Le Lézard
Classé dans : Science et technologie
Sujets : Nouveaux produits et services, Actualité gouvernementale

Une technologie basée sur l'utilisation de satellites aide les éleveurs à gérer les cultures fourragères



WINNIPEG, le 17 nov. 2017 /CNW/ - Le gouvernement du Canada est résolu à collaborer avec ses partenaires du secteur agricole pour étudier et mettre au point de nouveaux outils de gestion des risques de façon à répondre aux besoins des agriculteurs canadiens qui font face à de graves problèmes échappant à leur contrôle.

Le député de Winnipeg-Sud, Terry Duguid, au nom du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Lawrence MacAulay, était présent à l'École de commerce Asper de l'Université du Manitoba aujourd'hui pour annoncer une aide du gouvernement fédéral consacrée à l'étude d'une nouvelle technologie novatrice ayant pour but de suivre la production de foin et de pâturages. La recherche de pointe dirigée par Lysa Porth, du Centre Warren d'études actuarielles et de recherche de l'École de commerce I.H. Asper de l'Université du Manitoba, contribuera de façon importante à la stabilité du secteur bovin.

Réalisé en collaboration avec la Saskatchewan Cattlemen's Association (SCA) et bénéficiant d'une aide du gouvernement fédéral de 988 000 $, le projet consiste en une recherche collaborative avec les Alberta Beef Producers (ABP) portant sur une nouvelle technologie basée sur l'utilisation des données satellitaires dans le but d'estimer de façon fiable la croissance des plantes fourragères à la ferme dans chaque province et d'élaborer un indice de production de cultures fourragères sur lequel reposerait la création de nouveaux outils d'assurance.

Citations

« Les aliments du bétail sont essentiels à toute exploitation d'élevage et notre gouvernement comprend l'importance d'aider les éleveurs à se protéger des risques comme les pertes de cultures fourragères. Ce projet utilise une technologie de pointe basée sur l'utilisation de satellites qui fournissent aux éleveurs les données dont ils ont besoin pour gérer ces risques et montre pourquoi l'Université du Manitoba est reconnue pour sa recherche de calibre mondiale. Grâce à cet investissement ciblé, notre gouvernement fait en sorte que nos éleveurs demeurent à la fine pointe des progrès scientifiques, contribuant ainsi à la création de bons emplois et à la croissance de notre économie. »
-  Terry Duguid, député de Winnipeg-Sud

« La Saskatchewan Cattlemen's Association est heureuse de contribuer à cette recherche qui vise à créer des produits novateurs en matière d'assurance des cultures fourragères. Les taux de participation à l'assurance pour les productions d'herbes et de fourrages dans les Prairies sont beaucoup moins élevés que pour les cultures annuelles. Ces résultats sont attribuables en partie à la conception et au fonctionnement des programmes. En explorant les options basées sur les données satellitaires, nous pourrons peut-être permettre aux cultures pérennes de se rapprocher de l'équilibre concurrentiel avec les cultures annuelles, à tout le moins en ce qui concerne les programmes d'assurance offerts. Le programme des initiatives Agri-risques succède à celui qui avait permis de mettre en place le Programme d'assurance des prix du bétail dans l'Ouest, et nous sommes heureux de constater que le gouvernement fédéral continue d'investir dans la recherche de nouvelles solutions pour les producteurs. »
Ryder Lee, président-directeur général, Saskatchewan Cattlemen's Association

« Ce projet offre une occasion formidable de réunir les chefs de file en gestion du risque agricole et en assurances, tant au Canada que sur la scène internationale, provenant du milieu universitaire, du secteur privé et du gouvernement. Les approches basées sur les données satellitaires sont prometteuses en ce qui a trait à l'amélioration des régimes d'assurance des cultures fourragères fondée sur une meilleure conception à la fois rentable, représentative et fiable; cependant, il faut poursuivre les travaux de recherche et de mise au point. Notre équipe est impatiente de travailler avec nos partenaires de projet et de discuter avec les producteurs canadiens afin d'aider à élaborer une meilleure gestion des risques pour la production de fourrages basée sur une technologie de pointe. »
Lysa Porth, directrice, Centre Warren d'études actuarielles et de recherche, et professeure adjointe de la chaire Guy-Carpenter en gestion du risque agricole et assurance

En Bref

Liens Connexes

Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada
Aimez-nous sur Facebook : AgricultureCanadienne

SOURCE Agriculture et Agroalimentaire Canada, Halifax


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:08
Aujourd'hui, la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a fait franchir au Canada une étape de plus vers l'utilisation de carburants propres, en publiant le cadre réglementaire présentant la structure proposée pour...

à 16:52
Québecor est inquiète face à une possible intervention du gouvernement du Québec auprès de Groupe Capitales Médias. Une telle aide, annoncée à l'aube d'une année électorale, soulève des questions importantes sur l'indépendance de la presse et les...

à 16:27
JA Solar Holdings Co., Ltd., l'un des plus grands fabricants au monde de produits solaires de haute performance, annonce aujourd'hui que la puissance de sortie de ses modules photovoltaïques de 60 cellules, composés de cellules mono-Si (de silicium...

à 16:00
Itinéraire du premier ministre Justin Trudeau pour le jeudi 14 décembre 2017 :   Ottawa (Ontario) 14 h Le premier ministre participera à la période de questions. 16 h Le premier ministre participera à une discussion en direct...

à 15:42
L'Union des municipalités du Québec (UMQ) a réagi à la Stratégie numérique du Québec dévoilée aujourd'hui par madame Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la...

à 15:00
Aujourd'hui, SX Registry SA, exploitant du nom de domaine de pays de premier niveau .SX au nom du gouvernement de Saint-Martin, a annoncé que son registre de domaine utilise maintenant la plateforme de registre Fury de l'Autorité canadienne pour les...




Communiqué envoyé le 17 novembre 2017 à 15:34 et diffusé par :