Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Nouvelles - Monde du travail

Manque d'effectifs ambulanciers - Le ministre joue sur les mots selon le syndicat



QUÉBEC, le 18 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Dans un communiqué émis hier, le ministre de la santé et des services sociaux Gaétan Barrette prétend rectifier les faits sur le décès survenu jeudi matin à Val-Bélair. Selon lui, il y aurait eu quatre ambulances disponibles au cours de cette intervention et non deux. « Le ministre joue sur les mots » selon Frédéric Maheux, président de l'Association des travailleurs du préhospitalier (ATPH-CSN).

« Ce que le ministre ne dit pas c'est que deux des quatre ambulances dont il parle étaient en pause-repas, donc pas disponible immédiatement » explique le président de l'ATPH-CSN. Les véhicules en pause-repas ne sont pas considérés comme des ressources de premier plan parce qu'il y a des délais pour les faire intervenir. « Dans le cas précis de l'appel de jeudi matin, on ne peut dire que les normes furent respectées à partir du moment où l'appel a changé de priorité. Le compteur ne recommence pas à zéro quand la priorité change. Ce qui compte pour le patient et sa famille c'est le délai entre l'heure de l'appel et l'heure d'arrivée. On manipule les chiffres ici. S'il y avait eu assez de véhicules sur le terrain, nous serions arrivés avant que l'état du patient ne se détériore parce que le point stratégique le plus proche aurait été couvert, ce qui n'était pas le cas » déplore Frédéric Maheux. « Soit le ministre est mal informé, soit il tord la vérité pour marquer des points dans l'opinion publique » s'insurge M. Maheux.

« Les deux cas récents de décès ne sont que la pointe de l'iceberg » insiste Frédéric Maheux. Chaque jour les paramédics sont confrontés à des dizaines de cas de délais d'affectation anormal à cause du manque de ressources. « Il ne s'agit pas d'inquiéter la population, mais de dénoncer une situation inacceptable et dangereuse», soutien Frédéric Maheux dont le syndicat n'a pas attendu les décès récents avant de tirer la sonnette d'alarme (rappelons qu'un communiqué sur la question a été émis le 27 septembre dernier).

« Je trouve déplorable que le ministre laisse entendre que les sorties sur le manque d'effectifs ambulanciers soient liées aux négociations » s'indigne Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN). « Nous intervenons régulièrement sur la question depuis 2003, les paramédics ne sont quand même pas en négociation depuis plus de 15 ans ! »

Actuellement, tant le CIUSSS de la Capitale-Nationale que les entreprises ambulancières, les syndicats et les paramédics sur le terrain déplorent le manque d'effectifs. « Le ministre ne peut pas se cacher derrière les négociations pour faire la sourde oreille et se fermer les yeux sur la réalité. Il se doit d'agir afin d'assurer la sécurité de la population » s'indigne Ann Gingras.

Rappelons que le dernier ajout d'ambulances dans la région de Québec date de 2012 et que les études s'accordent pour dire que les changements dans la population commanderaient d'en ajouter encore.

L'Association des travailleurs du préhospitalier (ATPH-CSN) regroupe 330 paramédics de la région de Québec. Le Conseil central de Québec­­­­-Chaudière-Appalaches (CSN) regroupe les syndicats CSN sur le territoire de la Capitale-Nationale et de la région de Chaudière-Appalaches. Il représente 240 syndicats et plus de 45 000 membres dans tous les secteurs d'activité.

 

SOURCE CONSEIL CENTRAL DE QUEBEC CHAUDIERE-APPALACHES (CSN)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:21
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) et la Division de l'inspection des aliments de la Ville de Montréal, en collaboration avec l'entreprise Boulangerie Pâtisserie la Parisienne inc., située au 4025, rue...

à 17:08
Le dimanche 16 septembre dernier, les élus de Saint-Laurent ont assisté au départ sous le soleil de la première édition de la course Terry Fox au chalet du bassin du Suroît du parc Bois-Franc. Un peu plus d'une cinquantaine de participants ont permis...

à 16:30
Dans le cadre des Conférences de l'Ordre 2018, onze pharmaciens ont reçu le titre Fellow de l'Ordre des pharmaciens du Québec (FOPQ). Ce titre a vu le jour en 2017 afin, notamment, de reconnaître des pharmaciens qui sont des modèles et des leaders...

à 16:30
Le prix Louis-Hébert 2018, la plus haute distinction décernée par l'Ordre des pharmaciens du Québec, a été remis à M. Jean-Pierre Grégoire, pharmacien et professeur retraité de la Faculté de pharmacie de l'Université Laval. M. Grégoire a toujours eu...

à 16:30
C'est avec fierté que l'Ordre des pharmaciens du Québec a remis le prix Innovation 2018 à la pharmacienne Rachel Rouleau, instigatrice et responsable du projet d'évaluation de la personnalisation des soins pharmaceutiques (PEPS) en centre...

à 16:30
Le Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) a été remis aujourd'hui à la pharmacienne Marie-Christine Anctil des mains de Mme Gyslaine Desrosiers, présidente du CIQ. Diplômée en pharmacie de l'Université de Montréal en 2005,...




Communiqué envoyé le 18 novembre 2017 à 16:55 et diffusé par :