Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Plaidoyer (politique)

La liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire portée par de nouveaux plaidoyers en faveur de son utilisation généralisée dans les salles d'opération canadiennes



EDMONTON, le 26 oct. 2017 /CNW/ - Les plaidoyers préconisant que une liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire devienne un élément normalisé lors de toute intervention chirurgicale au Canada s'amplifient alors le nombre d'établissements engagés progresse.

Institut canadien pour la sécurité des patients (Groupe CNW/L'Institut canadien pour la sécurité des patients)

Pilotée par l'Institut canadien pour la sécurité des patients, Alberta Health Services, la Société canadienne des anesthésiologistes et l'Association des infirmières en salle d'opération du Canada, et approuvée par une demi-douzaine d'associations chirurgicales, une déclaration commune sur le plaidoyer et l'appui de l'utilisation d'une liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire a été émise aujourd'hui.

Alors que les prestataires de soins de santé, les équipes et les établissements s'efforcent de fournir des soins sécuritaires, des incidents chirurgicaux dangereux, dont notamment des interventions sur le mauvais site chirurgical et des articles chirurgicaux laissés dans le corps après une chirurgie, continuent de se produire au Canada.

Une liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire est une série de questions que l'équipe chirurgicale se pose à trois moments distincts : avant l'anesthésie, avant l'incision, et avant que le patient ne quitte la salle d'opération. En plus d'assurer que les étapes standard sont suivies, une liste de vérification encourage une meilleure communication entre les membres de l'équipe, menant à une amélioration démontrée de la sécurité des patients.

« Les professionnels de la santé doivent s'assurer par tous les moyens raisonnables de fournir des soins sécuritaires à leurs patients », a déclaré Chris Power, directrice générale de l'Institut canadien pour la sécurité des patients. « Les préjudices causés aux patients par des incidents de sécurité chirurgicale minent la confiance du public dans le système de santé. L'utilisation efficace d'une liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire peut faciliter la communication entre les équipes et aider à prévenir les événements qui ne devraient jamais se produire. »

« La liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire réduit également les préjudices causés au patient en favorisant une évolution vers des équipes chirurgicales hautement fiables qui travaillent ensemble plus efficacement en vue d'assurer de meilleurs résultats pour les patients », a déclaré le Dr Giuseppe Papia, chirurgien vasculaire et endovasculaire et spécialiste en soins intensifs au Sunnybrook Health Sciences Centre, et chef de file du Groupe de travail sur les liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire.

Selon le rapport de 2016 sur la sécurité des soins chirurgicaux au Canada, plus d'un million de procédures chirurgicales ont été effectuées annuellement au Canada entre 2004 et 2013, et plus de la moitié de tous les incidents liés à la sécurité des patients sont liés aux soins chirurgicaux. Les incidents de sécurité chirurgicale peuvent également représenter un fardeau financier pour le système de santé. Selon le rapport sur l'économie de la sécurité des patients publié en 2012, les infections du site opératoire coûteraient jusqu'à 26 000 $. 

« Alberta Health Services a adopté la Liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire en 2013 et l'utilise maintenant dans tous les sites chirurgicaux », a déclaré le Dr Kathryn Todd, vice-présidente de la recherche, de l'innovation et de l'analyse de Alberta Health Services. « Une meilleure communication entre les fournisseurs de soins de santé et les patients rapporte d'énormes dividendes en améliorant la sécurité des patients et les résultats pour les patients. En 2014/15 seulement, les « bonnes captures » - ou les erreurs évitées - ont été signalées dans quatre pour cent des cas à la suite de la liste de vérification. Depuis lors, avec un suivi continu, nous savons que ce nombre est tombé en dessous de 2 pour cent. »

« Alors qu'on plaide de nouveau en faveur de l'utilisation d'une liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire, l'Institut canadien pour la sécurité des patients et ses partenaires espèrent constater une réduction du nombre de patients subissant des préjudices causés par des incidents chirurgicaux », a déclaré Chris Power.

Visitez www.securitedespatients.ca pour obtenir davantage d'informations sur la déclaration de position conjointe, une liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire et pour consulter d'autres ressources mises à la disposition des prestataires de soins de santé pour les aider à maintenir la sécurité des patients.

À propos de l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP)
L'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) est un organisme à but non lucratif qui vise à sensibiliser et à faciliter la mise en oeuvre d'idées novatrices et de pratiques exemplaires afin d'instiguer le changement et améliorer la sécurité des patients. L'ICSP est inspiré par la volonté de combler l'écart entre les soins de santé que nous recevons et ceux que nous méritons. L'organisme tient à remercier Santé Canada pour son soutien financier. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement les points de vue de Santé Canada. www.securitedespatients.ca

SOURCE L'Institut canadien pour la sécurité des patients


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:22
Rishikul Yogshala, école de yoga très réputée, a dévoilé les détails de ses prochaines certifications de formation des professeurs de yoga au Népal  Rishikul Yogshala a révélé des informations sur ses programmes de formation des professeurs de yoga...

18 fév 2018
Le chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée, la porte-parole en matière de santé, d'accessibilité aux soins et de soutien à domicile, Diane Lamarre, et le porte?parole en matière de services sociaux et de protection de la jeunesse, Dave...

18 fév 2018
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, accompagné du député de Mégantic, monsieur Ghislain...

18 fév 2018
Les représentants des médias sont priés de noter que le chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée, la porte-parole en matière de santé, d'accessibilité aux soins et de soutien à domicile, Diane Lamarre, et le porte-parole en matière de...

16 fév 2018
ProblèmeSanté Canada informe les Canadiens que GlaxoSmithKline Inc. procède au rappel volontaire d'un lot d'inhalateurs Ventolin Diskus (lot 786G) parce que les produits peuvent ne pas délivrer la dose prévue. Les patients qui ne reçoivent pas la...

16 fév 2018
Auditoire Professionnels de la santé qui prescrivent VENTOLIN DISKUS et patients qui l'utilisent Messages clés GSK procède au rappel volontaire d'un lot (786G) de dispositifs de VENTOLIN DISKUS auprès de grossistes, pharmacies et patients du...




Communiqué envoyé le 26 octobre 2017 à 08:30 et diffusé par :