Le Lézard
Classé dans : Science et technologie
Sujet : Nouveaux produits et services

Éléphant sur grand écran propose deux films d'animation au MNBAQ dans l'esprit des Fêtes



QUÉBEC, le 4 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) est heureux de présenter, grâce à Éléphant : mémoire du cinéma québécois, une projection toute spéciale, s'inscrivant dans l'esprit des Fêtes, destinée aux jeunes cinéphiles ainsi qu'à leurs parents. Deux films d'animation seront présentés le dimanche 10 décembre prochain, à 14 h, à l'Auditorium Sandra et Alain Bouchard du pavillon Pierre Lassonde du Musée : Gertie le dinosaure (1914), de Winsor McCay, et Le village enchanté (1956), de Marcel et Réal Racicot, le premier long métrage d'animation à avoir été réalisé au Canada.

Après la projection, une rencontre dirigée par Annie Frenette, chargée de cours en science de l'animation à l'Université Laval, aura lieu avec les jeunes amateurs friands de cinéma d'animation, qui auront envie d'en savoir plus sur la création cinématographique. Les participants auront l'occasion de se familiariser avec les différentes techniques d'animation, notamment en s'amusant avec des flipbooks ou folioscopes - petits livrets de dessins ou de photographies, qui, feuilletés rapidement, procurent à l'oeil l'illusion que le sujet représenté est en mouvement - ou encore des zootropes, ces jouets optiques permettant de donner l'illusion de mouvement d'un personnage dessiné. Catherine-Ève Gadoury, du MNBAQ, et Marie-José Raymond, codirectrice d'Éléphant, se joindront à Annie Frenette pour la réalisation de cet atelier spécial.

Les deux films
Gertie le dinosaure, créé par Winsor McCay en 1914, n'est peut-être pas le tout premier dessin animé, mais c'est le premier mettant en vedette un animal avec une personnalité attrayante, ce qui en fait le précurseur de Walt Disney. C'est également la première production utilisant la technique d'animation des images-clés. Gertie le dinosaure raconte la visite de son auteur, Winsor McCay, au musée d'histoire naturelle. Ce dernier parie avec un groupe de savants incrédules qu'il peut faire revivre un dinosaure grâce à des dessins animés. Pour le prouver, il organise une projection cinématographique, passant de prises de vue réelles au dessin animé, alors qu'on le voit exécuter une séance de dressage d'un dinosaure.

Le village enchanté fait partie de l'histoire cinématographique canadienne puisqu'il s'agit du premier long métrage d'animation à avoir été réalisé au pays. Les frères Marcel et Réal Racicot ont travaillé quatre ans dans leur petit studio de Montréal, un véritable tour de force, avant que Le village enchanté ne soit présenté en grande première au cinéma Saint-Denis, le 23 décembre 1956, devant une foule absolument ravie. Les deux frères Racicot y évoquent la colonisation de l'Abitibi, en s'inspirant autant des légendes québécoises que des dessins animés hollywoodiens, situant le récit dans un cadre de bienséance catholique et intégrant même au passage des éléments fantastiques.

Ces deux films, de purs ravissements, ont été restaurés par Éléphant au laboratoire MELS sous la direction de Marie-José Raymond et Claude Fournier.

À propos d'Éléphant : mémoire du cinéma québécois
Mis sur pied en 2007, Éléphant : mémoire du cinéma québécois est un vaste chantier entièrement financé par Québecor destiné à numériser, restaurer, conserver et rendre accessible l'ensemble des longs métrages de fiction du patrimoine cinématographique québécois. Codirigé par Claude Fournier et Marie-José Raymond, Éléphant a, depuis sa création, restauré 225 films qui sont offerts 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur le service de vidéo sur demande illico de Vidéotron au canal 900, sur illico.tv et sur l'application illico. De plus, les films sont également accessibles, à mesure qu'ils y sont versés, sur iTunes Canada, États-Unis, France, et autres pays d'Europe et d'Afrique, en version originale et sous-titrée, partout où l'une des langues officielles est le français ou l'anglais. Le site Internet Éléphant : mémoire du cinéma québécois, www.elephantcinema.quebec, constitue quant à lui la plus importante banque de données et d'information sur le cinéma québécois.

Les films restaurés par Éléphant : mémoire du cinéma québécois peuvent maintenant être visionnés sur grand écran dans le confort de deux grandes institutions culturelles, grâce au récent partenariat avec la Cinémathèque québécoise et le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ).

Éléphant : mémoire du cinéma québécois est un projet philanthropique. À cet effet, Québecor n'en tire aucun avantage pécuniaire. À l'exception d'un montant minimal pour couvrir une partie des frais d'exploitation de la plateforme, la totalité des revenus de la diffusion de ces films est reversée aux détenteurs des droits et aux créateurs du cinéma québécois.

 

SOURCE Québecor


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:32
Andreani Logistics Group, la plus grande entreprise de logistique d'Argentine, fait figure de chef de file dans la planification informatique, les concepts de construction et les systèmes numériques de pointe. Cependant, la croissance de l'entreprise...

à 15:03
Ce lundi, Brad Smith, président de Microsoft Corp., a annoncé un engagement de 50 millions $ sur les cinq prochaines années, afin de placer l'intelligence artificielle dans les mains des individus et organisations du monde entier qui oeuvrent à la...

à 14:46
Le président du Conseil du Trésor, l'honorable Scott Brison, rendra visite à des étudiantes de la région qui participent à Hackergal, un marathon de programmation qui aura lieu à l'échelle du Canada le 13 décembre 2017. Le ministre Brison adressera...

à 14:30
L'honorable Amarjeet Sohi, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, et Jenny Gerbasi, présidente de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), ont annoncé aujourd'hui le financement de 72 initiatives dans des collectivités du pays...

à 14:00
Le 8 décembre, l'Équipe d'enquête sur la cybercriminalité de la Division nationale de la GRC a porté des accusations criminelles contre Jimson Kannanthara James, 31 ans, de Toronto, arrêté le 26 octobre dans le cadre d'une enquête appelée « projet...

à 13:41
Les autorités en valeurs mobilières de l'Alberta, de la Colombie-Britannique, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, du Québec et de la Saskatchewan (les autorités participantes) ont annoncé aujourd'hui la conclusion d'un accord de...




Communiqué envoyé le 4 décembre 2017 à 11:00 et diffusé par :