Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie, Plaidoyer (politique), FVT

L'Internet des Objets (IoT) : le nouvel Eldorado québécois évalué à 1 700 milliards de dollars (1 700 G$) d'ici 2020 pour l'économie du Québec



MONTRÉAL, le 3 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Près de 300 leaders de l'industrie provenant de tous les horizons ont commencé aujourd'hui à tracer la voie menant au nouvel Eldorado de l'Internet des Objets (IoT) qui réserve des marchés faramineux insoupçonnés pour l'économie du Québec. Dans le cadre du 1er FORUM ADOPTE IoT pose pratiquement un jalon important pour faire avancer certaines recommandations-clés visant notamment à positionner le Québec dans le Top 10 des leaders mondiaux en innovation. À ce Forum qui se déroule à l'ÉTS, l'École de Technologie supérieure, ces leaders de l'industrie ont commencé à identifier leurs priorités pour une définition claire des paramètres d'action des initiatives qui feront passer l'Internet des Objets du stade des hypothèses à celui d'une réalité quotidienne renouvelée pour les entreprises autant que pour les personnes.

« Cette nouvelle révolution numérique qui changera en profondeur les façons de produire, , et de consommer, chez nous comme ailleurs dans le monde, est déjà commencée » a dit, en conférence de presse, le président-directeur général du CONSORTIUM INNOVATION, M. Michel Langelier, en indiquant que l'entreprise de demain, connectée, autonome et de type 4.0, ne peut se concevoir et s'envisager maintenant sans l'Internet des Objets (IoT), au risque de ne pouvoir survivre dans ce nouvel écosystème économique anticipé. Dans ce contexte, le CONSORTIUM INNOVATION a présenté son «Livre blanc» au nouveau ministre délégué à l'Intégrité des marchés publics et aux Ressources informationnelles, M. Robert Poëti.

Pour le CONSORTIUM INNOVATION, l'Internet des Objets (IoT) est, de toute évidence, le passage obligé à court terme, la condition préalable incontournable, qui mènera à la pleine appropriation des vertus de l'intelligence artificielle qui demeure une prospective à beaucoup plus long terme. « Au coeur de cette transformation, l'utilisation stratégique et intelligente des données liées à des capteurs, senseurs, objets dits connectés constitue l'un des principaux enjeux » a dit son président-directeur général. L'Internet des objets (IoT) permet aujourd'hui même de construire des « maillages d'objets » à distance participant à l'élaboration des systèmes de plus en plus intelligents et performants susceptibles de s'inscrire dans la gestion active de l'intelligence artificielle qui connaîtra son plein essor grâce à ces technologies connectées.

« Cette nouvelle réalité s'apprête à révolutionner, pour ne pas dire diamétralement transfigurer, les domaines du transport intelligent, de la gestion de l'eau, de la transition énergétique et de la fabrication avancée (usine 4.0) » a pour sa part ajouté le Professeur Vincent Sabourin Ph.d, de l'École des sciences de la gestion de l'UQÀM. Pour le Professeur Sabourin, l'Internet des Objets (IoT) ouvre les portes à une transmutation économique qui verra les perspectives de marché atteindre des niveaux performants jamais vus oscillant entre 4 000 et 11 000 milliards de dollars (4 000 G$ - 11 000 G$) dès 2025 : ce qui est l'équivalant maximal de 100 fois les revenus annuels de l'État québécois en 2017 qui sont de près de 107 milliards de dollars (107 G$).

Ce dernier a précisé d'un autre côté que la croissance du nombre d'objets connectés entre 2013 et 2020 avoisinera les 20 %, soit plus de 30 milliards d'objets. Ces 30 milliards d'objets connectés seront recensés, de toute évidence, dans les marchés de la distribution au détail, de la santé, de l'énergie, de la mobilité, du monde municipal, des services publics en général, de l'énergie, des ressources naturelles et minières, pour n'en nommer que quelques-uns. L'IoT pourra aider à prévenir les inondations de certaines zones, autant qu'à faire baisser nos primes d'assurances, si nous acceptons de partager en toute sécurité, et éthiquement nos données, alors qu'à l'inverse, mal règlementées, cette nouvelle réalité pourrait nous rendre vulnérables à des cyber-attaques aux impacts insoupçonnés et dévastateurs.

Pour le CONSORTIUM INNOVATION, l'IoT se retrouvera partout; tant dans les avions que dans les aérogares, les chaînes de montage que dans nos réfrigérateurs. Cette nouvelle conjoncture offre des occasions d'affaires et de croissance qui, en plus de créer des emplois d'avenir bien rémunérés, favoriseront l'accélération des investissements en capital de risque au bénéfice tant des entreprises en démarrage que des entreprises bien établies. Il devient, pour l'organisme, d'autant plus urgent de positionner Montréal, Québec et l'ensemble du territoire québécois comme un terreau fertile à la naissance de nouveaux créneaux porteurs qui participeront à faire du Québec un leader mondial en la matière.

« Il est grand temps pour le Québec de plonger dans cette formidable aventure de l'Internet des Objets (IoT) » a conclu monsieur Langelier, à moins de vouloir laisser à des acteurs étrangers d'outre-frontière la responsabilité de contrôler éventuellement tous les mouvements reliés à la libre circulation des biens et des personnes.

 

SOURCE Consortium Innovation


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:26
Le syndicat des Teamsters est soulagé de l'acquittement des trois travailleurs de la Montreal, Maine & Atlantic qui étaient accusés de négligence criminelle dans le déraillement de Lac-Mégantic. Ce long procès a mis en évidence les lacunes de...

à 17:03
DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L'ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS Le Fonds de placement immobilier PRO (le « FPI PRO » ou le « FPI ») annonce aujourd'hui qu'une distribution en espèces de 0,0175 $ par part de...

à 17:03
NAPEC inc. (« NAPEC » ou la « société ») a annoncé aujourd'hui la signature d'une entente portant sur l'acquisition des actifs de H.T. Sweeney & Son, Inc. (« HTS »), une entreprise effectuant des travaux civils lourds pour des clients opérant dans...

à 16:31
Conformément aux conditions d'une dispense d'offre publique de rachat émise par la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario le 10 janvier 2018, la Banque Royale du Canada (RBC) (RY aux bourses de Toronto et de New York) a annoncé aujourd'hui la...

à 16:18
Reprise des négociations pour : Société : NEPTUNE DASH TECHNOLOGIES CORP. Symbole à la Bourse de croissance TSX : DASH Reprise (HE) : 08 h 00 le 22 janvier 2018    Société : ASB CAPITAL INC. Symbole à la Bourse de croissance TSX : ASB.H...

à 15:43
Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l'honorable Jean-Yves Duclos, annoncera, au nom du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, l'honorable Navdeep Bains, l'octroi de fonds pour un projet...




Communiqué envoyé le 3 novembre 2017 à 10:00 et diffusé par :