Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

La CSAQ accepte l'offre finale du MSSS et reprend sans délai la négociation des conventions collectives des paramédics



« Il y a maintenant 30 ans que nous sommes entrés dans l'ère moderne de l'histoire des services préhospitaliers d'urgence au Québec et les membres de la CSAQ ont travaillé sans relâche à les rendre toujours plus efficaces. Tellement que nous avons aujourd'hui le réseau qui connaît un des meilleurs taux de survie au monde. Même si le gouvernement a reculé en écartant sa loi spéciale, l'offre finale du MSSS nous posera un immense défi pour mener à terme nos négociations en vue de renouveler les conventions collectives des paramédics. Nous demeurons toutefois résolument déterminés à y parvenir et tournés vers l'avenir, engagés à offrir à la population les services de qualité auxquels ils sont en droit de s'attendre. »

Sébastien Toussaint, président de la CSAQ

QUÉBEC, le 11 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Il a fallu que la CSAQ effectue d'importantes concessions pour que ce long processus vienne à son terme. L'accord permet de relancer les négociations avec les paramédics pour conclure de nouvelles conventions collectives, scelle hors cour le sort de deux recours qui avaient été portés devant les tribunaux et surtout, consacre le droit fondamental de la CSAQ et de ses membres de contester en cour le cadre qui leur a été imposé sans négociation.

Logo : CSAQ (Groupe CNW/Corporation des services d'ambulance du Québec (CSAQ))

« La prochaine étape, qui pose un défi important, sera de compléter les négociations en vue du renouvellement des conventions collectives des paramédics, avec des ressources diminuées par rapport aux paramètres budgétaires antérieurs. Les deux parties doivent maintenant travailler à mettre un terme à deux ans de conflit de travail, le plus long de l'histoire de notre industrie. Les employeurs que nous représentons, tout comme nos paramédics, pourront dès lors mieux se concentrer sur notre principale priorité, soit l'amélioration continue de la qualité des soins et services offerts à la population, partout dans toutes les régions du Québec, » a reconnu le président de la CSAQ.

Un partenariat à rebâtir

« Le climat de méfiance qui s'est installé entre les fonctionnaires du MSSS et nous, mais dont se plaignent également d'autres acteurs du secteur préhospitalier, est néfaste et devra être corrigé. Par exemple, il est inacceptable que le ministère interdise aux entreprises que nous représentons de se dire partenaires du MSSS, comme le voudrait l'article 11.2 du décret que nous contestons, » a poursuivi monsieur Toussaint.

Résolument tournés vers l'avenir

Le réseau ambulancier qui dessert le Québec a pris plus de 30 ans à se bâtir et fait la fierté de celles et ceux qui l'animent. Une intervention rapide de leur part limite les risques de mortalité et de morbidité associés aux conditions médicales urgentes.

Voilà pourquoi les investissements dans les soins préhospitaliers d'urgence sont importants. Ils permettent de réduire les dépenses et la pression financière exercée plus tard sur les coûts généraux en santé. L'argent investi dans les soins préhospitaliers d'urgence constitue un excellent investissement pour la société québécoise.

La CSAQ et ses membres veulent continuer à travailler avec tous leurs partenaires à préparer les services préhospitaliers d'urgence de demain. La formation et les compétences des paramédics ont beaucoup évolué au fil des années. Cependant, le rôle qui leur est confié ne s'est pas transformé au même rythme que celui des autres professionnels de la santé. « Au lieu d'obliger les paramédics à transporter tous les patients à une salle d'urgence et de contribuer de cette manière à l'engorgement de celle-ci, pourquoi ne pas développer le rôle de paramédic communautaire, par exemple, qui évalue les patients à domicile, contacte les équipes de soins à domicile et évite des transports inutiles vers les salles d'urgence ? » demande monsieur Toussaint. Pour la CSAQ et ses membres, les services préhospitaliers d'urgence et notamment les paramédics qui y sont au coeur, sont prêts pour ce virage comme il se fait de plus en plus en Amérique du Nord.

« Au lieu de semer des conflits, il faut que le ministère reprenne un leadership positif au sein du secteur préhospitalier. Des gestes concrets sont attendus du Ministre de la Santé et des Services sociaux afin de paver le chemin de la réconciliation. De notre côté, nous serons toujours au rendez-vous pour rendre les services préhospitaliers d'urgence toujours plus efficaces, » a ajouté le président de la CSAQ en conclusion.

À propos de la CSAQ

Fondée en 1972, la Corporation des services d'ambulance du Québec (CSAQ) regroupe des entreprises privées, des coopératives de services d'ambulances ainsi que des organismes à but non lucratif de toutes les régions du Québec. Elle a pour mission de susciter, encourager et favoriser l'amélioration de la qualité des soins préhospitaliers d'urgence (SPU) et des services aux usagers, d'offrir à ses membres un service d'information spécialisée, de représenter et promouvoir le travail de ses membres.

 

SOURCE Corporation des services d'ambulance du Québec (CSAQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:30
La Commission d'accès à l'information a rendu une décision à la suite de son enquête concernant l'accès et l'utilisation des renseignements contenus au Dossier Santé Québec (DSQ) par le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan...

à 13:00
Ce matin, l'Institut économique de Montréal (IEDM) a diffusé une édition de son bulletin LE POINT -- COLLECTION SANTÉ portant sur l'apport de l'entrepreneuriat pour héberger et soigner les aînés. L'Association des établissements privés conventionnés...

à 12:25
Darling Ingredients Inc. («?Darling?» ou la «?société?») a annoncé aujourd'hui que Darling Global Finance B.V. («?l'émetteur?»), une filiale indirecte en propriété exclusive de la société juridiquement constituée en vertu des lois des Pays-Bas, a...

à 12:15
Première du genre au Canada, une nouvelle norme en santé et sécurité psychologiques a été lancée pour répondre aux besoins précis des organismes de services paramédicaux - qui regroupent des travailleurs dont la contribution est essentielle à notre...

à 11:35
Freenome, la société génomique de l'intelligence artificielle, annonce son partenariat avec Biognosys, leader de la protéomique pour améliorer son approche à large spectre dans la détection précoce du cancer et la l'oncologie de précision.    En...

à 10:30
Un don de 15 millions de dollars de la visionnaire Fondation Doggone, établie à Montréal, va permettre le lancement d'un projet interdisciplinaire unique et collaboratif, l'Initiative interdisciplinaire en infection et immunité de McGill, qui mettra...




Communiqué envoyé le 11 décembre 2017 à 11:51 et diffusé par :