Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

L'APTS juge insuffisant l'ajout de psychologues dans le réseau de la santé et des services sociaux



LONGUEUIL, QC, le 29 nov. 2017 /CNW Telbec/ - L'APTS estime que l'ajout de psychologues et autres professionnel·le·s pour servir la clientèle jeunesse est certes bienvenu, mais demeure largement insuffisant pour répondre à la demande. « Comme nous l'avons maintes fois démontré par le passé, réduire les listes d'attente n'équivaut pas nécessairement à une prise en charge rapide. Dans le cas des jeunes suicidaires, par exemple, il faut non seulement des psychologues pouvant répondre rapidement, mais également des personnes intervenantes psychosociales en nombre suffisant. Or le ministre Barrette a effectué des compressions massives, en CLSC notamment, réduisant ainsi les services aux personnes les plus à risque, s'inquiète la présidente de l'APTS, Carolle Dubé. Il a également transféré de précieuses ressources psychosociales des CLSC vers les GMF, ce qui a appauvri l'offre de service. »

Dans son annonce, le ministre a une nouvelle fois évoqué le « respect des standards ministériels ». L'APTS considère qu'une volonté de standardiser à la baisse les services psychologiques se cache souvent derrière ces mots, notamment en limitant le nombre de séances et la durée des interventions. « Depuis plusieurs années, l'autonomie de nos membres est mise à mal par les compressions et la standardisation des pratiques, dénonce Carolle Dubé. Nous souhaitons que l'ajout de ressources et la réduction du temps d'attente annoncés ne se traduisent pas encore par une restriction de l'autonomie professionnelle des intervenant·e·s. Les patient·e·s, entre autres les jeunes, méritent des thérapies adaptées à leurs besoins et en nombre suffisant. Nous souhaitons également que la prévention soit remise au coeur des services offerts. »

Par ailleurs, l'APTS rappelle au gouvernement ses engagements pris dans le Plan d'action en santé mentale 2015-2020. Les mesures 16 et 29, notamment, qui demandent aux établissements d'assurer un suivi étroit des personnes qui sont, ou qui ont été, en danger grave de poser un geste suicidaire.

À propos de l'APTS
Avec 52 000 membres, l'APTS est un syndicat indispensable du réseau public de la santé et des services sociaux. Elle représente plus d'une centaine de titres d'emploi distincts parmi le personnel professionnel et technique dans les domaines du diagnostic, de la réadaptation, de la nutrition, de l'intervention psychosociale, du soutien clinique et de la prévention.

 

SOURCE Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:35
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et le député d'Abitibi-Est, monsieur Guy Bourgeois,...

à 15:00
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a aujourd'hui rencontré des chercheurs du pôle Québec-Maritimes de l'Initiative canadienne de recherche sur l'abus de substances (ICRAS) à Montréal. Cette équipe de recherche s'emploie à...

à 14:15
Le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) a publié aujourd'hui un document d'orientation présentant ses réflexions préliminaires sur la meilleure façon de mettre en oeuvre les modifications au Règlement sur les médicaments brevetés...

à 13:59
L'AGISQ, la voix des archivistes médicaux du Québec, réagit à l'annonce du portail Carnet santé Québec. «?Nous appuyons l'objectif du gouvernement de fournir à chaque Québécois l'accès à son dossier médical en ligne. Nous notons que le gouvernement...

à 13:45
Afin de faciliter la vie des citoyennes et des citoyens, le Gouvernement du Québec lance Carnet santé Québec, un service en ligne qui permettra aux usagers du réseau de la santé et des services sociaux d'accéder en tout temps à leurs renseignements...

à 11:55
Action Autonomie, le collectif de défense de droits en santé mentale de Montréal constate, à la lecture du rapport de la coroner Karine Spénard sur la mort d'André Benjamin, que plusieurs questions sur le travail des policiers resteront...




Communiqué envoyé le 29 novembre 2017 à 11:23 et diffusé par :