Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Politique intérieure, Enjeux environnementaux, Première Nation, Plaidoyer (politique)

La décision au sujet du barrage du site C « est décevante et va totalement à l'encontre de la réconciliation », a déclaré le Chef national de l'APN, Perry Bellegarde



OTTAWA, le 11 déc. 2017 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a affirmé aujourd'hui que la décision de John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique, de donner le feu vert au projet du barrage du site C constitue un revers important pour la réconciliation. Les Premières Nations vont continuer à oeuvrer pour la protection de son territoire traditionnel et pour empêcher sa destruction.

« La décision d'aujourd'hui est décevante », a soutenu le Chef national de l'APN, Perry Bellegarde. « Je suis convaincu que les Premières Nations vont poursuivre leurs efforts pour stopper le projet du site C et la prochaine étape prendra la forme de contestations judiciaires. Nous avons des droits dans nos territoires traditionnels et, chose tout aussi importante, nous avons des responsabilités envers ces territoires, soit de les protéger, de les maintenir et de les conserver. Si ce projet va de l'avant, il dévastera des territoires traditionnels et des sites sacrés. Le gouvernement néo-démocrate de la Colombie-Britannique s'est engagé envers la réconciliation et cette décision est complètement contraire à cet engagement. Nous allons nous assurer que les gouvernements respectent nos peuples, nos droits et nos territoires. Je tiens à féliciter les peuples du Traité 8 pour leur intervention et leur mobilisation contre le projet du site C et nous faisons front commun avec eux alors qu'ils poursuivent cette lutte. »

L'APN et le Chef national Perry Bellegarde sont depuis longtemps opposés au barrage proposé du site C. Le 22 octobre 2016, le Chef national Perry Bellegarde et les chefs de la Première Nation de West Moberly et de la Première Nation de la rivière Prophet ont fait la tournée du territoire sauvage du Traité 8 ainsi que de la région de la rivière de la Paix. Au fil des années, les Premières Nations du Traité 8 ont intenté une action en justice afin de renverser les approbations du projet hydroélectrique controversé qui inonderait des milliers d'acres de leurs territoires traditionnels et les empêchera d'exercer leurs droits.

Il existe un certain nombre de résolutions de l'APN revendiquant l'arrêt de la construction du barrage du site C, notamment la résolution 03/2010, la résolution 41/2015 et la résolution 71/2015 de l'APN. Vous trouverez les résolutions de l'APN à l'adresse : www.afn.ca/uploads/files/resolutions/2016_aga_res-fr.pdf

L'APN est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l'APN sur Twitter @AFN_Updates

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

15 jun 2018
Trois ans après le lancement à Saint-Laurent de la collecte des matières organiques (MO) dans les immeubles résidentiels de 8 logements et moins, l'administration laurentienne est heureuse de constater que 26 % de la population concernée participe à...

15 jun 2018
Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et le California Air Resources Board (CARB) annoncent la tenue d'une vente aux enchères conjointe le 14 août prochain. La...

15 jun 2018
La commission d'examen établie dans le cadre du processus d'examen conjoint du projet de pôle logistique de Milton informe les participants que les commentaires sur les réponses aux demandes de renseignements au promoteur, la Compagnie des chemins de...

15 jun 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) doit décider si une évaluation environnementale fédérale est requise pour le projet de relocalisation de la direction de la lutte contre les insectes et de l'héliport de la Ville de...

15 jun 2018
D'un océan à l'autre, la nature est au coeur même de l'identité nationale du Canada. Nos rivières, nos montagnes, nos lacs et nos océans, de même que les espèces sauvages qui ont besoin de ces milieux pour subvenir à leurs besoins, sont un patrimoine...

15 jun 2018
La Ville de Montréal maintient son engagement à réduire les gaz à effet de serre et poursuit ses efforts dans la lutte contre les changements climatiques. Le dépôt de son suivi du Plan de réduction de gaz à effet de serre 2013-2020 permet de...




Communiqué envoyé le 11 décembre 2017 à 20:16 et diffusé par :