Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

Programme sur l'usage et les dépendances aux substances - L'opposition officielle réclame que l'appel d'offres soit lancé de toute urgence



MONTRÉAL, le 6 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Les députés montréalais de l'opposition officielle réunis en caucus, Jean?François Lisée (Rosemont), Nicole Léger (Pointe-aux-Trembles), Carole Poirier (Hochelaga-Maisonneuve) et Maka Kotto (Bourget), accompagnés de groupes de la Coalition Réduction des méfaits Montréal - Dopamine, CACTUS Montréal et l'Association québécoise pour la promotion de la santé des personnes utilisatrices de drogues -, interpellent la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, quant à l'appel d'offres concernant le Programme sur l'usage et les dépendances aux substances (PUDS); six mois après l'annonce fédérale, au Québec, il n'est toujours pas lancé.

Le PUDS est un programme fédéral de 26 M$ soutenant les provinces, ainsi que les organisations à but non lucratif et les principaux acteurs qui interviennent auprès des utilisateurs de substances. Il finance des actions en promotion de la santé, en prévention, en traitement, en réadaptation et pour la réduction des méfaits. Le PUDS cible un large éventail de substances, licites ou illicites : opioïdes, alcool, cannabis, médicaments d'ordonnance. La part que reçoit Québec s'élève à 3,1 M$ et est gérée par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Les députés du Parti Québécois exigent que la ministre Lucie Charlebois rende ces sommes accessibles par le biais d'un appel d'offres s'adressant aux groupes qui oeuvrent sur le terrain dans chacun des champs d'intervention suivants :

« Nous craignons que les sommes fédérales ne soient pas utilisées par Québec pour soutenir des projets concrets qui viennent en aide, sur le terrain, aux personnes consommatrices de drogues. Dans le contexte de la crise des opioïdes, et dans celui des nombreuses compressions qui ont été imposées aux groupes communautaires ces dernières années, un appel d'offres avec les fonds du PUDS, c'est essentiel », a soutenu le chef de l'opposition officielle, Jean?François Lisée.

« Ailleurs au Canada, l'appel d'offres est lancé depuis six mois. Ici, le gouvernement a déjà fragilisé le réseau de l'intervention communautaire pour les personnes consommatrices de drogues. Que fait la ministre Lucie Charlebois? Qu'attend-elle pour mettre les 3,1 M$ à la disposition des gens qui en ont besoin? Que l'année fiscale se termine? Il est carrément dangereux de perdre du temps ainsi; les gens ont besoin de services qui dépendent de ce financement! », a pour sa part insisté Nicole Léger.

« Je le vois chaque jour dans Hochelaga-Maisonneuve : les besoins sont grands. Et les fonds que le gouvernement du Québec tarde à allouer amélioreraient significativement les conditions de vie des personnes qui vivent avec les enjeux de la consommation. Les citoyens et les citoyennes de Montréal demandent à la ministre d'agir », a de son côté soutenu Carole Poirier.

« Nous agissons tous les jours en soutien aux personnes qui font usage de substances. Notre situation est précaire, tout comme le contexte dans lequel se trouvent bien des usagers et usagères. Nous ne nous sentons pas respectés quand, en six mois, aucune information probante ne nous est parvenue du MSSS concernant un fonds qui pourrait donner un grand coup de main à nos organisations », a expliqué Martin Pagé, directeur de l'organisme Dopamine.

 

SOURCE Cabinet du chef de l'opposition officielle


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 00:04
La société Piramal Pharma Solutions (PPS) a été nommée « Partenaire sectoriel de l'année » lors des prestigieux Global Generics & Biosimilars Awards 2018 qui se sont tenus récemment à Madrid (Espagne). C'est la deuxième année consécutive que PPS...

à 00:01
Une nouvelle enquête révèle que 61 % des femmes de plus de 60 ans connaissent peu, voire pas l'ostéoporose[1], alors qu'une sur trois est susceptible de souffrir d'une fracture de fragilisation du fait de cette pathologie[2]  Plus de la moitié...

à 00:01
Une nouvelle étude révèle que 61% des femmes âgées de plus de 60 ans connaissent peu ou pas l'ostéoporose,[1] en dépit du fait qu'une femme sur trois risque de souffrir d'une fracture de fragilité imputable à cette maladie[2] Plus de la moitié...

à 00:01
QUOI : Le 11e Congrès mondial de l'AVC, qui rassemblera des experts internationaux de renom dans le domaine de l'AVC. Dans le cadre de ce programme scientifique et formateur sans pareil, l'épidémiologie, la prévention, les soins actifs, la...

17 oct 2018
Taiho Ventures, LLC, branche stratégique de capital-risque d'entreprise de Taiho Pharmaceutical Co., Ltd., a annoncé le 16 octobre que Taiho Ventures a augmenté de 250 millions de dollars des États-Unis son fonds commun de placements, portant ainsi...

17 oct 2018
Les Aliments Maple Leaf Inc. procède au rappel des saucisses fumées « Country Naturals » de marque Schneiders parce que ce produit pourrait contenir du lait qui n'a pas été déclaré sur l'étiquette. Les personnes allergiques au lait ne doivent pas...




Communiqué envoyé le 6 novembre 2017 à 13:10 et diffusé par :