Le Lézard
Classé dans : Sports et loisir
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Le temps d'écran empêche les tout-petits de respecter les directives en matière de mouvement



Les nouvelles directives énoncent les quantités de mouvement, de sommeil et de temps passé assis dont les enfants de quatre ans et moins ont besoin pour grandir et se développer en santé

MONTREAL, le 20 nov. 2017 /CNW/ - Les enfants canadiens de quatre ans et moins passent trop de temps devant les écrans. Ainsi, même s'il est recommandé pour les enfants d'âge préscolaire de ne pas passer plus d'une heure devant un écran chaque jour, 76 pour cent d'entre eux le font. Cette situation démontre que la publication, aujourd'hui, des nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour la petite enfance, parmi les premières à l'échelle mondiale pour ce groupe d'âge, ne pourrait arriver à un meilleur moment, car elles aident à préciser les quantités de mouvement, de sommeil et de temps passé assis que les enfants âgés de quatre ans et moins doivent respecter pour une croissance et un développement sains.

Les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour la petite enfance intègrent les directives en matière d'activité physique ainsi que celles portant sur les comportements sédentaires, tiennent maintenant compte du sommeil, et démontrent la relation entre ces trois comportements. Elles ont été développées par la Société canadienne de physiologie de l'exercice (SCPE), le Groupe de recherche sur les saines habitudes de vie et l'obésité de l'Institut de recherche CHEO, la faculté d'éducation physique et de loisir de l'Université de l'Alberta, l'Agence de la santé publique du Canada, ParticipACTION et un groupe de chercheurs du Canada et du monde entier, regroupant les données de plus de 600 intervenants canadiens et internationaux.

« Tous les types de mouvement sont importants, et un équilibre entre le mouvement, le temps passé assis et le sommeil est essentiel à une santé optimale », déclare le Dr Mark Tremblay, directeur au HALO. « Même si un enfant fait assez d'activité physique dans une journée, les bienfaits peuvent être contrebalancés par un manque de sommeil, ou trop de temps sédentaire, particulièrement si ce temps est passé devant un écran. Respecter ces directives à la petite enfance est associé à une croissance saine, à une meilleure faculté d'apprentissage et de réflexion, à l'amélioration du développement des habiletés motrices, à un niveau plus élevé de condition physique, à une meilleure qualité de vie et à moins de blessures ».

Le temps passé devant les écrans fait en sorte que seulement 13 pour cent des enfants d'âge préscolaire respectent les nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures, ce qui représente un taux inacceptablement bas. Ce n'est pas l'ensemble du temps sédentaire qui est néfaste, pensons à la lecture ou à des casse-têtes, mais bien l'excès de temps d'écran avant l'âge de cinq ans, qui est relié à des troubles du langage et de l'attention ainsi qu'à une plus faible maturité scolaire.

« Les parents et les éducateurs doivent aider les jeunes enfants à bouger, dormir et s'asseoir à juste dose », mentionne Elio Antunes, président et chef de la direction chez ParticipACTION. « Si les enfants sont trop fatigués pour faire suffisamment d'activité physique pendant leur journée, et pas assez actifs pour être fatigués le soir, ça peut devenir un cercle vicieux. Nous devons limiter le temps d'écran et encourager les enfants à participer à différentes activités physiques amusantes, sécuritaires, organisées et orientées sur le jeu, dans une variété d'environnements, de lieux, de saisons et de conditions météorologiques ».

Selon les nouvelles directives, un 24h sain comprend :

Pour télécharger une copie des Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour la petite enfance, veuillez visiter le www.csep.ca/directives et participACTION.com.

