Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Bénéfices, Dividendes / Ristournes

Dollarama annonce ses résultats pour le troisième trimestre



MONTRÉAL, le 6 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Dollarama inc. (TSX: DOL) (« Dollarama » ou la « Société ») fait état aujourd'hui d'une hausse sur 12 mois de ses ventes, de son résultat net et de son résultat par action ordinaire pour le troisième trimestre clos le 29 octobre 2017. Le résultat net dilué par action ordinaire a augmenté de 25,0 %, pour s'établir à 1,15 $.

Faits saillants de nature financière et opérationnelle

Tous les chiffres correspondants présentés ci-après portent sur le troisième trimestre clos le 29 octobre 2017, en comparaison du troisième trimestre clos le 30 octobre 2016. Toutes les informations financières présentées dans le présent communiqué de presse ont été préparées conformément aux principes comptables généralement reconnus (« PCGR ») du Canada, tels qu'ils sont établis à la Partie I du Manuel de CPA Canada - Comptabilité, laquelle inclut les Normes internationales d'information financière (« IFRS »), telles qu'elles sont publiées par l'International Accounting Standards Board (« IASB »). Dans le présent communiqué de presse, le BAIIA, la marge du BAIIA, le total de la dette et la dette nette, appelés « mesures hors PCGR », sont utilisés pour favoriser la compréhension des résultats financiers de la Société. Une description complète de l'emploi que fait la Société des mesures hors PCGR est fournie à la note 1 afférente à la rubrique « Principales informations financières consolidées » du présent communiqué de presse.

Dans le présent communiqué de presse, « exercice 2017 » désigne l'exercice de la Société clos le 29 janvier 2017, « exercice 2018 » désigne l'exercice de la Société qui sera clos le 28 janvier 2018 et « exercice 2019 » désigne l'exercice de la Société qui sera clos le 3 février 2019. L'exercice de la Société se termine le dimanche dont la date est la plus proche du 31 janvier et comporte habituellement 52 semaines. Cependant, comme il est d'usage en ce qui concerne le calendrier du secteur de la vente au détail, une semaine est ajoutée à l'exercice tous les cinq à six ans. Par conséquent, l'exercice 2019 comptera 53 semaines.

Comparativement au troisième trimestre de l'exercice 2017 :

____________________________________

1)

Le lecteur est prié de se reporter aux notes de la rubrique « Principales informations financières consolidées » du présent communiqué de presse pour obtenir la définition de ces éléments et, s'il y a lieu, un rapprochement avec la mesure conforme aux PCGR la plus directement comparable.

 

Au cours du troisième trimestre de l'exercice 2018, la Société a ouvert un nombre net de 10 nouveaux magasins, contre un nombre net de 18 nouveaux magasins au cours de la période correspondante du dernier exercice.  

« Nous sommes heureux d'annoncer une amélioration de nos prévisions quant à la marge brute et aux frais généraux, frais d'administration et charges d'exploitation des magasins pour l'exercice 2018. Cette amélioration est attribuable aux solides résultats et à la performance constante que nous avons obtenus durant les neufs premiers mois de l'exercice en cours, a déclaré le président et chef de la direction de Dollarama, Neil Rossy. Nous demeurons concentrés sur l'exécution de notre stratégie de croissance et sur l'offre d'une valeur attrayante pour nos clients. Nous sommes également en voie d'atteindre notre cible concernant le nombre net de nouveaux magasins ouverts pour l'exercice 2018 ».

Résultats financiers

Les ventes du troisième trimestre de l'exercice 2018 ont augmenté de 9,7 % pour s'établir à 810,6 M$, par rapport à 738,7 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette augmentation s'explique par la croissance interne des ventes qui s'est poursuivie par suite de la progression de 4,6 % des ventes des magasins comparables, en sus de la progression de 5,1 % des ventes des magasins comparables au troisième trimestre de l'exercice 2017, et par l'augmentation du nombre total de magasins au cours des 12 derniers mois, qui est passé de 1 069 en date du 30 octobre 2016 à 1 135 le 29 octobre 2017.

