Le Lézard
Classé dans : Exploitation pétrolière
Sujet : Plaidoyer (politique)

Exploration des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent : le jeu n'en vaut pas la chandelle



MONTRÉAL, le 14 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Suite à l'annonce la semaine dernière de la reprise de l'exploration gazière et pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent, l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS) publie aujourd'hui une fiche qui rappelle pourquoi ces initiatives entraîneront des conséquences néfastes.

« Non seulement on ignore si on va bel et bien trouver quelque chose au bout d'une exploration qui peut durer jusqu'à vingt ans, mais cette longue phase de prospection constitue un danger plus grand que l'exploitation elle-même », explique Stéphane Poirier, coauteur de la fiche et chercheur-associé à l'IRIS.

La fiche précise que les risques associés au développement de la filière des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent sont très élevés pour les communautés côtières. Les déversements routiniers qui accompagnent inévitablement ce type de projet affectent négativement les communautés avoisinantes. Les chercheurs estiment par ailleurs qu'un accident de plus grande ampleur pourrait coûter un demi-milliard à l'industrie de la pêche de la Gaspésie, du Bas-St-Laurent, des Îles-de-la-Madeleine et de la Basse-Côte-Nord.

« Les risques sont élevés, mais en plus on s'aperçoit que le seul type d'hydrocarbure actuellement prouvé dans le golfe du Saint-Laurent, le gaz naturel, n'est même pas rentable. À chaque fois qu'on aborde cet enjeu, on s'imagine que les dollars vont pleuvoir, or, rien de tout ça n'a lieu », renchérit Bertrand Schepper, coauteur de la note et chercheur à l'IRIS.

Les précédents tels que la construction de la plateforme Hebron à Terre-Neuve ont montré que les retombées de l'exploitation pétrolière et gazière sont minces en termes d'emplois à long terme. Pour chaque million de dollars investis dans la production pétrolière au Québec, il se crée à peine trois emplois alors que le même investissement peut en créer jusqu'à une quinzaine dans d'autres domaines énergétiques.

La fiche « Hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent : plus de coûts que d'avantages économiques ? » est disponible gratuitement sur www.iris-recherche.qc.ca.

 

SOURCE Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

25 mai 2018
LONGi Solar a annoncé que le Centre de certification générale de Chine (CGC), un organisme indépendant d'essai faisant autorité, a validé que le module bifacial en bardeaux à 60 cellules a réalisé un rendement de conversion de 20,66 %, le plus élevé...

25 mai 2018
Employeurs, investisseurs, société civile, organisations syndicales et environnementales, ainsi que le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador rassemblés hier et avant-hier dans le cadre d'un sommet historique regroupant...

25 mai 2018
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) sera de la manifestation contre le projet d'oléoduc Trans Mountain de la compagnie Kinder Morgan qui aura lieu ce dimanche à la place des Festivals à Montréal. Par son action, la FTQ se...

25 mai 2018
Dans le contexte de l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des précipitations due aux changements climatiques, le gouvernement du Québec prévoit des investissements de 45,7 M$ dans le but de renforcer la sécurité des barrages publics et...

25 mai 2018
Partners Group, société internationale de gestion de placements dans les marchés privés, prend la tête d'un consortium d'investisseurs pour l'acquisition de Techem GmbH (« Techem » ou la « société »), un chef de file du marché mondial du comptage...

25 mai 2018
Trina Solar Limited (« Trina Solar » ou la « Société ») a annoncé avoir clôturé avec succès l'acquisition de la société espagnole Nclave Renewable S.L. (« Nclave »), fabricant de systèmes de pisteurs solaires leader mondial. C'est la première fois...




Communiqué envoyé le 14 novembre 2017 à 05:55 et diffusé par :