Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Enfance, Économie, Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

Projet de loi sur la réforme de la taxation scolaire - La FCSQ généralement satisfaite des modifications proposées



QUÉBEC, le 7 déc. 2017 /CNW Telbec/ - La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) est généralement satisfaite des modifications proposées dans le projet de loi no 166 portant sur la réforme du système de taxation scolaire, déposé aujourd'hui à l'Assemblée nationale par le ministre de l'Éducation. Le projet de loi confirme ce qui avait été annoncé lors de la mise à jour économique, et lors de la rencontre de consultation du 1er décembre dernier, notamment quant à la compensation prévue en contrepartie des baisses de taux de taxe.

« Comme la population, les élus scolaires demandent depuis quelques années une plus grande équité en matière de taxation scolaire au sein d'une même région, tout en assurant le maintien des services aux élèves pour les commissions scolaires subissant une baisse des revenus provenant de la taxe. », a souligné le président de la FCSQ, Alain Fortier.

Pour les commissions scolaires, les modalités prévues dans le projet de loi pour la fixation du taux de taxe régional et la perception de la taxe doivent respecter l'autonomie des élus scolaires et leur donner la marge de manoeuvre nécessaire pour répondre aux besoins de leur milieu, en tenant compte de leurs particularités régionales. La FCSQ compte faire part de ces enjeux lors de l'analyse plus détaillée du projet de loi dans le cadre des consultations parlementaires.

La FCSQ souhaite également profiter de la réforme de la taxation scolaire pour actualiser la loi afin qu'elle permette par exemple, la facturation électronique.

Rappelons que les revenus provenant de la taxe scolaire permettent de financer les services suivants :

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d'un million d'élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l'éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

 Twitter : @fcsq

 

SOURCE Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:30
En 2017, l'industrie touristique du Canada a connu sa meilleure année, éclipsant d'anciens records. Plus que jamais, #LeTourismeCompte. Alors que la Semaine du tourisme bat son plein, la leader du gouvernement à la Chambre des communes et ministre...

à 09:23
Aujourd'hui, la ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées, l'honorable Kirsty Duncan, a émis la déclaration suivante : « Je suis fière de lancer la deuxième Semaine nationale annuelle de l'accessibilité, qui se...

à 06:00
La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) réagira aux propos de François Legault sur la petite enfance concernant le développement du réseau et les maternelles 4 ans. Elle en profitera pour lancer ses activités dans le...

26 mai 2018
La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) réagira aux propos de François Legault sur la petite enfance concernant le développement du réseau et les maternelles 4 ans. Elle en profitera pour lancer ses activités dans le...

25 mai 2018
Les Canadiens sont fiers de leur riche histoire et de leur patrimoine militaire, et une des responsabilités essentielles d'Anciens Combattants Canada consiste à rendre hommage au service désintéressé et aux contributions des vétérans canadiens et de...

25 mai 2018
Le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), M. Jacques Demers, s'inquiète de la menace qui plane quant aux emplois à la centrale thermique des Îles-de-la-Madeleine, alors qu'Hydro-Québec annonçait aujourd'hui que les insulaires...




Communiqué envoyé le 7 décembre 2017 à 17:52 et diffusé par :