La progression des ventes des magasins comparables pour le troisième trimestre de l'exercice 2018 est attribuable à une augmentation de 4,5 % du montant moyen des transactions, en sus d'une hausse de 5,8 % au trimestre correspondant de l'exercice 2017, et à une augmentation de 0,1 % du nombre de transactions.

La marge brute s'est établie à 40,1 % des ventes pour le troisième trimestre de l'exercice 2018, comparativement à 39,5 % des ventes pour le troisième trimestre de l'exercice 2017. L'augmentation de la marge brute s'explique principalement par l'accroissement des marges sur les produits, l'effet d'échelle positif de la solide progression des ventes des magasins comparables ainsi que par la baisse des frais d'occupation, en pourcentage des ventes. La marge brute comprend les ventes faites par la Société à Dollarcity à titre de fournisseur direct, ce qui représente environ 1 % des ventes totales de la Société, ainsi qu'une marge bénéficiaire nominale.

Les frais généraux, frais d'administration et charges d'exploitation des magasins (les « frais généraux ») pour le troisième trimestre de l'exercice 2018 se sont élevés à 117,6 M$, une augmentation de 0,6 % par rapport à 117,0 M$ pour le troisième trimestre de l'exercice 2017. Cette hausse résulte principalement de la croissance soutenue du nombre total de magasins. Les frais généraux pour le troisième trimestre de l'exercice 2018 ont représenté 14,5 % des ventes, comparativement à 15,8 % des ventes pour le troisième trimestre de l'exercice 2017. L'amélioration de 1,3 % des frais généraux en pourcentage des ventes découle essentiellement des améliorations de la productivité de la main-d'oeuvre et de l'effet d'échelle positif de la solide progression des ventes des magasins comparables.

Les coûts de financement ont augmenté de 1,7 M$, passant de 8,5 M$ pour le troisième trimestre de l'exercice 2017 à 10,2 M$ pour le troisième trimestre de l'exercice 2018. Cette augmentation s'explique par l'accroissement des emprunts sur la dette à long terme.

Pour le troisième trimestre de l'exercice 2018, le résultat net a augmenté pour atteindre 130,1 M$, soit 1,15 $ par action ordinaire après dilution, contre 110,1 M$, soit 0,92 $ par action ordinaire après dilution, pour le troisième trimestre de l'exercice 2017. Cette augmentation du résultat net est essentiellement attribuable à une hausse de 9,7 % des ventes, à une marge brute plus élevée et à la diminution des frais généraux en pourcentage des ventes. Le rachat d'actions dans le cadre de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités a également eu une incidence positive sur le résultat par action.

Dividende

Le 6 décembre 2017, la Société a annoncé que le conseil d'administration avait approuvé un dividende en trésorerie trimestriel à l'intention des porteurs d'actions ordinaires de 0,11 $ par action ordinaire. Ce dividende trimestriel de la Société sera versé le 31 janvier 2018 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 5 janvier 2018. Le dividende est désigné comme un « dividende déterminé » aux fins de l'impôt du Canada.

Offre publique de rachat dans le cours normal des activités

Le 7 juin 2017, la Société a annoncé que le conseil d'administration avait approuvé le renouvellement de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités et qu'elle avait obtenu l'autorisation de la Bourse de Toronto en vue du rachat aux fins d'annulation d'au plus 5 680 390 actions ordinaires, soit 5,0 % des 113 607 809 actions ordinaires émises et en circulation à la clôture des marchés le 6 juin 2017, au cours de la période de 12 mois allant du 19 juin 2017 au 18 juin 2018 (l'« offre de rachat de 2017-2018 »).

