Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Nouveaux produits et services, Femme, Politique environnementale

Les Parfums MUGLER et AZZARO (Clarins Fragrance Group) initient la démarche « alcool responsable ». Une première dans l'univers des parfums



PARIS, November 3, 2017 /PRNewswire/ --

Une démarche pionnière et expérimentale en parfumerie 

Créateurs de produits surprenants, les Parfums MUGLER et AZZARO s'engagent dans un programme « Made in France » inédit, ayant pour objectif une production d'alcool à parfum toujours plus exigeante d'un point de vue environnemental et social.

     (Logo: http://mma.prnewswire.com/media/558314/Clarins_Fragrance_Group_Logo.jpg )

A la genèse du projet, la volonté du groupe depuis les années 80 d'inscrire la création et l'innovation dans une démarche de développement responsable. Le projet "Alcool Responsable" a pour but de revaloriser la biodiversité dans les pratiques agricoles, avec le grand avantage d'une filière locale et d'un circuit court entre les lieux de récolte et de transformation.

Le programme, localisé sur la ferme de Rémicourt près de Reims (Nord-Est de la France), part d'un principe simple : pour produire, de manière plus vertueuse et néanmoins performante , la betterave sucrière qui donnera plus tard l'alcool utilisé pour les parfums, on souhaite récréer sur le lieu de production un éco-système équilibré qui respecte et contribue à régénérer l'environnement. 

Comment ?  en plantant des arbres sur un modèle agro-forestier. C'est à dire en associant, sur le long terme,  des arbres et arbustes rigoureusement sélectionnés à diverses cultures (ici, en l'occurrence, la betterave à sucre).  2209 arbres ont ainsi été plantés en 2016 en bordure de champ et en intra-parcellaire. Ce projet-pilote a vu le jour grâce à la rencontre entre une cultivatrice visionnaire  -la planteuse-, un groupe engagé  et l'expertise de notre partenaire PUR Projet.

Et ce n'est pas fini, les plantations se poursuivent en 2017 et tous les acteurs de la chaine sont mobilisés pour s'impliquer à l'unisson...

"Le luxe selon Clarins Fragrance Group est une vision pérenne et audacieuse du monde, où se côtoient l'émerveillement du quotidien et la transmission aux générations futures. Un luxe résolument engagé en faveur de la planète, sans concession sur la part d'émotion et de rêve que doivent apporter nos créations. Ce projet pionnier s' inscrit parfaitement dans notre engagement pérenne." Sandrine GROSLIER, présidente de Clarins Fragrance Group.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 fév 2018
Le Canada et le Manitoba sont déterminés à prendre des mesures efficaces pour lutter contre les changements climatiques qui permettent de soutenir la croissance propre et de créer de bons emplois pour la classe moyenne. Aujourd'hui, la ministre...

23 fév 2018
Le Canada et le Manitoba sont déterminés à prendre des mesures efficaces pour lutter contre les changements climatiques qui permettent de soutenir la croissance propre et de créer de bons emplois pour la classe moyenne. Aujourd'hui, la ministre...

23 fév 2018
Les véhicules électriques, hybrides ou à carburant de remplacement émettent moins de gaz à effet de serre et, dans certains cas, permettent de réaliser d'importantes économies de carburant. Le Canada poursuit donc ses investissements stratégiques...

23 fév 2018
Schneider Electric, chef de file de la transformation numérique de la gestion de l'énergie et de l'automatisation, a été reconnue comme étant l'une des sociétés les plus éthiques au monde en 2018 par l'Institut Ethisphere®,...

23 fév 2018
La ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada, Catherine McKenna, a conclu aujourd'hui une série de rencontres à New York, au cours desquelles elle a renforcé la relation entre le Canada et les États-Unis, en soulignant...

22 fév 2018
La protection et la gestion de la qualité de l'eau de nos lacs et de nos rivières sont essentielles au bien-être des Canadiens, à notre environnement et à la prospérité économique. La protection de l'environnement et la croissance économique vont de...




Communiqué envoyé le 3 novembre 2017 à 17:09 et diffusé par :