Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Aujourd'hui : Unifor sera à Queen's Park pour faire pression en faveur d'une norme de quatre heures de soins de santé directs par résident par jour dans les établissements de soins de longue durée



TORONTO, le 4 déc. 2017 /CNW/ - Plus de 50 travailleurs du secteur des soins de longue durée, représentés par Unifor, seront aujourd'hui à Queen's Park pour militer en faveur d'une norme de quatre heures de soins directs par résident par jour dans les établissements de soins de longue durée.

« Le secteur des soins de longue durée est rendu à un point critique - la pénurie de personnel, les cas plus complexes et un financement stagnant ont créé une situation qui est fort inquiétante et insoutenable », a affirmé Naureen Rizvi, directrice régionale d'Unifor de l'Ontario. « Grâce à leur expérience de première ligne, nos membres savent pourquoi nous avons besoin de quatre heures de soins directs pour chaque résident, et ce, chaque jour. »

Le syndicat, tout comme ses prédécesseurs, réclame une norme de soins de santé minimale depuis plus de 15 ans. Samedi dernier, le syndicat a également publié la vidéo #6minchallenge (défi six minutes), qui met en lumière le temps approximatif dont les préposés aux services de soutien à la personne disposent le matin pour préparer les résidents à déjeuner, et appuie le besoin d'une norme de quatre heures de soins directs. À l'heure actuelle, il n'existe aucune norme minimale de soins pour le secteur.

Les militants d'Unifor rencontreront les membres de tous les partis pour promouvoir : 

1. L'adoption du projet de loi 33, Loi modifiant la Loi de 2007 sur les foyers de soins de longue durée afin d'établir une norme minimale de quatre heures de soins quotidiens par résident.

2. La mise en oeuvre rapide du plan Vieillir en confiance : plan d'action de l'Ontario pour les personnes âgées. Unifor appelle le gouvernement à établir un échéancier rapide pour la mise en oeuvre d'une norme de quatre heures de soins directs quotidiens par résident et demande que cette norme vise précisément le personnel qui prend soin directement des résidents, en respectant les points suivants :

3. Les rapports sur le niveau de dotation doivent être transparents et la norme de soins doit être applicable.

Bien que le syndicat soit satisfait que le gouvernement de l'Ontario envisage de mettre en place un plan pour répondre aux besoins des personnes âgées, Unifor continue à exercer des pressions sur les députés provinciaux afin de s'assurer que des normes élevées et mesurables soient établies. « Le nouveau plan d'action du gouvernement pour les personnes âgées pourrait être une bonne étape, mais il n'a pas été clairement établi que ce plan comprendrait une norme de quatre heures de soins directs par résident. Sans cette inclusion, les personnes âgées en Ontario n'obtiendront pas les soins dont ils ont besoin et nous ne serons pas plus avancés », a soutenu Andy Savela, directeur des soins de santé.

Pour en savoir davantage au sujet du lobbyisme d'Unifor touchant les soins de longue durée et du défi six minutes (#6minchallenge), veuillez consulter la page : http://www.unifor.org/fr/passer-a-laction/compagnes/soins-aux-personnes-agees-en-ontario.

Unifor est le principal syndicat du secteur privé au Canada et représente 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l'économie. En Ontario, Unifor représente environ 160 000 travailleurs, y compris 25 000 travailleurs du secteur des soins de santé, dont 9 000 dans le secteur des soins de longue durée. Le syndicat défend tous les travailleurs et leurs droits, lutte pour l'égalité et la justice sociale au Canada et à l'étranger et cherche à engendrer un changement progressiste en vue d'un avenir meilleur.

SOURCE Le Syndicat Unifor


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:35
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et le député d'Abitibi-Est, monsieur Guy Bourgeois,...

à 15:00
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a aujourd'hui rencontré des chercheurs du pôle Québec-Maritimes de l'Initiative canadienne de recherche sur l'abus de substances (ICRAS) à Montréal. Cette équipe de recherche s'emploie à...

à 14:15
Le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) a publié aujourd'hui un document d'orientation présentant ses réflexions préliminaires sur la meilleure façon de mettre en oeuvre les modifications au Règlement sur les médicaments brevetés...

à 13:59
L'AGISQ, la voix des archivistes médicaux du Québec, réagit à l'annonce du portail Carnet santé Québec. «?Nous appuyons l'objectif du gouvernement de fournir à chaque Québécois l'accès à son dossier médical en ligne. Nous notons que le gouvernement...

à 13:45
Afin de faciliter la vie des citoyennes et des citoyens, le Gouvernement du Québec lance Carnet santé Québec, un service en ligne qui permettra aux usagers du réseau de la santé et des services sociaux d'accéder en tout temps à leurs renseignements...

à 11:55
Action Autonomie, le collectif de défense de droits en santé mentale de Montréal constate, à la lecture du rapport de la coroner Karine Spénard sur la mort d'André Benjamin, que plusieurs questions sur le travail des policiers resteront...




Communiqué envoyé le 4 décembre 2017 à 07:00 et diffusé par :