Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

Plan de lutte à la pauvreté - Pour un revenu minimum garanti progressiste et non néolibéral



QUÉBEC, le 8 nov. 2017 /CNW Telbec/ - La députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, appuie le Collectif pour un Québec sans pauvreté qui a formulé aujourd'hui les critères qui devraient guider le gouvernement du Québec dans la mise en oeuvre d'un Revenu minimum garanti (RMG). Ces conditions sont les garanties minimales permettant une meilleure redistribution de la richesse afin d'assurer une plus grande égalité des chances entre tous et toutes, et ce, peu importe la situation socio-économique.

«La déclaration du Collectif pour un Québec sans pauvreté est remplie de bon sens et nous l'appuyons. Le Revenu minimum garanti ne peut pas être une justification derrière laquelle le gouvernement peut se cacher pour continuer son oeuvre néolibérale de démantèlement du tissu social. Il doit plutôt être complémentaire à un renforcement de la mission de l'État dans tous les aspects où celui-ci intervient », explique Manon Massé.

Pour Québec solidaire, le RMG ne doit pas servir de prétexte pour un laisser-aller de la part du gouvernement dans ses autres responsabilités en matière de redistribution de la richesse. Par exemple, sur le marché du travail, le gouvernement ne peut pas se laver les mains de l'augmentation du salaire minimum à 15$/h qui permettrait aux travailleurs et travailleuses d'avoir un revenu permettant de dépasser le seuil de pauvreté.

« Le Revenu minimum garanti que nous prônons à Québec solidaire repose sur des valeurs progressistes, de redistribution des richesses et d'égalité des chances. Nous convenons que pour parvenir à ces objectifs, un Revenu minimum garanti doit permettre d'augmenter le niveau de vie de toutes les Québécoises et de tous les Québécois sans exception », explique la porte-parole solidaire.

Québec solidaire rappelle par ailleurs que les services publics sont en eux-mêmes un facteur important de redistribution de la richesse qui, non seulement, ne pourraient être remplacés par un Revenu minimum garanti, mais qui devraient plutôt être renforcés et accompagnés d'un RMG.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

23 fév 2018
La rencontre hivernale de la National Governors Association (NGA), à laquelle assiste plus d'une quarantaine de gouverneurs et de chefs de gouvernement, a présentement lieu à Washington D.C. Le premier ministre du Québec a profité de cette occasion...

23 fév 2018
Aujourd'hui, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l'honorable Jean?Yves Duclos, et la ministre de la Santé, l'honorable Ginette Petitpas Taylor, ont annoncé la nomination d'une nouvelle présidente et de quatre nouveaux...

23 fév 2018
La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, Mme Lucie Charlebois, au nom de la ministre du Développement durable, de...

23 fév 2018
Dans le cadre de son voyage à Toronto, l'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien et ministre responsable du Multiculturalisme, a annoncé que plus de 390 000 dollars ont été accordés, par l'entremise du programme Inter-Action, à...

23 fév 2018
H&D Wireless, le fournisseur suédois de solutions de plateformes Cloud pour l'IDO et le RTLS (système de localisation en temps réel), récemment coté sur le Nasdaq First North, a fait l'objet d'une évaluation et d'une approbation dans le cadre d'un...

23 fév 2018
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Groundstar Resources Limited Symbole à la Bourse de croissance TSX : GSA Motif : À la demande de la société en attendant une nouvelle Heure de la suspension (HE) : 16 h 57...




Communiqué envoyé le 8 novembre 2017 à 14:49 et diffusé par :