Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Actualité gouvernementale, Affaires étrangères

Le Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière se réunit pour la sixième fois



OTTAWA, le 24 nov. 2017 /CNW/ - Les membres du Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière se sont réunis hier pour faire le point et discuter des prochaines étapes concernant la gestion de la migration irrégulière à la frontière canadienne.

Le ministre fédéral et président du Groupe de travail, Marc Garneau, a souhaité la bienvenue à tous les membres du groupe et les a remerciés de leur soutien et de leurs efforts pour gérer la situation dans les derniers mois.

Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, et le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, ont informé le groupe des mesures les plus récentes que le gouvernement fédéral a prises pour corriger la situation de la migration irrégulière.

Le ministre Goodale a loué la coopération harmonieuse des ministères, des partenaires et des autres ordres de gouvernement qui ont eu à gérer la situation. Il a ajouté que même si le nombre de demandeurs d'asile qui traversent la frontière de manière irrégulière à Lacolle a diminué depuis le sommet de 200 à 250 par jour observé pendant l'été, cet automne, la Gendarmerie royale du Canada (GRC)  continue à intercepter environ 60 personnes par jour dans ce secteur. Le ministre Goodale a aussi décrit la discussion fructueuse qu'il a eue à ce sujet avec la secrétaire par intérim de la Sécurité intérieure des États-Unis, Elaine Duke, à l'occasion d'une rencontre bilatérale tenue dans le cadre de la réunion des ministres de l'Intérieur du G7, en Italie le mois dernier.

Comme il se peut que le nombre de migrants irréguliers augmente étant donné que le gouvernement américain a récemment décidé d'abolir le Statut de protection temporaire des Nicaraguayens et des Haïtiens, le ministre Goodale a insisté pour dire que nous ne pouvons pas faire preuve de complaisance et que nous devons nous préparer à tous les scénarios. Un plan d'intervention stratégique national a donc été conçu en collaboration avec l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), la GRC, Sécurité publique, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et l'Agence de la santé publique du Canada. Le plan national repose sur les leçons tirées à Lacolle et à Cornwall. Souple et adaptable, il offre des orientations générales pour faciliter la planification régionale en vue de cette possible augmentation.    

À l'échelon régional, des plans sont aussi mis en place, en collaboration avec les instances provinciales, dans l'éventualité de l'arrivée d'une autre vague de demandeurs d'asile. Ces plans, qui s'appuieront sur le plan national, offriront aux partenaires un cadre de travail et des lignes directrices pour gérer les particularités de leur région. Les plans d'intervention régionaux de la Colombie-Britannique et du Manitoba, qui s'inspirent des leçons retenues au Québec, seront mis à l'essai sous peu. Les essais dans les autres régions suivront.

De son côté, le ministre Hussen a fait part des progrès réalisés par IRCC quant à la réduction du nombre de décisions d'admissibilité qui se sont accumulées au cours de l'été. On dénombre actuellement moins de 500 cas, tandis qu'il y en avait environ 6 000 lors de la période de pointe de la mi-août. Il a aussi indiqué qu'à l'heure actuelle les entrevues de recevabilité ont lieu dans la semaine qui suit l'arrivée des demandeurs d'asile. IRCC continue également d'accélérer le traitement des demandes de permis de travail des demandeurs d'asile à travers le Canada, et le temps de traitement moyen est de moins de 30 jours. À ce jour, IRCC a accordé plus de 4 100 permis de travail.

Le ministre Hussen a indiqué qu'en réponse à la situation actuelle, la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada (ISR) a créé une équipe d'intervention spéciale. En ce qui concerne les demandes d'asile réglées, les taux d'acceptation reflètent la diversité de pays d'origine des demandeurs. À titre d'exemple, le taux d'acceptation des Haïtiens est de 10 p. 100, tandis que celui des Nigérians est de 46 p. 100.

Le ministre Hussen a également parlé des efforts déployés aux États-Unis pour communiquer de l'information précise sur les lois et le système d'octroi de l'asile du Canada aux immigrants et aux communautés touchées par le Statut de protection temporaire. Il a ajouté que le gouvernement du Canada continue de travailler en collaboration avec les autorités américaines pour trouver des solutions à la migration irrégulière.

Le député Randy Boissonnault a effectué une visite à Miami les 18 et 19 novembre durant laquelle il a rencontré des dirigeants et des gens influents locaux des communautés haïtienne et hispanique. Les députés Pablo Rodriguez et Emmanuel Dubourg ont donné plus de détails au groupe sur leur visite respective à New York, cette semaine, où ils ont rencontré des organisations clés du domaine de l'immigration, des élus et de nombreux médias ainsi que des communautés hispaniques et haïtiennes et d'autres communautés d'immigrants. M. Dubourg a tenu à souligner l'importance d'effectuer de la sensibilisation dans plusieurs langues, tant au Canada qu'aux États-Unis, pour que les gens comprennent bien le système d'immigration canadien.

