Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Nouveaux produits et services

Un nouvel outil qui permet aux patientes et patients de mieux se prendre en charge après une hospitalisation est adopté partout dans la province



TORONTO, le 27 nov. 2017 /CNW/ - Vingt-sept hôpitaux de l'Ontario adoptent un outil novateur et reconnu qui aide les patients à gérer leurs soins après avoir quitté l'hôpital. L'adoption de cet outil, dernière initiative en date entreprise dans le cadre d'un programme provincial qui met en pratique la prestation de soins fondés sur des données probantes plus rapidement, pourrait profiter à environ 50 000 patients au cours de la première année seulement.

ARTIC (Groupe CNW/Qualité des services de santé Ontario)

L'outil d'organisation de la sortie de la patiente/du patient (OOSP) est un outil standardisé, mais adaptable, qui fournit aux patients une série de consignes claires et faciles à comprendre à suivre lorsqu'ils sortent de l'hôpital. Il a pour but d'améliorer la transition entre l'hôpital et le domicile ce qui, selon la recherche, se traduit par une réduction des réadmissions, une meilleure observance des médicaments, de meilleurs résultats pour la santé et plus de confiance de la part des patients dans leur capacité de ce prendre en charge.

L'OOSP a été mis au point par des patientes et patients, des aidantes et aidants et des fournisseurs de soins à l'OpenLab du Réseau universitaire de santé - atelier de conception et d'innovation voué à la recherche de solutions créatives en matière de soins de santé. L'OOSP consiste en un plan de sortie qui utilise un langage simple, de gros caractères, des illustrations et des images pour rendre l'information aussi facile à comprendre que possible. Il est disponible en 15 langues et comporte un espace où les patients peuvent prendre des notes.

L'OOSP, qui a été testé dans huit hôpitaux de Toronto, est maintenant utilisé dans toute la province avec le soutien du programme ARTIC (adopter la recherche pour améliorer les soins), mis en oeuvre par le Council of Academic Hospitals of Ontario de concert avec Qualité des services de santé Ontario. ARTIC a pour but d'accélérer le déploiement d'avancées médicales fondées sur des données probantes à l'échelle de la province.

La sortie de l'hôpital peut être source de stress pour les patients et leurs proches. Les gens ne sont pas toujours entièrement remis de leur maladie ou blessure et, avec leurs proches, ils s'inquiètent souvent de leur état et de la façon dont ils vont se prendre en charge de retour à la maison. Ce stress peut les empêcher de retenir les consignes qui leur sont fournies à la sortie par le personnel de l'hôpital au sujet des médicaments à prendre, des symptômes à surveiller et des rendez-vous de suivi à ne pas manquer.

Selon un rapport du comité provincial d'experts sur les hospitalisations évitables, les consignes fournies par les hôpitaux après une hospitalisation sont souvent mal communiquées, car les patients ne comprennent pas les termes médicaux, ne parlent pas bien l'anglais, ou sont dans l'incapacité de mémoriser ces consignes ou trop stressés pour les absorber.

« La transition de l'hôpital au domicile peut être risquée si les patientes et patients ne reçoivent pas de détails et des consignes relatives à la gestion des soins qui soient faciles à comprendre et à appliquer, affirme le Dr Joshua Tepper, président-directeur général de Qualité des services de santé Ontario. En aidant les hôpitaux, les patients et leurs médecins de famille à bien communiquer entre eux au sujet des soins à recevoir après la sortie de l'hôpital, l'OOSP peut jouer un rôle déterminant en améliorant les résultats pour la santé des personnes concernées. »

Les plans de sortie de l'hôpital sont habituellement préparés pour les médecins et d'autres cliniciens, pas à l'intention des patientes et patients. En fait, il arrive que ceux-ci ne reçoivent pas un tel plan lorsqu'ils quittent l'hôpital. Or, l'OOSP a été conçu par des patients pour les patients. En outre, il est rempli par la patiente ou le patient et ses proches et pour s'assurer que les consignes sont bien comprises, on demande à la personne de les mémoriser et de les reformuler à sa façon. Un plan de sortie traditionnel, plus complexe, est toujours envoyé au médecin de famille.

