Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière
Sujet : Autres nouvelles financières

La restructuration de JV Inkai entre en vigueur le 1er janvier 2018



SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 12 déc. 2017) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMÉS EN $ CA (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco Corporation (« Cameco ») (TSX:CCO)(NYSE:CCJ) annonce que la restructuration de Joint Venture Inkai LLP (« JV Inkai ») décrite dans l'entente de mise en oeuvre du 27 mai 2016, conclue avec Joint Stock Company National Atomic Company Kazatomprom (« Kazatomprom ») et JV Inkai, est déclarée achevée aujourd'hui et qu'elle entrera en vigueur le 1er janvier 2018.

Cette restructuration était assujettie à l'obtention de toutes les autorisations gouvernementales requises, notamment une modification du contrat d'utilisation des ressources entre JV Inkai et la République du Kazakhstan, modification qui a été obtenue.

« Cette entente est positive pour Cameco, car elle nous assure l'accès à une importante source de production à faible coût jusqu'en 2045, a déclaré le président et chef de la direction de Cameco, Tim Gitzel. Les décisions en matière de production dépendront de la situation sur le marché et des conditions générales de notre contrat d'utilisation des ressources. »

La modification apportée au contrat d'utilisation des ressources prévoit ce qui suit :

Conformément à l'entente de mise en oeuvre, le 1er janvier 2018, la participation de Cameco dans JV Inkai sera modifiée pour s'établir à 40 % et celle de Kazatomprom dans JV Inkai passera à 60 %. Par conséquent, Cameco comptabilisera JV Inkai à la valeur de consolidation à compter du 1er janvier 2018. Également à cette date, un nouveau cadre de gouvernance permettant à JV Inkai de protéger les droits de Cameco en tant qu'actionnaire minoritaire entrera en vigueur.

Enfin, le prêt qui avait précédemment été effectué par une filiale de Cameco à JV Inkai pour financer l'exploration et l'évaluation du bloc 3 a été restructuré pour assurer un remboursement prioritaire. Ce remboursement prioritaire a commencé en 2017. Le solde du prêt s'élevait à 124 millions de dollars américains à la fin du troisième trimestre de 2017.

La modification du contrat d'utilisation des ressources et la rectification de la participation de Cameco dans JV Inkai entraînent des changements importants sur la façon dont Cameco présente les réserves de minerai et les ressources minérales d'Inkai.

Réserves de minerai et ressources minérales d'Inkai au 1er janvier 2018

          Quote-part
        TOTAL de Cameco
CATÉGORIE   TONNES TENEUR Lb d'U3O8 Lb d'U3O8
    (milliers) % d'U3O8 (millions) (millions)
RÉSERVES          
  Prouvées 211 852,5 0,036 167,5 67
  Probables 166 913 0,028 102,1 40,9
  Total 378 765,5 0,032 269,6 107,9
RESSOURCES          
  Mesurées 36 680,9 0,026 21,3 8,5
  Indiquées 21 132,2 0,023 10,7 4,3
  Présumées 116 394,6 0,029 75 30
Remarques :  
(1) Cameco présente séparément les réserves de minerai et les ressources minérales. Les ressources minérales présentées ne comprennent pas les quantités déterminées comme réserves de minerai. Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
(2) La quote-part de Cameco représente 40 % du total des réserves de minerai et des ressources minérales.
(3) Le modèle géologique utilisé pour Inkai comprend des interprétations géologiques de la section et du plan, établies d'après des données de forages de surface.
(4) Les ressources minérales ont été estimées à des valeurs minimales de teneur-épaisseur par trou de 0,047 et 0,071 m%U3O8, à l'aide de modèles de blocs bidimensionnels.
(5) Les ressources minérales présumées sont estimées sur la base de données et d'échantillonnages géologiques limités qui sont suffisants pour en arriver à une déduction, mais pas assez pour vérifier la continuité géologique et sa qualité. Le niveau de confiance qu'on leur attribue est moins élevé que pour une ressource minérale indiquée et on ne peut pas les convertir directement en réserve de minerai.
(6) Il n'existe pas de facteurs connus en matière d'environnement, de permis, de droits, de titres, de taxation, de fiscalité, d'ordre socio-économique, politique ou marketing ou d'autres facteurs pertinents qui pourraient avoir une incidence importante sur l'estimation des ressources minérales.
(7) Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves de minerai n'ont pas démontré leur viabilité économique et ne satisfont pas à tous les facteurs modificatifs pertinents.
(8) Les ressources minérales et réserves de minerai ont été estimées à l'aide de la méthode d'extraction de récupération in situ, en tenant compte du volume de la solution. La production devrait augmenter jusqu'à 10,4 millions de livres d'U3O8. Les volumes annuels de production dépendront des résultats des autres forages de délimitation et des conditions du marché.
(9) On a utilisé un prix moyen pendant la durée de vie de la mine de 53 $ US par livre d'UO8 pour estimer les réserves de minerai, sur la base d'un taux de change de 1 $ US = 1,25 $ CA et de 256 KZT (tenge, unité monétaire du Kazakhstan) pour 1 $ CA.
(10) Les réserves de minerai ont été estimées à un seuil de teneur-épaisseur de 0,13 m%U3O8.
(11) Le poids total en livres d'U3O8 contenu dans les réserves minérales n'est pas ajusté pour tenir compte de la récupération métallurgique estimée à 85 %.
(12) Il n'existe pas de facteurs en matière d'exploitation minière, métallurgique, d'infrastructure, de permis ou d'autres facteurs pertinents qui pourraient avoir une incidence importante sur l'estimation ci-dessus des réserves minérales.

