Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujet : Plaidoyer (politique)

Abolition de la fonction de Commissaire à la santé et au bien-être - Le milieu de la santé et des services sociaux dénonce l'absence de consultation



QUÉBEC, le 4 déc. 2017 /CNW Telbec/ - En adoptant le projet de loi 150, le gouvernement fera disparaître définitivement le poste de Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE). Ce serait une erreur, déplorent les intervenants du milieu de la santé et des services sociaux réunis en collectif autour de 15 grandes solutions visant à assurer la pérennité du système de santé. Ils déplorent que le gouvernement ait fermé la porte à toute consultation sur cette décision lourde de sens. Rappelons que cette fonction avait été créée par le premier ministre, Philippe Couillard lui-même, alors qu'il était ministre de la Santé et des Services sociaux, en 2005.

« Gérant plus de la moitié du budget de l'État, le ministère de la Santé et des Services sociaux doit être suivi de près par un organisme qui a les coudées franches, qui ne dépend pas du ministre lui-même », explique le président de l'Association médicale du Québec (AMQ), Dr Hugo Viens.

« Très souvent, les interventions du commissaire, véritable chien de garde du système de santé ont permis d'identifier des problèmes concrets et ont contribué à améliorer les choses. C'est un contre-pouvoir très important », renchérit le vice-président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jean Lacharité.

« C'est aussi un forum qui permet à tous les acteurs de s'exprimer sur l'état du réseau pour l'améliorer en dehors du carcan partisan. On nous promet que le rôle du commissaire continuera d'être assumé par des organismes à l'intérieur même du ministère. Nous n'y croyons pas », ajoute le président de l'Alliance des patients pour la santé (APS), Jérôme Di Giovanni.

Le 23 octobre, l'APS, l'AMQ, la CSN et l'Association des cadres supérieurs de la santé et des services sociaux (ACSSSS) présentaient 15 solutions pour redresser le système de santé. « Nous pensons que la gouvernance du réseau ne va pas dans le bon sens actuellement. Nous croyons qu'il faut renforcer les mécanismes de participation et de consultation de la population, réviser le partage des pouvoirs au sein des mégastructures et les dépolitiser. Quant à la fonction de Commissaire à la santé et au bien-être, relevant non pas du gouvernement, mais de l'Assemblée nationale, elle demeure essentielle à nos yeux », conclut la présidente de l'ACSSSS, Carole Trempe.

 

SOURCE Alliance des patients pour la santé


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:00
Veuillez noter que le député Serré, au nom de l'honorable Jane Philpott, ministre des Services aux Autochtones, annoncera l'octroi d'une contribution financière pour le projet de recherche « Renforcer l'éducation et améliorer le succès scolaire » du...

23 jun 2018
La société Pomdial inc. confirme qu'elle complétera l'acquisition des actifs du Groupe CidreCo inc., producteur des cidres de glace Neige et Domaine Pinnacle, à la suite d'une décision rendue hier par la Cour supérieure relativement à l'appel de...

23 jun 2018
The Stars Group Inc. (« The Stars Group » ou « l'Entreprise ») a annoncé aujourd'hui l'émission faite par Stars Group Holdings B.V. et Stars Group (US) Co-Borrower, LLC (les « Émetteurs »), ainsi que ses filiales en propriété exclusive indirectes,...

23 jun 2018
Veuillez prendre note que le député T.J. Harvey annoncera l'octroi d'une contribution financière en infrastructure routière à la Première Nation de Tobique, au nom de l'honorable Jane Philpott, ministre des Services aux Autochtones. Une brève...

23 jun 2018
Au terme d'une assemblée syndicale tenue cet après-midi, les membres de la section locale 522 d'Unifor ont rejeté les dernières offres patronales à 93 %, déclenchant du même coup la grève. « Cette sortie témoigne de la frustration que les membres...

23 jun 2018
Environ 225 professionnels de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) - membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) - ont voté récemment à 97 % pour un mandat de grève qui pourra être exercé...




Communiqué envoyé le 4 décembre 2017 à 13:23 et diffusé par :