Au cours du troisième trimestre de l'exercice 2018, un total de 687 700 actions ordinaires ont été rachetées aux fins d'annulation dans le cadre de l'offre de rachat de 2017-2018, au prix moyen pondéré de 135,41 $ par action ordinaire, pour une contrepartie en trésorerie totalisant 93,1 M$.

Perspectives

Le tableau qui suit présente une mise à jour des prévisions de la Société quant à certaines mesures financières pour l'exercice 2018 ainsi que des prévisions initiales pour l'exercice 2019.




(en pourcentage des ventes, sauf le
nombre net de nouveaux magasins,
qui est en unités, et les dépenses
d'investissement, qui sont en
millions de dollars
)

Exercice 2018

Exercice 2019

Fourchettes
prévisionnelles de
septembre 2017

Fourchettes
prévisionnelles
révisées






Nombre net de nouveaux magasins

60 à 70

60 à 70

60 à 70

Marge brute

38,0 % à 39,0 %

38,5 % à 39,5 %i)

38,0 % à 39,0 %

Frais généraux

15,0 % à 15,5 %

14,5 % à 15,0 %ii)

15,0 % à 15,5 %iii)

Marge du BAIIA

22,5 % à 24,0 %

23,5 % à 25,0 %iv)

22,5 % à 24,0 %

Dépenses d'investissementv)

100,0 $ à 110,0 $

100,0 $ à 110,0 $

110,0 $ à 120,0 $





i)

La marge brute a été révisée à la hausse pour l'exercice 2018, en raison de l'augmentation plus importante que prévu des marges sur les produits et de la composition des ventes, ainsi que de la baisse des frais d'occupation en pourcentage des ventes.

ii)

Les frais généraux en pourcentage des ventes ont été révisés à la baisse pour l'exercice 2018, en raison des mesures d'amélioration de la productivité du personnel des magasins et du contrôle plus rigoureux des charges d'exploitation.

iii)

Les frais généraux en pourcentage des ventes devraient augmenter à l'exercice 2019, si on les compare à la prévision la plus récente pour l'exercice 2018, en raison de la hausse du salaire minimum en Ontario.

iv)

La marge du BAIIA a été révisée à la hausse pour l'exercice 2018 compte tenu des fourchettes prévisionnelles révisées pour la marge brute et pour les frais généraux en pourcentage des ventes.

v)

Tient compte des ajouts d'immobilisations corporelles, de matériel informatique et de logiciels, à l'exception de toute dépense d'investissement potentielle relative à l'augmentation future de la capacité de distribution.

 

Les fourchettes prévisionnelles ci-dessus se fondent sur plusieurs hypothèses pour l'exercice 2018 et l'exercice 2019, notamment les suivantes :

Plusieurs facteurs pourraient faire en sorte que les résultats, le degré d'activité, les réalisations ou le rendement réels, ou les événements ou faits futurs, diffèrent de manière significative de ceux exprimés de façon implicite ou explicite dans les énoncés prospectifs, notamment, sans s'y limiter, les facteurs suivants : les augmentations futures des charges d'exploitation et du coût des marchandises (notamment en raison des hausses du salaire minimum prescrit par la loi), l'incapacité de maintenir une gamme de produits et de se réapprovisionner en marchandises, l'augmentation des coûts ou l'interruption du flux de marchandises importées, l'incapacité de maintenir l'image de marque et la réputation, des perturbations dans le réseau de distribution, les freintes de stocks, l'incapacité de renouveler les baux des magasins, des entrepôts, du centre de distribution et du siège social à des conditions favorables, le caractère saisonnier, l'acceptation par le marché des marques maison, les fluctuations du taux de change, la concurrence dans le secteur de la vente au détail, la conjoncture générale de l'économie, l'incapacité d'attirer et de conserver des employés compétents, l'interruption des systèmes de technologies de l'information, l'impossibilité de réaliser la stratégie de croissance avec succès, les conditions météorologiques défavorables, les réclamations en responsabilité du fait des produits et rappels de produits, les litiges et la conformité sur le plan réglementaire.

