Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Enjeux environnementaux

Université de Tilburg : une agriculture climato-intelligente nécessite des changements de politique radicaux



TILBURG, Pays-Bas, December 11, 2017 /PRNewswire/ --

Pour relever le défi du changement climatique, d'importants changements sont requis à tous les niveaux de la réglementation agricole - national, européen et international. L'agriculture climato-intelligente (CSA, pour « climate-smart agriculture ») est cruciale, d'une part pour atténuer les effets du changement climatique sur le secteur agricole, et d'autre part pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et accroître la production alimentaire pour une population mondiale en constante augmentation. Cependant, les instruments juridiques permettant de stimuler la CSA sont absents ou insuffisamment développés.  

Telle est la conclusion de Jonathan Verschuuren, professeur de droit de l'environnement international et européen à l'université de Tilburg, aux Pays-Bas, sur la base d'une étude de deux ans portant sur l'agriculture climato-intelligente.

D'après les estimations actuelles, la demande mondiale de denrées alimentaires augmentera de 40 à 60 % d'ici à 2050. Cependant, l'augmentation requise de la production alimentaire sera difficile à atteindre en raison de l'impact du changement climatique, et entraînera de plus une augmentation de l'émission des gaz à effet de serre. Aujourd'hui déjà, 25 % de ces émissions à travers le monde peuvent être attribuées à l'agriculture. Pour relever ces trois défis de concert - accroître la production alimentaire, remédier au changement climatique et réduire les émissions de CO2 -, il faudra parvenir à une transition du secteur agricole mondial pour qu'il devienne « climato-intelligent ». Jonathan Verschuuren a étudié les mesures à prendre pour stimuler cette transition.

L'un des rares pays au monde qui expérimente avec des réglementations visant à stimuler l'agriculture climato-intelligente est l'Australie. Les recherches que Verschuuren y a menées l'ont amené aux conclusions suivantes :

Mesures insuffisantes 

Jusqu'à présent, les mesures prises par l'Union européenne sont cruellement inadéquates pour rendre le secteur agricole plus résilient, d'après Verschuuren. Il émet donc les recommandations suivantes :

Note aux rédacteurs 

L'étude de Verschuuren, intitulée Towards a regulatory framework for climate smart agriculture (Vers un cadre réglementaire pour une agriculture climato-intelligente), a été financée par une bourse internationale Marie Sklodowska-Curie au sein du programme de recherche Horizon 2020 de l'UE. Un résumé est disponible en ligne.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

25 sep 2018
du 29 septembre au 2 octobre 2018 à New Delhi  Des ministres et des dirigeants du secteur de l'assainissement du monde entier se réuniront ce mois-ci à New Delhi à l'occasion de la Convention internationale Mahatma Gandhi sur l'assainissement...

25 sep 2018
Pour le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN, cette campagne électorale doit être un moment privilégié non seulement pour que les partis politiques fassent connaître leur programme, mais aussi pour qu'ils écoutent ce que la population a à...

25 sep 2018
Emily VanToever, âgée de 30 ans, a reçu une subvention de 1 500 $ pour étudier les espèces aquatiques dans sa communauté et démontrer qu'elles sont en péril. Les fonds octroyés proviennent de Service jeunesse Canada, un programme qui donne à des...

24 sep 2018
Les investissements dans les projets d'infrastructure transformateurs renforcent nos communautés, créent de bons emplois bien rémunérés et de nouvelles opportunités pour les gens de tous les horizons. Le gouvernement du Canada continue de faire des...

24 sep 2018
Le Centre de préservation de Bibliothèque et Archives Canada à Gatineau, joyau de la préservation documentaire au Canada, ouvre grand ses portes au public pour les Journées de la culture, les 28 et 29 septembre prochains, de 10 h à 15 h. Le public...

24 sep 2018
La température de l'eau de mer près de l'Antarctique augmente, selon une nouvelle étude réalisée par une équipe de scientifiques d'Environnement et Changement climatique Canada et une de leur collègue du Scripps Institution of Oceanography, aux...




Communiqué envoyé le 11 décembre 2017 à 05:00 et diffusé par :