Comparativement aux réserves minérales présentées le 31 décembre 2016, la quote-part de Cameco dans les réserves de minerai de JV Inkai augmente d'environ 62 millions de livres d'U3O8. Les ressources minérales mesurées et indiquées diminuent de près de 68 millions de livres, les ressources minérales présumées, de près de 56 millions de livres. Cameco va présenter en détail les changements concernant JV Inkai dans un nouveau rapport technique conforme au règlement 43-101 qui doit être déposé dans les 45 jours.

Cameco et Kazatomprom ont aussi mené à bien une étude de faisabilité dans le but d'évaluer la conception, la construction et l'exploitation d'une raffinerie d'uranium au Kazakhstan ayant la capacité de produire annuellement 6 000 tU d'uranium sous forme de trioxyde d'uranium (UO 3). Aucune décision officielle conjointe n'a encore été prise en la matière. Si une telle décision conjointe était prise, d'autres rectifications seraient apportées à la participation de Cameco et de Kazatomprom dans JV Inkai.

Inkai est une mine de récupération in situ d'uranium dans le Sud du Kazakhstan qui est détenue et exploitée par JV Inkai, une entreprise qui appartient présentement à Cameco (60 %) et à Kazatomprom (40 %). La participation actuelle de Cameco dans la production de JV Inkai est de 57,5 % conformément aux accords conclus précédemment avec Kazatomprom.

Profil de la société

Cameco, l'un des plus grands producteurs d'uranium au monde, est également un important fournisseur de services de conversion, et l'un des deux seuls fabricants de combustible approvisionnant le réacteur Candu au Canada. Notre position concurrentielle est basée sur notre participation majoritaire dans les plus grandes réserves à haute teneur au monde, ainsi que sur le faible coût de nos opérations. Nos produits d'uranium servent à générer de l'électricité non polluante dans des centrales nucléaires du monde entier. Nos actions se négocient aux bourses de Toronto et de New York. Notre siège social est situé à Saskatoon, en Saskatchewan.

Personnes qualifiées

Les renseignements techniques et scientifiques mentionnés dans le présent communiqué de presse, notamment au sujet des estimations des réserves en minerai et ressources minérales, ont été approuvés par les personnes suivantes, qualifiées en vertu de la norme NI 43-101 :