« Pour être le plus en santé possible, les jeunes enfants ont besoin de suffisamment de sommeil et d'activité physique au cours de leur journée », a déclaré l'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé. « L'adoption de saines habitudes pendant l'enfance concourt à une bonne santé tout au long de la vie. Les nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour les enfants de 0 à 4 ans constituent une ressource qui aidera les parents et les professionnels de la santé à favoriser une croissance et un développement sains chez les enfants canadiens. »

Voici quelques conseils pour les parents et les éducateurs pour profiter pleinement les bienfaits des Directives en matière de mouvement sur 24 heures :

« Rétablir l'activité physique comme la norme plutôt que l'exception est un élément essentiel d'une approche intégrée en matière de promotion d'un mode de vie sain et de prévention des maladies chroniques », a déclaré la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique. « Grâce à notre travail avec SCPE, ParticipACTION et d'autres partenaires, notamment à l'élaboration de ces directives, le Canada demeure un chef de file de la promotion d'un mode de vie sain. »

À propos de la Société canadienne de physiologie de l'exercice
La Société canadienne de physiologie de l'exercice (SCPE) est la ressource par excellence lorsqu'il s'agit de traduire les avancées de la recherche sur la science de l'exercice en promotion de la condition physique, de la performance et de la santé pour les Canadiens. La SCPE établit les normes les plus élevées pour les professionnels de l'exercice qualifiés grâce à une pratique fondée sur des données probantes et à ses certifications. La SCPE est la norme par excellence en ce qui concerne la certification des professionnels de la santé et de la condition physique, et ces derniers sont déterminés à amener les Canadiennes et Canadiens à être physiquement actifs en toute sécurité en leur proposant des programmes de condition physique et d'activité physique personnalisés et spécialisés de la plus grande qualité de même que des conseils basés sur une formation exhaustive et de la recherche fondée sur des données probantes. Pour plus d'information, veuillez visiter le www.csep.ca/fr.

À propos de ParticipACTION
ParticipACTION est un organisme national à but non lucratif qui aide les Canadiens à rester assis moins longtemps et à bouger plus. Initialement créé en 1971, ParticipACTION travaille de concert avec ses partenaires, qui sont, notamment, des organisations de sport, d'activité physique et de loisirs, des gouvernements et des sociétés commanditaires pour faire de l'activité physique une partie essentielle de la vie quotidienne. ParticipACTION est généreusement soutenu par le gouvernement du Canada. Pour plus d'information, veuillez visiter le www.participACTION.com.

SOURCE ParticipACTION


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:33
Du 18 au 21 octobre, le Festival burlesque de Montréal souffle ses dix bougies et présente pour l'occasion une série d'artistes qui marqueront les esprits. L'évènement, créé par la vedette intercontinentale du burlesque Scarlett James, a en effet...

à 10:30
Le maire de Beaconsfield, Georges Bourelle, et les membres du Conseil sont heureux de confirmer qu'un immense terrain de 78 500 mètres carrés dans le boisé Angell a été acquis par l'agglomération de Montréal pour des fins de parc....

à 10:05
Partout au Canada, les entraîneurs sont d'excellents modèles pour nos athlètes et nos jeunes. Acharnés et déterminés, ces hommes et ces femmes aident les Canadiens à mener une vie saine et active, tant dans le monde du sport amateur que...

à 02:00
Aujourd'hui, la Juventus a le plaisir d'annoncer un partenariat stratégique mondial de plusieurs années avec Socios.com, plateforme basée sur chaîne de blocs pour engagement de ses fans. Elle dévoile par ailleurs ses plans pour le lancement du...

23 sep 2018
Les rues de la métropole ont accueilli près de 11 000 participants aux épreuves du marathon et du demi-marathon dans le cadre de la 28e édition du Marathon international Oasis de Montréal. Les coureurs, âgés de 13 à 82 ans, provenaient de 61 pays...

23 sep 2018
L'honorable Seamus O'Regan, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, a fait la déclaration suivante aujourd'hui, à l'occasion de la 11e édition annuelle de la Course de l'Armée du Canada : « La Course de l'Armée...




Communiqué envoyé le 20 novembre 2017 à 06:00 et diffusé par :