Le ministre Hussen a aussi mentionné que dans les derniers mois, l'ambassade du Canada à Washington D.C. et son réseau de 12 consulats généraux aux États-Unis ont mobilisé plus de 40 décideurs américains, dont des membres du Congrès, des gouverneurs et des lieutenants-gouverneurs, et ont rencontré plus de 300 représentants diplomatiques, organisations non gouvernementales, dirigeants communautaires et représentants municipaux, de comté et d'État dans des communautés de partout au pays.  

Le ministre québécois de l'Immigration, David Heurtel, a indiqué que la Province du Québec est également activement impliquée dans les efforts de sensibilisation au Québec et à l'extérieur du Canada. Il a fait état de la réunion qu'il a tenue récemment avec le consul général des États-Unis à Montréal, où il a réitéré l'importance d'une collaboration étroite avec les États-Unis.

La ministre ontarienne de la Citoyenneté et de l'Immigration, Laura Albanese, a parlé du travail réalisé par la Province en août 2017, lorsqu'elle a offert un soutien à environ 300 demandeurs d'asile quand ils ont été déménagés temporairement du Québec à Cornwall. Dans le cadre de cette initiative, l'Ontario a travaillé de concert avec des fournisseurs de services pour offrir sur place une clinique de santé, de l'aide d'urgence, des séances d'orientation sur le processus de détermination de l'admissibilité à l'asile et des services aux nouveaux arrivants. Le personnel du Centre provincial des opérations d'urgence a été déployé sur place pour assurer une intervention complète et coordonnée. La ministre Albanese a expliqué que les leçons retenues de l'expérience de Cornwall contribueront aux interventions qui seront réalisées lors des arrivées prochaines.    

Citations

« Les représentants fédéraux et provinciaux ont discuté à plusieurs reprises cet automne de ce problème et de ses répercussions dans notre pays. Nous allons poursuivre notre étroite collaboration, ainsi que la coopération avec les É.-U., pour maintenir l'intégrité de notre système et de notre frontière commune. »

L'honorable Marc Garneau, ministre et président du Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière

« Nous continuons d'entretenir un dialogue ouvert avec les États-Unis, et nous travaillons ensemble pour trouver des solutions en vue de réduire au minimum l'afflux de migrants irréguliers. »

L'honorable Ahmed Hussen, ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

« Nous avons exposé le portrait très précis de l'expérience québécoise face à la hausse des passages irréguliers à la frontière depuis l'été dernier. C'est en tenant compte de cette expérience concrète que nous pouvons parer à toutes les éventualités et améliorer nos interventions concertées. Le gouvernement du Québec continue de suivre la situation de près afin de répondre à un potentiel flux migratoire. »

L'honorable David Heurtel, ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion du Québec

« Dans le cadre de ce groupe de travail, l'Ontario travaille de près avec le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec pour collaborer dès le départ en ce qui concerne la migration irrégulière. Ces discussions et cet échange d'information tôt dans le processus nous aideront à planifier nos mesures de manière proactive, à mobiliser les municipalités et à tenir les communautés au courant. »

L'honorable Laura Albanese, ministre ontarienne de la Citoyenneté et l'Immigration

Faits saillants

Liens connexes

 

SOURCE Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 19:22
La ministre McKenna a souligné le leadership du Canada en ce qui concerne la lutte contre les changements climatiques et la promotion de la croissance écologique à l'occasion du sommet One Planet, organisé aujourd'hui par le président de la France,...

à 18:42
Alimentation Couche-Tard Inc. (« Couche?Tard » ou la « Société ») annonce aujourd'hui que Monsieur Alain Bouchard, fondateur et président exécutif du conseil d'administration, a informé la Société de son intention de vendre 200 000 actions à droit...

à 18:40
Backbase 6 fait face aux principaux défis qui ralentissent la transformation numérique  À l'occasion de Backbase Connect, sa conférence annuelle destinée aux clients qui a rassemblé 650 clients actuels et potentiels et partenaires, Backbase a lancé...

à 18:13
CoinPoker, une entreprise proposant une salle de poker en ligne basée sur la crypto-monnaie qui a vendu la totalité de ses actifs pré-ICO en seulement six jours et qui a déjà distribué 100 millions de CHP, organise désormais des tournois gratuits...

à 18:03
Saputo inc. (« Saputo ») a conclu aujourd'hui la transaction annoncée le 1er novembre 2017 et acquis Betin, Inc., faisant affaire sous le nom de Montchevre. Ses activités sont exploitées dans une usine située à Belmont au Wisconsin (États-Unis)....

à 18:00
Les membres du conseil d'arrondissement de Ville-Marie ont adopté à l'unanimité un budget de fonctionnement de 88 256 900 $ pour l'exercice financier 2018 au cours d'une séance extraordinaire tenue cet après-midi. Ce budget représente une hausse de...




Communiqué envoyé le 24 novembre 2017 à 14:35 et diffusé par :