Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Femme, Nouvelles - Monde du travail, Sécurité publique

Pilule abortive : le Collège des médecins du Québec publie des directives cliniques



MONTRÉAL, le 13 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Le Collège des médecins du Québec publie aujourd'hui des directives cliniques sur l'interruption volontaire de grossesse pratiquée à l'aide de la pilule abortive (Mifegymiso). Ce nouveau document aborde notamment les compétences requises, les normes d'évaluation, la distribution, l'administration et la prise de la médication de même que le suivi requis.

En accord avec sa mission première de protection du public, le Collège des médecins est d'avis que ces directives cliniques permettent que l'interruption volontaire de grossesse médicamenteuse soit réalisée en toute sécurité par des professionnels compétents et soucieux d'assurer le suivi requis par l'état de la patiente. Le Collège rappelle également que ce nouveau traitement peut être indiqué pour l'interruption d'une grossesse intra-utérine de 63 jours de gestation ou moins.

« Le Collège des médecins et l'Ordre des pharmaciens ont travaillé activement pour s'assurer que les directives cliniques proposent un cadre visant la qualité, la sécurité et la continuité des soins tout en respectant les lois qui s'appliquent au Québec », a affirmé le Dr Charles Bernard, président-directeur général du Collège des médecins.

Voici quelques faits saillants de ce document :

Compétences

La pilule abortive offre un nouveau choix thérapeutique qui s'inscrit dans un domaine de pratique, celui de l'interruption d'une grossesse. Le médecin qui offre des soins dans le domaine de l'interruption de grossesse doit s'assurer qu'il possède les compétences, la formation appropriée et les habiletés pour répondre aux exigences des activités.

Dorénavant, le médecin devra aussi détenir des connaissances sur l'interruption de grossesse pratiquée à l'aide de la pilule abortive.

Réalisation de l'échographie

Avant de prescrire le Mifegymiso, le Collège des médecins considère qu'une échographie pelvienne est nécessaire pour assurer une sécurité accrue des patientes. Cet examen permet aussi de suspecter ou de confirmer une grossesse extra-utérine, en plus de détecter des particularités qui nécessitent une exploration supplémentaire ou un suivi.

Counseling et consentement

Le Collège des médecins rappelle qu'avant de procéder à l'interruption de grossesse, quelle que soit l'approche, le médecin doit s'assurer du consentement libre et éclairé de la patiente. Le médecin doit s'assurer qu'elle a bien saisi la nature, les bénéfices et les risques du traitement, en plus de participer au dialogue pour établir, dans une décision partagée, le meilleur choix d'intervention (médicale ou chirurgicale).

Modalités de distribution

Le Collège des médecins du Québec et l'Ordre des pharmaciens du Québec ont convenu de deux modèles de distribution :

Suivi médical

Une visite de suivi est nécessaire de 7 à 14 jours après la prise du médicament.

Quoique peu fréquents, des effets indésirables et des complications peuvent survenir à la suite de la prise de ce médicament. Le médecin prescripteur est alors responsable d'assurer le suivi médical requis par l'état de la patiente, à moins de s'assurer qu'un autre médecin compétent puisse assumer cette obligation.

Les directives cliniques relatives à l'interruption volontaire de grossesse pratiquée à l'aide de la pilule abortive sont accessibles dans le site Web du Collège au www.cmq.org.

Le Collège des médecins du Québec est l'ordre professionnel des médecins québécois. Sa mission : une médecine de qualité au service du public.

 

SOURCE Collège des médecins du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:10
À la suite du dévoilement fait plus tôt aujourd'hui par le gouvernement du Québec de sa Stratégie relative aux services éducatifs offerts aux enfants de 0 à 8 ans Tout pour nos enfants, l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ)...

à 16:02
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec l'entreprise Le Boucan boucherie inc., située au 16018, boulevard Henri-Bourassa, à Québec, avise les personnes qui souffrent d'une allergie au lait, aux...

à 15:19
Santé Canada avise les Canadiens que les produits suivants peuvent présenter de graves risques pour la santé. Pour en savoir plus, y compris sur ce que les Canadiens devraient faire, consultez l'avis de sécurité en ligne....

à 15:00
Prenant acte de la décision du gouvernement fédéral concernant la légalisation du cannabis, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) accueille favorablement le projet de loi no 157, dans lequel le gouvernement du Québec propose un...

à 13:45
Dans la foulée des efforts pour améliorer l'accessibilité des services et réduire les listes d'attente pour des examens diagnostiques, des travaux de réaménagement du service d'endoscopie ont été réalisés à l'Hôpital de la Cité-de-la-Santé. Le...

à 11:59
Le gouvernement provincial est pressé de « saisir le moment » pour protéger les patients et le personnel des hôpitaux en mettant fin à la privatisation des services hospitaliers confiés en sous-traitance à la suite de l'effondrement total de...




Communiqué envoyé le 13 décembre 2017 à 14:45 et diffusé par :