Le Lézard
Classé dans : Transport
Sujets : Politique intérieure, Sécurité publique, Plaidoyer (politique)

La réforme du code de la sécurité routière du Québec mise sur la prévention



MONTRÉAL, le 12 déc. 2017 /CNW Telbec/ - L'Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) accueille favorablement le projet de loi no 165 modifiant le code de la sécurité routière au Québec.

Émilie Dansereau-Trahan, spécialiste de contenu, rappelle que  « la conduite automobile au Québec est un privilège et non un droit et ce privilège s'accompagne d'obligations réglementaires définies dans la loi et ses règlements. Il importe de protéger la santé et la sécurité de tous, tant les conducteurs, que les passagers et les autres usagers de la route, en plus d'insister sur l'importance des 3 « S » de la conduite automobile sans danger : Santé, Sobriété, Sécurité. En ce qui regarde l'alcool au volant, il faut savoir qu'un contrevenant sur quatre récidivera après sa première infraction pour conduite en état d'ébriété1 : c'est la raison pour laquelle l'ASPQ est heureuse que Québec prévoie des mesures plus sévères à l'égard des récidivistes de l'alcool au volant. Ceci dit, nous aurions souhaité que des sanctions soient imposées aux automobilistes qui affichent un taux d'alcoolémie supérieur à 0.05. Actuellement, en vertu du Code criminel, un automobiliste peut être arrêté et condamné s'il dépasse la limite légale de 80 mg d'alcool par 100 ml de sang. » Citant Mothers Against Drunk Driving (MADD), Madame Dansereau-Trahan rappelle « que même une petite quantité d'alcool peut affaiblir la capacité de conduire. C'est pourquoi certaines provinces canadiennes, notamment l'Ontario et la Colombie-Britannique, imposent des sanctions aux conducteurs qui affichent un taux d'alcoolémie de 0,05 % ou plus. En général, il s'agit d'une suspension de permis temporaire de un à sept jours. »

Bien que le bilan routier des jeunes au volant se soit amélioré, il demeure que les conducteurs âgés de 16 à 24 ans sont surreprésentés dans les accidents. Ces derniers sont directement responsables de 20 % des accidents avec dommages. Aux dires de la spécialiste de contenu, « l'ASPQ est très satisfaite que le nouveau code propose, comme en Ontario, un couvre-feu pour les apprentis conducteurs de minuit à 5 heures, durant leur première année de conduite. On sait que les risques d'accident augmentent durant la nuit : en effet, près de 33 % des accidents qui impliquent les jeunes surviennent la nuit. »

À propos de l'Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)
L'ASPQ regroupe citoyens et partenaires pour faire de la santé durable, par la prévention, une priorité.
L'ASPQ soutient le développement social et économique par la promotion d'une conception durable de la santé et du bien-être. La santé durable s'appuie sur une vision à long terme qui, tout en fournissant des soins à tous, s'assure aussi de les garder en santé par la prévention. www.aspq.org.

 

______________________________
1 http://nouvelles.umontreal.ca/article/2017/12/11/alcool-au-volant-les-canadiens-resserreraient-l-evaluation-du-risque-de-recidive/

 

SOURCE Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 jan 2018
Le syndicat des Teamsters est soulagé de l'acquittement des trois travailleurs de la Montreal, Maine & Atlantic qui étaient accusés de négligence criminelle dans le déraillement de Lac-Mégantic. Ce long procès a mis en évidence les lacunes de...

19 jan 2018
Afin d'apporter des améliorations à la gestion des programmes de voirie locale, une rencontre a eu lieu ce matin avec les élus de la MRC des Maskoutains, une deuxième a eu lieu en début d'après-midi avec les élus de la MRC des Jardins-de-Napierville...

19 jan 2018
à 17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces...

19 jan 2018
L'honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a fait la déclaration suivante au sujet des verdicts rendus dans le cadre du procès tenu en cour provinciale sur le déraillement tragique à Lac-Mégantic : « Aujourd'hui, nous avons pris connaissance...

19 jan 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) réalise une évaluation environnementale fédérale du projet d'agrandissement du terminal portuaire de Contrecoeur, situé à Contrecoeur, à environ 40 kilomètres au nord-est de Montréal, au...

19 jan 2018
Lors de son assemblée générale annuelle, tenue dans le cadre de son 74e congrès, l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) a élu Mme Marie-Claude Houle à titre de présidente du conseil d'administration, Mme Houle...




Communiqué envoyé le 12 décembre 2017 à 16:00 et diffusé par :