Mise en garde concernant les informations et déclarations de nature prospective

Certaines informations contenues dans ce nouveau communiqué de presse constituent des « informations prospectives » ou des « déclarations prospectives » au sens des lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières. Celles-ci incluent : la restructuration de JV Inkai entrera en vigueur le 1er janvier 2018; la production prévue d'uranium depuis les installations de JV Inkai; la production de JV Inkai se poursuivra jusqu'en 2045; cet accord est positif pour Cameco parce qu'il garantit notre accès à une importante source de production à faible coût jusqu'en 2045; la production annuelle de JV Inkai devrait augmenter et atteindre 10,4 millions de livres d'U3O8; les estimations des réserves de minerai et des ressources minérales d'Inkai à compter du 1er janvier 2018; un nouveau cadre de gouvernance permettant à JV Inkai de protéger les droits de Cameco en tant qu'actionnaire minoritaire entrera en vigueur le 1er janvier 2018; la participation de Cameco dans JV Inkai sera modifiée pour s'établir à 40 % et celle de Kazatomprom dans JV Inkai sera ajustée pour atteindre 60 % le 1er janvier 2018 et si une raffinerie d'uranium est construite au Kazakhstan, d'autres rectifications seront apportées à la participation de Cameco et de Kazatomprom dans JV Inkai. Ces informations sont fondées sur un certain nombre d'hypothèses qui, bien que jugées raisonnables par la direction, sont assujetties à des incertitudes et contingences importantes. Cameco avise le lecteur que ces informations prospectives sont également assujetties à des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats et développements actuels diffèrent substantiellement de ceux exprimés ou sous-entendus. Ces risques, facteurs et hypothèses comprennent, sans s'y limiter : le risque que Cameco ne retire pas les avantages prévus de l'entente de mise en oeuvre du 27 mai 2016 et du contrat d'utilisation des ressources modifié; le risque que la restructuration de JV Inkai ne prenne pas effet le 1er janvier 2018; le risque que JV Inkai ne soit pas en mesure d'atteindre ses objectifs de production annuels futurs; le risque que Cameco ne soit pas en mesure de faire valoir ses droits prévus dans l'entente de mise en oeuvre du 27 mai 2016 ou fasse l'objet d'un litige ou d'un arbitrage ayant un résultat défavorable; le risque que nos estimations de coûts soient erronées; les risques associés à l'estimation des réserves de minerai et des ressources minérales, y compris le fait qu'elles sont de nature imprécise, peuvent changer avec le temps et comprennent un certain nombre de variables et d'hypothèses qui peuvent changer ou se révéler inexactes;
les hypothèses concernant les opérations prévues et les activités d'exploration, de mise en valeur et de production planifiées et le risque qu'une ou plusieurs de ces hypothèses se révèlent inexactes; le risque que la mise en valeur et l'exploitation, y compris toute augmentation de la production d'uranium de JV Inkai, soient perturbées ou retardées en raison de difficultés opérationnelles ou techniques, d'exigences réglementaires ou de risques politiques; et les risques liés aux activités d'exploration, de mise en valeur et d'exploitation minière. Cameco offre ces informations prévisionnelles pour vous aider à comprendre le point de vue de la direction concernant la restructuration de JV Inkai, la conclusion de l'entente de mise en oeuvre du 27 mai 2016 et la modification du contrat d'utilisation des ressources, et peuvent ne pas convenir à d'autres fins. Cameco ne s'engage nullement à mettre à jour ou à réviser ces informations prospectives suite à l'obtention de nouvelles informations, à la survenue d'événements futurs ou autrement, sauf dans la mesure où la loi l'exige.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 22:46
En dollars américains, le bénéfice net est en hausse de 13,8 % en glissement trimestriel/44,1 % en glissement annuel Le chiffre d'affaires est en hausse de 3,9 % en glissement trimestriel/11,5 % en glissement annuel Mindtree, une société...

à 22:34
BlockC60 a le plaisir d'annoncer le premier World Blockchain Opportunities Summit (Sommet mondial sur les opportunités liées à la blockchain), qui se tiendra au Centre des conventions du Novotel Hyderabad le 6 février 2018, à Hyderabad, Inde. Le...

à 18:29
Devant la Commission de l'aménagement du territoire qui tient des consultations particulières sur le projet de loi 155, l'Ordre des CPA du Québec s'est étonné qu'on envisage de morceler les diverses fonctions de vérification entre l'auditeur...

à 17:33
B2B Banque annonce une augmentation de 25 points de base de son taux préférentiel de 3,20 % à 3,45 % et ce, à compter du 18 janvier 2018. À propos de B2B Banque B2B Banque est un important fournisseur de produits bancaires à plus de...

à 17:30
Sous le thème « 100 millions d'idées », l'Université du Québec à Montréal (UQAM) lance aujourd'hui la plus importante campagne de financement de son histoire. À la veille de son 50e anniversaire, l'Université s'est donné un objectif audacieux de 100...

à 17:03
La Banque Laurentienne du Canada annonce une augmentation de 25 points de base de son taux préférentiel de 3,20 % à 3,45 % et ce, à compter du 18 janvier 2018. À propos de la Banque Laurentienne La Banque Laurentienne du Canada est...




Communiqué envoyé le 12 décembre 2017 à 01:33 et diffusé par :