Le Lézard
Classé dans : Santé

Services d'injection supervisée (SIS) : Un bilan positif après quatre mois et demi d'utilisation des services



MONTRÉAL, le 23 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal profite de l'annonce d'hier de l'ouverture du SIS offert dans le site de Spectre de rue pour rendre public le bilan des trois SIS en opération. Du 19 juin au 31 octobre 2017, les SIS offerts dans les sites fixes de Cactus et de Dopamine ainsi que dans l'unité mobile de L'Anonyme ont accueilli plus de 550 personnes pour un total de 6200 visites. La fréquentation des SIS a augmenté depuis leur ouverture. En juillet, le premier mois complet d'utilisation, 1190 visites ont été enregistrées et, en septembre, on comptait 1840 visites. La légère baisse en octobre (1400 visites) reflète la variation saisonnière habituelle de fréquentation des centres de distribution du matériel stérile d'injection en général.

Le directeur régional de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, Dr Richard Massé, dresse un bilan positif des premiers mois d'utilisation des SIS. « Le profil des utilisateurs rejoints, la fréquentation en progression, les demandes des utilisateurs pour des services d'orientation, de référence ou d'accompagnement, tout cela démontre le bien-fondé du projet régional montréalais des SIS », souligne Dr Massé.  Il ajoute que les objectifs visés sont atteints, en particulier, celui d'offrir aux utilisateurs un service de proximité sécuritaire où ils se sentent accueillis et à l'aise de demander du soutien, des références vers des services de santé comme le traitement de la dépendance aux opioïdes.

« L'injection supervisée représente une nouvelle façon de faire pour les personnes UDI et elles ont besoin d'être rassurées, d'être certaines qu'elles peuvent conserver leur liberté de choix même si l'injection se fait sous supervision médicale », ajoute Dre Carole Morissette, médecin conseil à la Direction régionale de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal. 

« Le personnel infirmier et les intervenants des SIS sont en mesure de bien intervenir. C'est déterminant  quand on sait que, dans une situation de surdose, une intervention rapide est requise pour éviter un décès », commente Julien Montreuil, directeur adjoint de L'Anonyme.

« Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) constate que les événements liés à la criminalité sont comparables aux années antérieures dans les secteurs où les services d'injection supervisée sont offerts », affirme Simon Durocher, commandant du poste de Quartier 22.

Les personnes qui utilisent les SIS
Le portrait des utilisateurs des SIS démontre que les personnes ciblées sont rejointes :

Fréquentation des SIS
Globalement, bien que la pleine capacité ne soit pas encore atteinte, on enregistre de nouvelles visites à chaque mois. De plus, les données font ressortir le rôle complémentaire de l'unité mobile dans l'offre de services :

Prise en charge des complications reliées à l'injection
Les SIS remplissent bien leur rôle. Depuis l'ouverture, 11 interventions d'urgence ont été effectuées :

Services autres que la supervision de l'injection : 9600 interventions
Près de la moitié des visites dans les SIS ont fait l'objet d'au moins une intervention :

Globalement, les interventions ont porté sur :

Principales raisons de consultations infirmières :

L'ouverture à Spectre de rue du quatrième SIS prévu au plan régional vient compléter une étape importante du projet montréalais développé par le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal en collaboration avec les organismes communautaires Cactus, Dopamine, L'Anonyme et Spectre de rue.

 

SOURCE Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

25 mai 2018
Le Syndicat québécois des employées et employés de service, affilié à la FTQ, déplore la fermeture précipitée de la résidence pour personnes âgées de Vallée-Jonction. Ce faisant, on déracine des personnes âgées de leur milieu et c'est une vingtaine...

25 mai 2018
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, prononcera quelques mots sur le Fonds pour la réduction des méfaits du gouvernement du Canada. La ministre répondra aux questions des médias après son allocution. DateLe 28 mai...

25 mai 2018
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et la ministre responsable des Relations internationales et de la Francophonie, ministre responsable de la région des Laurentides et députée de l'Acadie, madame Christine...

25 mai 2018
Des travailleuses et travailleurs de tous les titres d'emploi du CHU Sainte-Justine tiennent un sit-in symbolique aujourd'hui pour dénoncer leur surcharge de travail permanente. Ces membres de la Fédération de la santé et des services sociaux...

25 mai 2018
Leader en biotechnologie, NanoSphere Health Sciences, LLC annonce avoir retenu les services de Gravitas Securities Inc. (« Gravitas »), à titre de conseiller financier de la société. NanoSphere souhaite également annoncer qu'elle a octroyé 3 165...

25 mai 2018
Aujourd'hui, la ministre du Développement international et de la Francophonie, l'honorable Marie-Claude Bibeau, a fait part de l'intention qu'a son gouvernement de contribuer jusqu'à 300 millions de dollars à la création d'un...




Communiqué envoyé le 23 novembre 2017 à 08:29 et diffusé par :