Le Lézard
Classé dans : Transport, Vacance et tourisme
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Sécurité publique

Cellulaire au volant : les points d'inaptitude dans la mire - À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, estime CAA-Québec



QUÉBEC, le 7 nov. 2017 /CNW Telbec/ - CAA-Québec croit qu'il est temps de sonner la fin de la récréation pour les accrocs du texto et d'adopter un train de mesures pour endiguer le problème. Tout comme pour l'alcool au volant, des moyens plus coercitifs doivent être envisagés pour les récidivistes en haussant graduellement les points d'inaptitude.

« Mettre l'accent sur les points d'inaptitude, c'est cibler directement le privilège de conduire. Au-delà de la contribution d'assurance qui augmenterait selon le nombre de points accumulés, un conducteur récidiviste reconnu coupable à l'intérieur d'une période définie, pourrait perdre ce privilège. Nous estimons qu'une telle mesure favoriserait une plus grande réflexion qu'une hausse considérable de l'amende », insiste Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques chez CAA-Québec.

Par ailleurs, CAA-Québec croit qu'il faut ouvrir le dialogue avec le gouvernement fédéral sur la possibilité de rendre criminel l'usage du cellulaire au volant lorsque son utilisation entraîne des blessures graves, voire un décès.

« Les efforts de sensibilisation des dernières années méritent d'être salués, mais force est d'admettre que ça ne suffit pas. Plusieurs conducteurs parlent et textent encore au volant. Voilà une fâcheuse habitude qui n'a rien de banal puisqu'elle provoque des morts et des blessés qui pourraient être évités », indique Mme Gagnon.

À preuve :  

Le cellulaire, comme l'alcool dans les années 80 
« En sommes-nous rendus-là? Il faut assurément mettre un terme une fois pour toutes à la banalisation du geste », précise Mme Gagnon, qui dresse un parallèle avec le fléau de l'alcool au volant dans les années 80. « Que ce soit l'alcool ou les textos au volant, ce sont des comportements socialement répréhensibles et potentiellement fatals. Ces comportements n'ont pas leur place derrière le volant et il faut agir en conséquence. Le jour où l'on a déclaré que ''l'alcool au volant, c'est criminel!'', on a commencé à voir des améliorations. »

Les recommandations de CAA-Québec aux parlementaires 
Voici les 6 recommandations que CAA-Québec a présentées, ce matin, à la Commission des transports et de l'environnement en réponse à un mandat d'initiative sur l'utilisation du cellulaire au volant. 

La recette du changement de comportement 
« Changer des comportements pour le mieux, en sécurité routière, c'est comme une recette de gâteau. Ça prend trois ingrédients : de la sensibilisation, des lois et de la coercition. Malheureusement, le gâteau ne lève pas présentement. Il faut revoir la recette et ajouter notamment une bonne tasse de coercition », explique Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec, vouée à la sécurité routière. « Nous n'en sommes plus au questionnement, mais bien à l'action », martèle M. Harrison. 

À propos de CAA-Québec
Rappelons que CAA-Québec, un organisme à but non lucratif fondé en 1904, assure la tranquillité d'esprit à chacun de ses membres en lui offrant des avantages, des produits et des services de haute qualité dans les domaines de l'automobile, du voyage, de l'habitation et de l'assurance. Acteur important en sécurité routière à chaque étape de la vie, CAA-Québec mène des actions et des interventions notamment liées à la vérification de sièges d'auto pour enfants, à son programme de brigade et à ses écoles de conduite. De plus, à travers La Fondation, l'organisme réalise diverses activités de sensibilisation dans les écoles secondaires et auprès des aînés.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

_______________________________
1 National Safety Council
2 Virginia Tech Transportation Institute
3 SAAQ

 

SOURCE CAA-Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 jan 2018
Le syndicat des Teamsters est soulagé de l'acquittement des trois travailleurs de la Montreal, Maine & Atlantic qui étaient accusés de négligence criminelle dans le déraillement de Lac-Mégantic. Ce long procès a mis en évidence les lacunes de...

19 jan 2018
Afin d'apporter des améliorations à la gestion des programmes de voirie locale, une rencontre a eu lieu ce matin avec les élus de la MRC des Maskoutains, une deuxième a eu lieu en début d'après-midi avec les élus de la MRC des Jardins-de-Napierville...

19 jan 2018
à 17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces...

19 jan 2018
L'honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a fait la déclaration suivante au sujet des verdicts rendus dans le cadre du procès tenu en cour provinciale sur le déraillement tragique à Lac-Mégantic : « Aujourd'hui, nous avons pris connaissance...

19 jan 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) réalise une évaluation environnementale fédérale du projet d'agrandissement du terminal portuaire de Contrecoeur, situé à Contrecoeur, à environ 40 kilomètres au nord-est de Montréal, au...

19 jan 2018
Lors de son assemblée générale annuelle, tenue dans le cadre de son 74e congrès, l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) a élu Mme Marie-Claude Houle à titre de présidente du conseil d'administration, Mme Houle...




Communiqué envoyé le 7 novembre 2017 à 11:32 et diffusé par :