Les présentes prévisions, y compris les diverses hypothèses sous-jacentes, sont de nature prospective et doivent être lues conjointement avec la mise en garde sur les énoncés prospectifs.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés dans le présent communiqué de presse portent sur nos intentions, nos attentes et nos projets actuels et futurs, nos résultats, notre degré d'activité, notre rendement, nos objectifs, nos réalisations ou tout autre événement ou fait nouveau à venir et constituent des énoncés prospectifs. Les termes « pouvoir », « s'attendre à », « planifier », « prévoir », « tendances », « indications », « anticiper », « croire », « estimer », « probables », « éventuels » ou « potentiels », ou des variantes de ces termes ou autres formulations semblables, visent à signaler des énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les plus récentes informations à notre disposition ainsi que sur des estimations et hypothèses qui concernent, entre autres choses, la conjoncture économique et le cadre concurrentiel du secteur de la vente au détail au Canada et que nous avons formulées à la lumière de notre expérience et de notre perception des tendances historiques, la conjoncture actuelle et l'évolution prévue dans l'avenir, ainsi que d'autres facteurs que nous croyons pertinents et raisonnables dans les circonstances, mais rien ne garantit que ces estimations et hypothèses s'avéreront exactes. Plusieurs facteurs pourraient faire en sorte que nos résultats, notre degré d'activité, nos réalisations ou notre rendement réels, ou les événements ou faits futurs, diffèrent de manière significative de ceux exprimés de façon implicite ou explicite dans les énoncés prospectifs, notamment, sans s'y limiter, les facteurs décrits à la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion de la Société pour l'exercice 2017 (disponible sur SEDAR à www.sedar.com).

Ces éléments ne sont pas censés représenter une liste exhaustive des facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur nous; toutefois, ils devraient être étudiés attentivement. Les énoncés prospectifs ont pour but de fournir au lecteur une description des attentes de la direction au sujet de la performance financière de la Société et ils peuvent ne pas être pertinents à d'autres fins; les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs figurant aux présentes. En outre, sauf indication contraire, les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse visent à décrire nos attentes en date du 6 décembre 2017, et nous n'avons pas l'intention et déclinons toute obligation d'actualiser ou de réviser ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux éléments d'information ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si nous y sommes tenus en vertu de la loi. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse doivent être lus à la lumière de la présente mise en garde.

À propos de Dollarama

Dollarama est un détaillant à bas prix reconnu au Canada proposant un vaste éventail de produits de consommation courante, de marchandises générales et d'articles saisonniers. Nos 1 135 magasins au Canada offrent à notre clientèle une gamme d'articles à prix attrayants dans des magasins bien situés, que ce soit dans des régions métropolitaines, dans des villes de taille moyenne ou dans des petites villes. Nos produits de qualité sont vendus soit individuellement, soit en lots, à des prix fixes d'au plus 4,00 $.

www.dollarama.com

 

Principales informations financières consolidées






Périodes de 13 semaines
closes les


Périodes de 39 semaines
closes les

(en milliers de dollars et d'actions, sauf les montants par action)

29 octobre

2017



30 octobre
2016



29 octobre

2017



30 octobre
2016



$



$



$



$














Données sur le résultat












Ventes

810 583



738 708



2 328 015



2 108 688


Coût des produits vendus

485 703



447 239



1 415 816



1 300 779


Profit brut

324 880



291 469



912 199



807 909


Frais généraux

117 630



116 972



339 887



330 860


Dotation aux amortissements

17 999



14 666



51 845



42 199


Résultat d'exploitation

189 251



159 831



520 467



434 850


Coûts de financement

10 154



8 517



29 621



22 440


Résultat avant impôt

179 097



151 314



490 846



412 410


Impôt sur le résultat

49 005



41 256



134 264



112 848


Résultat net

130 092



110 058



356 582



299 562














Résultat net de base par action ordinaire

1,16

$


0,93

$


3,15

$


2,50

$

Résultat net dilué par action ordinaire

1,15

$


0,92

$


3,11

$


2,47

$













Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation au cours de la période :













