Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Transport
Sujets : Enjeux environnementaux, Bien-être animal

Le gouvernement du Canada protège l'habitat des espèces en péril



OTTAWA, le 13 déc. 2017 /CNW/ - Le gouvernement du Canada est dévoué à la protection des espèces en péril et à leur habitat d'un océan à l'autre, et prend des mesures pour en assurer le rétablissement.

Le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc, a signé aujourd'hui huit décrets en conseil visant la protection de l'habitat essentiel en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Une fois approuvés, les décrets permettront de protéger davantage huit espèces en péril, dont deux espèces de baleines ? la baleine noire de l'Atlantique Nord et le béluga de l'estuaire du Saint-Laurent ? de même que trois espèces de poissons ? le lépisosté tacheté, le dard de sable (populations de l'Ontario) et le chabot des montagnes Rocheuses (populations du versant est) , et une espèce de mollusque ? l'ormeau nordique. Le ministre LeBlanc a également approuvé les projets de décrets visant la protection de l'habitat essentiel ? celui de la baleine-à-bec commune (population de la plate-forme Néo-Écossaise) et celui du sucet de lac (une espèce de poisson).

Un décret en conseil visant la protection de l'habitat essentiel porte sur des emplacements géographiques précis, qui sont critiques pour la survie et le rétablissement de l'espèce, comme l'endroit où les femelles mettent bas, où les oeufs éclosent et où les individus s'alimentent ou élèvent leurs petits. Les activités proposées au sein de ces zones désignées d'habitat essentiel doivent être évaluées au cas par cas, et doivent être autorisées à l'aide d'un permis pour assurer qu'elles ne nuiront pas aux espèces en question. Le décret visant la protection de l'habitat essentiel interdit toute activité humaine qui pourrait entraîner la destruction de la zone définie comme « habitat essentiel » d'une espèce en péril.

Pêches et Océans Canada s'inquiète tout particulièrement du sort de la baleine noire de l'Atlantique Nord, notamment à la suite de l'importante mortalité de cette année dans le golfe du Saint-Laurent au cours de l'été 2017. Le décret en conseil visant la protection de l'habitat essentiel, qui a été approuvé aujourd'hui pour la baleine noire de l'Atlantique Nord permettra de protéger l'habitat essentiel de cette baleine dans le bassin Grand Manan (baie de Fundy) et dans le bassin Roseway (au large du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse).

Un nombre accru de baleines noires de l'Atlantique Nord est observé dans le golfe, et le Ministère continue de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger cette espèce emblématique, notamment en déterminant les mesures spécifiques qui doivent être prises, les groupes autochtones, les scientifiques, les groupes de pêcheurs, et tout autre intervenant, en vue de protéger les baleines noires de l'Atlantique Nord qui ont été repérées dans le golfe du Saint-Laurent.

Dans le but de trouver des solutions plus permanentes pour remédier à cette récente mortalité de baleines noires de l'Atlantique Nord dans le sud du golfe du Saint-Laurent, le ministre LeBlanc a chargé ses représentants officiels d'agir aussi rapidement que possible sur une mise à jour de la désignation des habitats essentiels, lorsque surviennent de nouveaux enjeux et des changements d'ordre environnemental, comme la prise en compte des répartitions changeantes de population, résultant du changement climatique. Le gouvernement du Canada est résolument engagé à continuer de travailler avec les experts scientifiques, les représentants de l'industrie, les groupes environnementaux, et la National Oceanic and Atmospheric Administration. Cela pourrait comprendre des études scientifiques supplémentaires, des mesures additionnelles nécessaires pour que les navires évitent les collisions, la nécessité d'établir des rapports plus souvent, des modifications apportées aux engins de pêche, ou encore, des changements aux pratiques de pêche. Nous sommes tous responsables d'assurer que nos ressources marines soient protégées pour les générations futures.

Le Plan de protection des océans du gouvernement du Canada comprend également d'importantes mesures visant à répondre aux menaces auxquelles font face les mammifères marins. Parmi certaines de ces mesures, il y a la nécessité de mieux comprendre les effets cumulatifs du transport maritime et du bruit et d'y remédier, ainsi que la nécessité d'accroître le nombre d'agents des pêches capables d'intervenir en cas d'incidents. Un examen de l'efficacité des mesures actuelles de gestion et de rétablissement dans le cadre du Plan de protection des océans est désormais terminé, en ce qui concerne trois espèces de baleines ? le béluga de l'estuaire du Saint-Laurent, l'épaulard résident du Sud et la baleine noire de l'Atlantique Nord. Il est prévu que les mesures futures, résultant de cet examen, profiteront également à d'autres espèces de baleines, de même qu'aux écosystèmes marins dans leur ensemble.

Citation
« La protection des espèces aquatiques est une priorité pour notre gouvernement, et nous prenons des mesures pour nous assurer que les habitats dont elles ont besoin pour s'épanouir et survivre sont disponibles, et demeurent en bonne santé. En travaillant ensemble avec les Canadiens, nous pourrons faire diminuer le nombre d'espèces en péril dans notre pays, tout en conservant la richesse et la diversité de notre milieu marin. »

L'honorable Dominic LeBlanc, C.P., c.r., député, Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

Liens connexes

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Aimez notre page Facebook https://www.facebook.com/PechesOceansCanada

Suivez-nous sur Twitter! https://twitter.com/MPO_DFO

 

SOURCE Pêches et Océans Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:56
Moins de deux semaines après sa création, le comité de modernisation de l'industrie de la récupération et du recyclage a déjà tenu deux séances de travail qui ont notamment servi à convenir des modalités d'un programme d'aide financière de 4,6 M$...

à 16:31
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a pris la décision de lever l'interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité dans le secteur de Labrieville (au sud du Réservoir Pipmuacan). Cette décision, prise en...

à 15:34
Le député de Madawaska-Restigouche, René Arseneault, au nom de l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé jeudi la réouverture officielle du bureau de Pêches et Océans de Kedgwick, au...

à 14:52
Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 880?951 $ à l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) pour la réalisation de cinq vitrines de démonstration dans le secteur pomicole. Le projet de l'IRDA vise à...

à 13:30
L'Union des municipalités du Québec (UMQ) et des représentants de plus d'une vingtaine d'organisations concernées par la problématique de la propagation et de la prolifération du myriophylle à épi, une plante exotique envahissante aussi surnommée...

à 07:30
La commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), présidée par M. Michel Germain qui est secondé par M. Pierre Renaud, commissaire, amorce la deuxième partie de l'audience publique sur le Projet d'usine de...




Communiqué envoyé le 13 décembre 2017 à 10:04 et diffusé par :