovisuel aux élèves du préscolaire et à sensibiliser les parents de 3 à 5...

17 jan 2018
L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) accueille favorablement le projet de loi 157 sur l'encadrement du cannabis. Dans son mémoire présenté aujourd'hui dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi 157, il...




Communiqué envoyé le 14 décembre 2017 à 10:19 et diffusé par :