De base

112 191



118 181



113 303



119 864



Dilué

113 601



119 496



114 667



121 101














Autres données












Croissance des ventes d'un exercice à l'autre

9,7

%


11,2

%


10,4

%


11,9

%

Croissance des ventes des magasins comparables2)

4,6

%


5,1

%


5,1

%


5,7

%

Marge brute3)

40,1

%


39,5

%


39,2

%


38,3

%

Frais généraux en pourcentage des ventes3)

14,5

%


15,8

%


14,6

%


15,7

%

BAIIA1)

207 250



174 497



572 312



477 049


Marge d'exploitation3)

23,3

%


21,6

%


22,4

%


20,6

%

Dépenses d'investissement

31 420



42 708



80 497



128 764


Nombre de magasins4)

1 135



1 069



1 135



1 069


Superficie moyenne des magasins (en pieds carrés bruts)4)

10 099



9 990



10 099



9 990


Dividendes déclarés par action ordinaire

0,11

$


0,10

$


0,33

$


0,30

$




















Aux








29 octobre
2017



29 janvier
2017









$



$














Données tirées de l'état de la situation financière












Trésorerie







77 256



62 015


Stocks de marchandises







516 636



465 715


Total des actifs courants







616 829



559 065


Immobilisations corporelles







460 434



437 089


Total de l'actif







1 948 780



1 863 451


Total des passifs courants







253 612



513 402


Total des passifs non courants







1 710 467



1 249 765


Total de la dette1)







1 522 775



1 333 643


Dette nette1)







1 445 519



1 271 628


Capitaux propres (déficit)







(15 299)



100 284


 

1) 

Dans le présent communiqué de presse, le BAIIA, la marge du BAIIA, le total de la dette et la dette nette sont considérés comme des « mesures hors PCGR ». Les mesures hors PCGR ne sont pas des mesures généralement reconnues selon les PCGR et n'ont pas de sens normalisé aux termes des PCGR. Le BAIIA, la marge du BAIIA, le total de la dette et la dette nette font l'objet d'un rapprochement ci-après. Les mesures hors PCGR que calcule la Société pourraient ne pas être comparables à celles utilisées par d'autres émetteurs et devraient être considérées comme un complément aux mesures comparables calculées selon les PCGR et non pas comme pouvant les remplacer ni comme y étant supérieures.

 

Nous avons inclus des mesures hors PCGR afin de fournir aux investisseurs des mesures complémentaires de notre performance financière et opérationnelle. Nous estimons que les mesures hors PCGR sont des mesures complémentaires importantes de la performance financière et opérationnelle, car elles éliminent les éléments qui ont une incidence moindre sur celles-ci, mettant ainsi en évidence des tendances dans nos activités de base que les mesures conformes aux PCGR, à elles seules, ne permettraient pas nécessairement de faire ressortir. Nous croyons également que les analystes en valeurs mobilières, les investisseurs et d'autres parties intéressées ont fréquemment recours aux mesures hors PCGR pour évaluer les émetteurs, qui sont nombreux à utiliser ces mesures aux fins de la présentation de leurs résultats. Notre direction fait par ailleurs appel aux mesures hors PCGR pour faciliter la comparaison de la performance financière et opérationnelle d'une période à l'autre, pour établir les budgets annuels et pour évaluer notre capacité à assumer le service de la dette, les dépenses d'investissement et les besoins en fonds de roulement dans l'avenir.

