Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sans buts lucratifs, Enfance, Sécurité publique

L'aide du Canada pour les enfants rohingyas arrive à un moment crucial, affirme l'UNICEF



TORONTO, le 13 déc. 2017 /CNW/ - UNICEF Canada a réagi à l'annonce faite aujourd'hui par la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, d'un financement de plus de 10 millions de dollars pour contribuer à intensifier les interventions humanitaires dans le cadre de la crise dans l'État de Rakhine, au Myanmar, et des personnes déplacées au Bangladesh. Voici ce qu'a déclaré le président et chef de la direction d'UNICEF Canada, David Morley :

La mesure de la circonférence du bras de Minara, 10 mois, indique qu'il souffre de malnutrition sévère aiguë, dans un centre thérapeutique provisoire du camp de fortune de Balukhali, dans le district de Cox's Bazar, au Bangladesh, le 4 décembre 2017. © UNICEF/UN0151416/Brown (Groupe CNW/UNICEF Canada)

« Chaque fois qu'une situation d'urgence survient dans le monde, la population canadienne réagit, et ce n'est pas différent dans le cas de la crise des Rohingyas. Les Canadiennes et les Canadiens ont vu aux nouvelles ce que nous voyons chaque jour : les besoins désespérés de centaines de milliers d'enfants rohingyas et de leur famille qui ont fui la terrible violence au Myanmar et ont cherché refuge au Bangladesh, de l'autre côté de la frontière. L'annonce de l'aide canadienne faite aujourd'hui ne pouvait pas arriver à un moment plus crucial.

La situation humanitaire des réfugiées et réfugiés rohingyas est désastreuse. Depuis le 25 août 2017, plus de 646 000 personnes réfugiées ont traversé la frontière. Plus de la moitié d'entre elles sont des enfants. Bien que le rythme des arrivées ait ralenti, des milliers de personnes continuent d'arriver chaque semaine, ce qui met encore plus de pression sur les ressources déjà lourdement sollicitées. En plus des camps surpeuplés, de l'eau contaminée et des taux élevés de malnutrition, l'éclosion cette semaine d'une épidémie de diphtérie met la vie de milliers d'autres enfants en danger.

L'UNICEF a intensifié ses opérations de secours en réponse à la crise et s'emploie à protéger les enfants les plus vulnérables. Nous continuons de fournir des vaccins essentiels et de l'eau potable, de traiter les enfants qui souffrent de malnutrition sévère, et de procurer aux enfants l'éducation et le soutien psychosocial dont ils ont besoin. Malgré cela, la vie de plus en plus d'enfants demeure en danger, en raison du peu de progrès réalisés vers une situation politique pacifique.

L'aide du Canada annoncée aujourd'hui envoie un message puissant à la communauté internationale : nous sommes une nation qui se sent concernée, et nous faisons tout ce qu'il faut pour aider ceux et celles qui en ont besoin. Les Canadiennes et les Canadiens peuvent être assurés que leurs dons contribueront à minimiser les conséquences de cette catastrophe humanitaire pour les enfants. L'UNICEF continuera d'apporter aux enfants les plus vulnérables une aide essentielle à leur survie, notamment en établissant des espaces adaptés aux enfants, en procurant un soutien psychosocial, en vaccinant les enfants contre des maladies potentiellement mortelles et en veillant à ce que les familles aient de l'eau potable.

Aujourd'hui, la population canadienne peut être fière de sa contribution pour améliorer les choses. Alors que la crise continue de faire rage, nous comptons sur le soutien du Canada pour nous aider à protéger les enfants dont la vie est en danger. »

À propos de l'UNICEF

L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

SOURCE UNICEF Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:04
Le TFOS international Dry Eye WorkShop II (TFOS DEWS II), dont le rapport a été publié dans l'édition du mois de juillet 2017 de la revue Ocular Surface,[1] a reconnu que le tréhalose était un ingrédient efficace en combinaison avec l'acide...

à 09:00
Dans le cadre de ses Grands Prix santé et sécurité du travail, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) annonce avec fierté que M. Francis Lavoie, représentant syndical, santé et sécurité pour...

à 09:00
À la suite de l'accident survenu la semaine dernière et ayant coûté la vie à un cariste de la région de la Yamaska, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) souhaite rappeler les mesures de prévention à...

à 09:00
Le TFOS international Dry Eye WorkShop II (TFOS DEWS II), dont le rapport a été publié dans l'édition du mois de juillet 2017 de la revue Ocular Surface,[1] a reconnu que le tréhalose était un ingrédient efficace en combinaison avec l'acide...

à 08:48
On estime qu'en 2016, environ 11 millions de Canadiens souffraient de diabète ou de prédiabète. C'est pour eux que Roche Soins du diabète s'est efforcée de concevoir une solution innovante qui répondrait à leurs besoins. Il arrive très fréquemment...

à 08:39
L'obésité représente une préoccupation importante de santé publique. Chaque année, des millions de personnes meurent de troubles en relation avec l'obésité, comme le diabète et les maladies cardiovasculaires. Le neuropeptide Y (NPY) est le plus...




Communiqué envoyé le 13 décembre 2017 à 16:04 et diffusé par :