Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie
Sujets : Dividendes / Ristournes, Comptabilité

Telecom Daily : selon les prévisions des analystes, MegaFon pourrait ne pas pouvoir verser de dividendes



MOSCOU, October 30, 2017 /PRNewswire/ --

Les résultats de la réunion du conseil d'administration de MegaFon ont été débattus avant même son organisation. Outre les changements apportés à la direction, les analystes ont identifié une autre tendance du marché importante : la société pourrait ne pas pouvoir verser de dividendes. MegaFon a versé des dividendes chacune de ces dernières années mais, selon les analystes, sa décision serait justifiée au vu des conditions actuelles du marché. La société doit simplement commencer à faire de économies, suivant la tendance des quatre autres grandes sociétés de télécommunications.

Ivan Streshinsky, Président du conseil d'administration de MegaFon, a déclaré lors d'une interview au Kommersant, le plus grand quotidien économique de Russie, que dans les conditions actuelles, la société a besoin de mobiliser toutes ses ressources, notamment financières, pour investir dans des projets stratégiques. Ceci inclut la nécessité de mettre en oeuvre les exigences de ce que l'on appelle le « paquet Iarovaïa » sur le stockage des données, et de commencer la construction des réseaux 5G.

Bien que les procédures d'application de la loi Iarovaïa soient encore débattues par les responsables politiques, les sommes dont parlent les opérateurs de marché et le régulateur avoisinent plusieurs milliers de milliards de roubles (selon diverses estimations, la mise en oeuvre de la loi nécessiterait entre 2 200 et 17 500 milliards RUB). Des discussions sont également en cours avec le Service fédéral anti-monopole concernant l'itinérance nationale au sein du réseau russe. Cela porterait considérablement préjudice aux budgets des opérateurs mobiles et conduit dès à présent les sociétés à réviser leurs politiques tarifaires. Ajoutons à cela le déploiement des réseaux 5G et les opérateurs seraient confrontés à d'énormes exigences de dépenses en capital ...

Selon M. Streshinsky : « Pour étendre leurs réseaux 5G de nouvelle génération au cours des 2 à 3 prochaines années, les sociétés devront réaliser d'importants investissements. Concrètement, cela signifie une recrudescence de la concurrence en matière de technologie et d'investissement entre les opérateurs. Et en tant qu'investisseur stratégique, USM s'intéresse au leadership technologique de MegaFon ».

Aujourd'hui, les opérateurs doivent faire passer des tests aux installations 5G, la préparation est en cours pour la Coupe du monde 2018 et des zones de prévisualisation sont mises en place. Dès que les sociétés recevront le spectre nécessaire pour étendre les réseaux 5G, elles assumeront les responsabilités de construction eux-mêmes dans les secteurs où les délais sont strictement fixés (elles devraient auraient aussi payer pour le nouveau spectre).

M. Streshinsky et l'équipe de direction de MegaFon sont convaincus que le marché peut surmonter ces nouveaux défis, la Russie étant un chef de file mondial à la fois en termes de technologie que de pénétration. Mais la situation est loin d'être idéale. Comme l'a remarqué M. Streshinsky : « L'intensification de la concurrence au cours des dernières années a des répercussions négatives sur les recettes des opérateurs. Cette concurrence n'est pas toujours positive pour le secteur, et pas seulement pour les prestataires de services, mais pour les clients également ».

Enfin, tous les défis mentionnés plus haut ont entraîné la nécessité pour MegaFon d'augmenter considérablement sa charge financière, et les dividendes pourraient être la première réduction :  

M. Streshinsky a déclaré à Kommersant : « Depuis 2013, MegaFon a versé des dividendes supérieurs aux attentes du marché, tout en faisant des acquisitions d'une valeur de plus de 3 milliards USD et en investissant dans le développement de son réseau. Par conséquent, la dette de la société a considérablement augmenté. Le moment est venu de réinvestir dans le développement de la société afin de préserver sa compétitivité et sa stabilité financière. Dans cette optique, les sorties de trésorerie excessives de MegaFon, y compris le paiement de dividendes, vont à l'encontre des objectifs stratégiques de la société et d'USM en tant qu'actionnaire majoritaire ».

La possible décision de la société de ne pas payer de dividendes pour 2017 a été accueillie avec compréhension par les analystes. Denis Kuskov, PDG de Telecom Daily, a déclaré : « La situation du secteur des télécommunications russe n'est pas simple ; si l'on considère l'absence d'augmentation du nombre d'abonnés, le marché est en état de stagnation. En outre, les récentes décisions politiques ont ajouté une charge financière considérable sur les opérateurs. Les sociétés devraient donc chercher à capitaliser toutes les opportunités disponibles pour atteindre une croissance stable. Nous remarquons que MegaFon a régulièrement versé des dividendes souvent supérieurs aux attentes des analystes, tout en continuant d'acheter des actions et d'investir dans le développement. C'est peut-être le moment parfait où la décision de ne pas payer de dividendes peut être vue comme une initiative positive et justifiée. De ce fait, je ne serais pas surpris si cette année nous ne voyions aucun dividende de MegaFon ».


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:38
La technologie de positionnement en intérieur de H&D Wireless est également populaire dans le secteur des établissements hôteliers et des parcs d'attractions :   H&D Wireless, fournisseur suédois de premier plan dans le domaine des solutions de...

à 16:00
Dans le cadre de l'appel de projets du programme Québec branché, cinq projets1 ont été retenus dans la région du Centre-du-Québec, lesquels représentent des investissements totalisant 18 369 850 $, dont 5 645 909 $ proviennent du gouvernement du...

à 13:30
Cascades a lancé aujourd'hui un projet pilote d'électrification des transports destiné à ses employés. Afin d'inciter ces derniers à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en faisant l'acquisition d'un véhicule électrique, l'entreprise a...

à 13:14
Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec vous invitent à une conférence de presse concernant le développement du numérique dans la région des Basses-Laurentides.   Date : Le lundi 27 novembre 2017 Heure : 13 h 30...

à 11:03
Grâce au travail et à la détermination de James J. Clark, professeur au département de génie électrique et informatique de l'Université McGill et directeur de son Centre for Intelligent Machines, et de Marc-André Gemme de l'équipe du développement...

à 11:00
Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) tiendra une audience publique à Toronto du 28 au 29 novembre 2017. Lors de cette audience, le Conseil examinera les demandes de licences de radios commerciales pour...




Communiqué envoyé le 30 octobre 2017 à 08:59 et diffusé par :