 






Périodes de 13 semaines
closes les


Périodes de 39 semaines
closes les

(en milliers de dollars)

29 octobre
2017



30 octobre
2016



29 octobre
2017



30 octobre
2016



$



$



$



$


Le tableau suivant présente un rapprochement
du résultat d'exploitation et du BAIIA :
























Résultat d'exploitation

189 251



159 831



520 467



434 850


Ajouter la dotation aux amortissements

17 999



14 666



51 845



42 199


BAIIA

207 250



174 497



572 312



477 049



Marge du BAIIA3)

25,6

%


23,6

%


24,6

%


22,6

%










Le tableau suivant présente un rapprochement de la dette à long terme et du total de la dette :







Aux

(en milliers de dollars)


29 octobre
2017



29 janvier
2017




$



$









Billets non garantis de premier rang portant intérêt aux taux suivants :








Taux annuel fixe de 2,203 %, payable en versements semestriels égaux, échéant le 10 novembre 2022


250 000



-



Taux annuel fixe de 2,337 %, payable en versements semestriels égaux, échéant le 22 juillet 2021


525 000



525 000



Taux annuel fixe de 3,095 %, payable en versements semestriels égaux, échéant le 5 novembre 2018


400 000



400 000



Taux variable équivalant au taux des acceptations bancaires à 3 mois majoré de 59 points de base, payable trimestriellement, échéant le 16 mars 2020


300 000



-



Taux variable équivalant au taux des acceptations bancaires à 3 mois majoré de 54 points de base, payable trimestriellement, échus le 16 mai 2017


-



274 834


Facilité de crédit renouvelable non garantie échéant le 29 septembre 2022


35 000



130 000


Intérêt à payer sur les billets non garantis de premier rang


12 775



3 809


Total de la dette


1 522 775



1 333 643








Aux

(en milliers de dollars)


29 octobre
2017



29 janvier
2017




$



$









Le tableau suivant présente un rapprochement du total de la dette et de la dette nette :














Total de la dette


1 522 775



1 333 643


Trésorerie


(77 256)



(62 015)


Dette nette


1 445 519



1 271 628


 

2) 

La croissance des ventes des magasins comparables constitue une mesure de l'augmentation ou de la diminution, selon le cas, en pourcentage des ventes des magasins ouverts depuis au moins 13 mois d'exercice complets par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent, y compris les magasins délocalisés et agrandis.

3) 

La marge brute correspond au profit brut divisé par les ventes. Les frais généraux en pourcentage des ventes correspondent aux frais généraux divisés par les ventes. La marge d'exploitation correspond au résultat d'exploitation divisé par les ventes. La marge du BAIIA correspond au BAIIA divisé par les ventes.

4) 

À la clôture de la période.

 

SOURCE Dollarama inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:33
Urbanimmersive Inc. (« UI », « Urbanimmersive » ou la « Société ») , la plateforme de marketing de contenu immobilier, est heureuse d'annoncer, sous réserve de l'approbation du TSX-V, la nomination de Jean-François Grou à titre de nouvel...

à 15:30
Fier d'appuyer des projets structurants pour la grande région de Montréal, le gouvernement du Québec octroie une aide financière jusqu'à un maximum de 100?000 $ pour soutenir la première année du Technopôle IVÉO, un écosystème d'innovation dans le...

à 15:23
L'Institut de développement urbain du Québec (IDU) prend acte d'un budget sans surprise, mais porteur de bonnes nouvelles pour l'avenir de la Ville de Québec. L'IDU salue la déclaration du maire qui a affirmé en substance que ce budget est le dernier...

à 15:15
Le gouvernement du Québec alloue une aide financière de 2?859?103 $ à la Municipalité de Sainte-Catherine pour des travaux de réfection et de réaménagement des accès routiers au quai Baillargeon. Le ministre délégué aux Affaires maritimes et...

à 15:09
Une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) tiendra une audience pour déterminer si elle doit accepter une entente de règlement conclue entre le personnel de l'OCRCVM et Anne...

à 15:00
Les investissements dans les infrastructures publiques appuient les services de transport en commun efficaces, abordables et durables qui aident les Canadiens et leurs familles à se rendre au travail, à l'école ou vers les services essentiels à...




Communiqué envoyé le 6 décembre 2017 à 07:00 et diffusé par :