Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière
Sujet : Nouvelles - Monde du travail

Minerai de fer Québec (mine du lac Bloom) - Les métallos ratifient dans une forte majorité leur nouveau contrat



FERMONT, QC, le 16 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Les métallos membres de la section locale 9996 à la mine du lac Bloom de Minerai de fer Québec ont accepté dans une forte proportion de 86 % un nouveau contrat de travail de 3 ans. C'est avec en main un excellent contrat que ces travailleurs, et ceux qui seront embauchés, vont procéder au redémarrage de la mine en mars 2018.

Le vote sur l'entente de principe s'est déroulé au cours des deux dernières semaines, se terminant par une dernière assemblée hier soir. « Cette approbation très forte est un message clair au gouvernement, au conseil d'administration et à d'éventuels investisseurs : nous sommes satisfaits de notre contrat et prêts à relancer enfin cette mine. Le redémarrage de la mine, les travailleurs y croient ! », explique le représentant syndical des Métallos Dany Maltais.

Les salaires seront haussés de 2,75 % la première année et de 3 % pour chacune des deux années suivantes. Le contrat prévoit une majoration des montants alloués par l'employeur au régime de retraite, qui passent progressivement de 7 % à 8 % du salaire annuel. Le régime d'assurance est également bonifié. Une quatrième semaine de vacances est allouée après 12 ans d'ancienneté et les montants de vacances versés sont bonifiés pour ceux qui ont 8 ans d'ancienneté et plus.

Les procédures d'attribution des postes sont clarifiées et les postes seront affichés plus clairement dans les installations, facilitant la mobilité de la main-d'oeuvre. Les procédures d'octroi du temps supplémentaire seront également plus transparentes. « Tout le monde améliore son sort et ceux qui sont restés pendant la mise en veilleuse des activités sont récompensés. C'est un excellent contrat, dans un contexte de redémarrage, alors que les revenus ne sont pas encore au rendez-vous. Les travailleurs répondent présents pour faire un succès de cette relance », conclut Dany Maltais

Les travailleurs ont accepté d'accorder une certaine marge de manoeuvre pour faire entrer davantage des sous-traitants, mais seulement pour la période de redémarrage de l'usine. Ceux-ci se retireront progressivement ensuite et des travailleurs syndiqués prendront le relais, ajoute le représentant syndical Dany Malais.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

 

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

23 fév 2018
Mines Agnico Eagle Limitée (« Agnico Eagle ») a annoncé aujourd'hui qu'elle a fait l'acquisition de 1 740 500 parts (« parts ») d'Orla Mining Ltd. (« Orla ») au prix de 1,75 $ par part, pour une contrepartie totale de 3 045 875 $. Chaque part se...

22 fév 2018
Bien que le Québec conserve sa place dans le top 10 mondial et qu'il performe mieux dans certains des aspects sondés, l'Association minière du Québec (AMQ) accueille de façon mitigée les résultats de l'enquête annuelle de l'Institut Fraser sur...

22 fév 2018
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) Les entreprises doivent pouvoir compter sur des ressources adéquates pour créer des produits novateurs répondant aux besoins du marché. En 2017, le gouvernement du Canada s'est doté...

22 fév 2018
CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer qu'elle effectuera un total de 50 000 mètres de forage en 2018 à la Mine Beaufor et sur la propriété Croinor Gold. Programme de...

22 fév 2018
IAMGOLD Corporation (« IAMGOLD » ou « la Société ») annonce le dépôt du formulaire 40-F auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission, comprenant notamment les états financiers annuels audités de 2017, le rapport de gestion et la notice...

21 fév 2018
IAMGOLD Corporation (« IAMGOLD » ou la « Société ») annonce le dépôt d'un rapport technique conforme à la Norme canadienne 43-101 sur l'étude de préfaisabilité (« ÉPF ») du projet Boto situé au Sénégal en Afrique de l'Ouest, comme annoncé dans le...




Communiqué envoyé le 16 novembre 2017 à 09:41 et diffusé par :