« L'OOSP donne aux patients des connaissances qui leur permettent de mieux se prendre en charge, explique Tai Huynh, directeur créatif à l'OpenLab et chargé de projet pour l'OOSP. Non seulement cet outil améliore l'expérience de la patiente ou du patient, mais il peut aussi l'aider à mieux suivre le plan de soins et à obtenir de meilleurs résultats. »

Dans les huit hôpitaux qui ont testé l'OOSP, la compréhension des patients s'est améliorée de 9,3 % à 19,4 % dans les domaines clés couverts par l'OOSP standard - médicaments, signes de risque, reprise des activités, qui appeler pour poser des questions et rendez-vous de suivi. Dans l'ensemble, les hôpitaux ont constaté des améliorations considérables au chapitre de l'expérience des patients et des fournisseurs de soins.

 « Les résultats positifs obtenus grâce à l'OOSP montrent à quel point il peut être bénéfique tant pour les patients que pour les fournisseurs de soins de santé lorsqu'on donne aux patients la possibilité de participer à l'élaboration de solutions à certains des défis qu'ils doivent affronter », affirme Michelle Noble, directrice générale du Council of Academic Hospitals of Ontario.

À compter du début de l'année 2018, les hôpitaux participants seront encouragés à déployer l'OOSP dans un plus grand nombre de services et à inviter d'autres hôpitaux de leur région à l'utiliser. De plus en plus de patients vont en bénéficier, car cet outil est en passe de devenir le modèle de soins du futur.

À propos d'ARTIC

Codirigé par Qualité des services de santé Ontario de concert avec le Council of Academic Hospitals of Ontario (CAHO), le programme ARTIC (adopter la recherche pour améliorer les soins) est un modèle reconnu qui accélère la prestation équitable de soins fondés sur des données probantes pour la population de l'Ontario. Le programme ARTIC, qui jouit du soutien du ministère de la Santé et des Soins de longue durée, fournit un financement et un soutien actif aux équipes chargées de projet pendant environ deux ans afin d'assurer la mise en oeuvre réussie et la viabiliité des interventions parmi un plus grand nombre de fournisseurs de soins de l'Ontario.

Pour en savoir plus sur ARTIC et ses programmes et la façon dont ils améliorent la qualité des soins en Ontario, consultez le site Web du Council of Academic Hospitals of Ontario ou de Qualité des services de santé Ontario.

SOURCE Qualité des services de santé Ontario


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:06
Le gouvernement du Québec verse une aide financière de 187 040 $ à GESMUS, l'entreprise de gestion de la Société des médecins de l'Université de Sherbrooke (SMUS). Ce montant appuiera la réalisation, en partenariat avec Omnimed et le Centre intégré...

à 10:47
Un fournisseur de technologies pour les sciences de la vie, récompensé par des prix, acquiert une start-up brillante de gestion sémantique des données   SciBite, une entreprise dont la technologie révolutionne la R & D des sociétés pharmaceutiques...

à 10:03
Les plus de 300 000 Canadiens et leur famille qui vivent avec le diabète de type 1 (DT1) au pays se réjouissent de l'annonce faite aujourd'hui du gouvernement du Canada et de l'Agence du revenu du Canada (ARC) d'annuler les nouvelles lettres...

à 10:00
L'automne a été bien rempli à la Fondation québécoise du cancer. De Gatineau à Québec, en passant par Montréal, Trois-Rivières et Sherbrooke, la série Cancerto a su donner espoir et réconfort à plusieurs touchés par le cancer en recueillant 350 270 $...

à 10:00
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, annonce qu'une entente a été conclue aujourd'hui avec la Corporation des services d'ambulance du Québec (CSAQ). Cette entente permet notamment de convenir des aménagements...

à 10:00
La CNESST rendra publiques le 12 décembre les conclusions de son enquête sur l'explosion survenue à l'usine de Rio Tinto Fer et Titane le 30 mars 2017, et ayant blessé sans gravité quatre travailleurs de l'entreprise. Les journalistes sont conviés à...




Communiqué envoyé le 27 novembre 2017 à 11:00 et diffusé par :