Le Lézard

La conférence de Saint-Boniface est une réussite pour La Francophonie



WINNIPEG, MANITOBA--(CCNMatthews - 14 mai 2006) - La ministre de la Coopération internationale et ministre de la Francophonie et des Langues officielles, Mme Josée Verner, a exprimé aujourd'hui sa très grande satisfaction à l'égard des travaux et des conclusions de la Conférence ministérielle de la Francophonie sur la prévention des conflits et la sécurité humaine, qui s'est tenue à Saint-Boniface, au Manitoba, et au terme de laquelle les participants ont adopté la Déclaration de Saint-Boniface, laquelle renforce le potentiel de la Francophonie à prévenir et à résoudre les conflits.

"La Déclaration de Saint-Boniface traite de plusieurs aspects de la prévention des conflits et de la sécurité humaine et devrait permettre la valorisation de l'action de la Francophonie et de sa contribution aux grands débats de l'heure sur la scène internationale par une articulation plus soutenue avec les autres institutions internationales, multilatérales, régionales et transnationales", a déclaré la ministre Verner, précisant que cette déclaration sera présentée aux chefs d'Etat et de gouvernement qui participeront au XIe Sommet de la Francophonie qui aura lieu à Bucarest, en Roumanie, du 25 au 29 septembre 2006.

"Je tiens à remercier particulièrement la communauté franco-manitobaine et les autorités provinciales pour la qualité et la chaleur de l'accueil réservé à tous les participants à cette Conférence qui leur ont légué, avant de retourner chez eux, une déclaration dont le titre à lui seul constitue un hommage particulier à cette localité du Canada", a souligné madame Verner.

"Le gouvernement canadien est fier de cette initiative, de sa participation à cette Conférence ainsi que des avancées de Saint-Boniface. Le Canada, à l'instar de la Francophonie, y a atteint ses objectifs, soit de valoriser les actions de la Francophonie en matière de prévention des conflits et de renforcer la contribution de la Francophonie au débat de la communauté internationale sur la sécurité humaine. C'est la population civile de tous les pays de la Francophonie qui en sort gagnante", a conclu la ministre.

Cette Conférence, une initiative du Canada, réunissait le secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie, M. Abdou Diouf, et plus de 200 délégués sous la direction de ministres des Affaires étrangères des pays de la Francophonie ou leurs représentants. Le ministre des Affaires étrangères, M. Peter MacKay, dirigeait la délégation canadienne.

L'Organisation internationale de la Francophonie regroupe 49 Etats membres et gouvernements participants, 4 Etats associés et 10 Etats observateurs.




Communiqué envoyé le 15 mai 2006 à 03:23 et diffusé par :